Jour 17 – Arrivée !

Le plan était de se séparer en deux, une équipe à pied en direction des 4×4, l’autre en packraft sur la rivière. On a préparé nos affaires, Antoine et moi avons packé les bateaux, on a pris quelques affaires pour qu’ils n’aient pas tout à porter et on a attaqué la descente à 8h.

Lire la suite

Jour 16 – Arrivée sur le dernier campement de l’expédition

On s’est réveillés de cette horrible nuit en réfléchissant, voir ce qu’on pouvait faire malgré la perte de nos affaires. Voir si on pouvait pas trouver quand même deux trois trucs un peu plus loin. L’eau est descendue pas mal, elle n’a pas retrouvé son niveau de la veille mais elle a perdu au moins 1m40. Cela nous a permis de voir que mon bateau était toujours là, de retrouver un slob dans les buissons un peu plus loin et deux pagaies. 

Lire la suite

Jour 15 – Dernières explorations dans les grottes… Avant la perte du matériel

Au réveil on est partis Antoine, Ime et moi pour explorer la falaise qui était juste au-dessus de notre campement. A coups de machette pour ouvrir le chemin on a longé la falaise à droite puis à gauche, mais on a rien trouvé du tout. On est revenus sur le camp, et on avait demandé à Jamyl et à Bagus de plier les tentes et de préparer le départ mais ils n’avaient rien fait. Jamyl avait vraiment très mal au pied et ne pouvait plus bouger, et Bagus avait mal aux pieds aussi et avait envie de se poser. 

Lire la suite

Jour 14 – Arrivée sur les premières falaises

J’ai pris la décision de ne pas faire la traversée tout seul. On a plié le campement et on est partis, on ne s’est pas pressés, on est arrivés vers 12h30 au camp « Dua », là où on était passés la veille. On a déjeuné là-bas, on a papoté encore, c’était très sympathique. Vers 14h à peu près on est repartis pour un parcours un peu plus long que celui qu’on avait fait le matin, mais il y avait un peu plus de courant aussi donc ça allait un peu plus vite.

Lire la suite

Jour 13 – Repos pour certains, exploration pour d’autres

Aujourd’hui on s’est divisés en deux. Un groupe est resté pour se soigner les pieds et se reposer. Et un autre groupe est parti voir le campement qu’ils appellent le campement « dua » le camp « deux », des personnes qui ont des activités sur la rivière, que ce soit pour les industries du coin, notamment Jhonlin, pour la canne à sucre, ou pour les chasseurs de chevreuil qui sont installés là-haut.

Lire la suite

Jour 10 – Rencontre avec des chasseurs et traversée dans les herbes hautes

eux rapides plus loin, il y a un petit couac d’itinéraire pour lui, il s’est retrouvé dans le courant qui  l’emmenait vers un tronc d’arbre trop bas, 20 cm au dessus de l’eau, il est passé sous le tronc, le bateau s’est retourné, il était sans chaussures, et la pagaie est partie, le bateau est resté coincé, il a fallu un peu se précipiter.

Lire la suite

Jour 9 – Première journée en packraft pour rejoindre la rivière Lasolo

Comme prévu, aujourd’hui était la première journée de packraft. Qui dit première journée dit pas mal de temps de préparation, pour expliquer comment on gonfle, comment on installe les bateaux, comment on met le matériel à l’intérieur des bateaux etc. Et puis un rapide petit briefing sur la sécurité. 

Lire la suite

Jour 8 – Terrain difficile, mycoses et sables mouvants

Nous avons mis un peu plus de temps ce matin à se préparer parce qu’il fallait réparer deux paires de chaussures, celles d’Antoine et les miennes, les miennes ayant un trou béant de 10cm il fallait que je trouve un système pour les réparer. Donc nous avons fait un peu de couture.

Lire la suite

Jour 7 – Premier passage en packraft

On a attaqué cette journée en se disant qu’on allait atteindre une confluence et que potentiellement on aurait pu monter sur les bateaux à ce moment-là, mais nous en sommes encore loin… 

Aujourd’hui on a fait 2.5km en tout, et c’est bien normal. La première raison c’est que le terrain est vraiment complexe. C’est un gros torrent qui descend en dénivelé, on a perdu aujourd’hui 200m de dénivelé, il y a des cascades, des rapides, c’est très accidenté, ça gronde, il faut toujours traverser la rivière et ça glisse énormément.

Lire la suite