Ecovolontariat en Indonésie


Nous proposons tout au long de l’année des missions d’écovolontariat

sur l’île de Sulawesi en Indonésie autour des fabuleux karsts du Nord Konawe.

Si vous adhérez aux valeurs et aux causes que nous défendons, si vous souhaitez contribuer à la préservation de cette magnifique région et au mieux vivre de populations isolées, ou encore vivre un moment hors du temps, faire des rencontres inoubliables, observer de merveilleux animaux et vous dépenser en explorant un des plus beaux endroits de la planète, ces missions écovolontaires sont faites pour vous!

 

Le planning des missions 2020 est en ligne !
Avec la belle dynamique de 2019, il y a eu quelques belles évolutions dans nos missions écovolontaires. Comme d’habitude, retrouvez toutes les informations ci-dessous et n’hésitez pas à vous pré-inscrire en bas de cette page si vous souhaitez partir avec nous.

Pourquoi partir avec nous ?

  • Pour participer à la protection de l’un des 36 hotspots de la biodiversité sur la planète, une île considérée comme le dernier refuge d’une faune et une flore unique, et notamment pour œuvrer à la restauration d’un milieu côtier magnifique mis en péril par la pollution aux déchets plastiques,
  • Pour partager des aventures extraordinaires et créer des liens d’amitié très forts, bref vivre une expérience intense et inoubliable,
  • Pour vivre une déconnexion et un ressourcement rare et bénéfique au rythme de la nature, de la mer, des chants des oiseaux de la forêt…
  • Pour avoir la chance de vous enfoncer dans des écosystèmes – ceux de la Wallacea – parmi les plus riches en biodiversité mais aussi les plus inaccessibles et menacés qui soient,

Ou parce que vous en avez marre de vivre dans l’illégalité ;-) En effet, la charte de l’environnement présente dans la Constitution française rappelle que l’environnement est le patrimoine commun des êtres humains et que « toute personne a le devoir de prendre part à la préservation et à l’amélioration de l’environnement ».

Mission écovolontaire dans la baie de Matarape en Indonésie

Une des nombreuses îles de la sublime baie de Matarape (surnommée la « petite Raja Ampat »), au Sulawesi en Indonésie.

Où agissons-nous ?

Depuis 2012, Naturevolution explore les karsts isolés du Konawe sur la branche Sud-Est de l’île de Sulawesi en Indonésie, un des derniers « Mondes Perdus » de la planète. Une zone biogéographique aussi inaccessible qu’exceptionnelle constituée notamment d’une partie montagneuse (le massif de Matarombeo) et d’un archipel sauvage d’îlots paradisiaques (la baie de Matarape).

L’île de Sulawesi, à travers sa mosaïque d’habitats, présente des taux d’endémisme extraordinaires – près de 80 % des amphibiens, un tiers des oiseaux et 98 % des mammifères terrestres sont endémiques de l’île. Ses massifs karstiques en particulier abritent par exemple la plus grande concentration de papillons au monde ainsi que les plus anciennes peintures rupestres tandis que ses fonds coralliens sont parmi les plus riches de la planète.

Pourquoi nous engageons-nous sur ce terrain ?

La réponse est simple : parce que l’île de Sulawesi abrite un patrimoine naturel et archéologique parmi les plus riches de la planète et que cette fabuleuse région subit de manière systématique et massive des dégradations irréversibles et inadmissibles notamment du fait du développement fulgurant des mines de nickel, des plantations de palmiers à huile et de la pollution par les déchets plastiques…

  • Les plantations commerciales de palmiers à huile ou de canne à sucre ne cessent de se développer et réduisent rapidement le couvert forestier. Aujourd’hui, rares sont les endroits où l’on peut se déplacer sans entendre une tronçonneuse ou voir des versants entiers de forêts en feu.
  • Les mines de nickel se développent à un rythme effréné, en particulier sur le littoral. Et au-delà de raser systématiquement les forêts, elles ont également un impact terrifiant sur les récifs coralliens. Les terres mises à nu engendrent un déversement incontrolé de boues latéritiques lors des fortes pluies si fréquentes dans cette région, des boues qui étouffent les coraux.
  • Quant aux plastiques, ils sont très largement utilisés alors même qu’il y a pas le moindre système de récupération, de traitement et encore moins de recyclage des déchets sur place. Des quantités astronomiques de plastiques sont ainsi jetées directement dans les rivières ou la mer. Ces plastiques dérivants finissent dans les estomacs des animaux marins ou sur les plages.

Il va sans dire qu’il est urgent d’agir !

Fin des opérations de nettoyage des déchets plastiques sur la plage

Que faisons-nous sur le terrain ?

Face aux multiples crimes contre l’environnement dans cette région, nous avons choisi de concentrer dans un premier temps nos efforts de conservation sur la partie côtière de cette région : la splendide baie de Matarape, aussi nommée la « petite Raja Ampat ».

Nous travaillons à la gestion des déchets via plusieurs activités concrètes :

  • La sensibilisation des populations appuyée par les autorités locales sous forme de réunions avec les villageois, la création de panneaux d’information et la formation de personnes-ressources locales.
  • L’organisation de grandes actions de ramassage des déchets (dans les villages, sur les plages et les récifs frangeants) avec les habitants de la région.
  • La récupération, le tri et l’évacuation des déchets plastiques collectés vers un atelier de recyclage partenaire, dont nous soutenons par ailleurs le développement.
Ramassage communautaire des déchets sur l'île de Sulawesi en Indonésie avec les écovolontaires

Tri des déchets par les écovolontaires et les villageois après une matinée passée à nettoyer ensemble le village de Labengki.

Nous associons également à nos activités de sensibilisation du temps de détente et d’échange dans les villages, un moyen de passer un bon moment et de nouer des liens avec les villageois, ce qui permet également à notre message de sensibilisation d’être bien reçu.

Nous prévoyons également des premières activités de reforestation de mangroves sur la côte.

Enfin, nous profiterons de votre présence pour effectuer des observations des espèces marines (poissons, invertébrés et coraux) via des plongées régulières en snorkeling, et pour améliorer notre connaissance de la zone, notamment en allant observer îles, villages et récifs situés plus au large.

En tant qu’écovolontaire, nous vous proposons de participer à toutes ou partie de ces actions. Environ deux tiers de votre temps seront consacrés à ces missions. Le reste sera dédié à la découverte de cet environnement spectaculaire.

Coraux de la baie de Matarape, Sulawesi, Indonésie

Coraux de la baie de Matarape, Sulawesi, Indonésie.

Avec qui travaillons-nous ?

Toli Toli Giant Clam ConservationNos missions sont réalisées sur le terrain avec notre partenaire local, l’association Toli Toli Giant Clam Conservation, impliquée dans la protection de l’environnement marin de la baie de Matarape depuis une dizaine d’années. Un membre de Naturevolution au minimum accompagne la mission pour faciliter la communication et les activités, et ainsi contribuer à la formation de notre partenaire.

Nous collaborons également avec les autorités locales, notamment via les bureaux du tourisme des districts concernés (Nord Konawe et Morowali) et de la province de Southeast Sulawesi.

Notre partenaire local, Toli Toli

Habib, le fondateur de Toli Toli, et Imam, un plongeur de son équipe.

Comment vivons-nous sur le terrain ?

  • Nous progressons de plages en plages à bord d’un bateau local nous assurant une totale autonomie logistique,
  • Nos différents camps de base (sous tente personnelle) sont à chaque fois installés sur une plage. Nous dormons sous les étoiles et le doux bruit des vagues,
  • Nous passons la majorité des journées en pleine nature au bord de l’eau ou même dans l’eau. Nous nous rendrons également dans quelques villages côtiers,
  • Nous mangeons des produits ramenés de Kendari agrémentés de poissons issus de la pêche locale et de fruits et légumes locaux,
  • Chacun participe à la vaisselle,
  • Nous récupérons l’eau douce dans les puits et rivières, nous la filtrons ou la faisons bouillir,
  • Quelques repas sont pris dans les villages.

« Cette vie dans la nature s’avère relativement confortable et surtout source d’amitiés et de bonnes tranches de rigolade »

Campement écovolontaire sur l'île de Labengki, Sulawesi, Indonésie

Campement écovolontaire sur l’île de Labengki, Sulawesi, Indonésie

Qui sont les écovolontaires ?

Toutes les candidatures, de tous âges (à partir de 18 ans, ou moins si accord des parents) tant que vous êtes agiles sur terre et sous l’eau, toutes compétences et toutes nationalités sont les bienvenues, sans la moindre discrimination.

« Seuls l’envie, l’enthousiasme et la motivation comptent »

Aucun bagage scientifique particulier n’est demandé ni aucun diplôme pré-requis.

Les seules exigences sont que vous soyez :

  • contrôlé par un médecin avant le départ afin d’assurer une très bonne forme physique
  • capable de parler le français, l’anglais ou l’espagnol
  • souriant(e), agréable à vivre et avec de l’énergie à revendre !
Ecovolontaires sur nos missions en Indonésie

Nos sympathiques écovolontaires, toujours souriants et motivés, même fatigués 😉

Combien de temps durent les missions ?

Nos missions durent 2 semaines
mais pour plus de plaisir on peut les doubler et rester 4 semaines 😃

Comment s’organise votre accueil ?

Nous vous donnons rendez-vous le dimanche soir à l’aéroport de Kendari (code KDI) ou à l’hotel Agung au centre ville de Kendari que vous pourrez rejoindre facilement en taxi (7€ / 100.000rp maximum) si vous arrivez plus tôt. Nous partagerons un premier repas de bienvenue dans la ville de Kendari. La nuitée du dimanche sera prise en charge. Nous partirons sur le terrain dès le lundi matin pour atteindre l’après-midi même la magnifique baie de Matarape.

En fin de mission, nous vous ramènerons à Kendari le vendredi soir où la nuit d’hotel sera également prise en charge, et vous pourrez prendre votre vol dès le samedi matin.

Bateau indonésien utilisé sur l'une de nos missions écovolontaires

Pendant presque l’intégralité de la mission, nous gardons le même bateau que nous utilisons tous les jours pour nous rendre sur les terrains de nos actions.

Dates et tarifs 2019-2020

A noter que :

  • Si vous vous inscrivez à 2, les tarifs sont réduits de 8% et de 12% à partir de 3 personnes.
  • Les départs de nos missions sont garantis à partir de 4 participants.

Motivés ? Alors contactez-nous !

Baie de Matarape, île de Sulawesi, Indonésie

Parcours d’île en île en kayak de mer dans la baie de Matarape – Île de Sulawesi, Indonésie

Répartition du prix du voyage

Les frais logistiques comprennent
  • Le transport*, les repas, les hébergements à l’hôtel
  • L’équipe d’encadrement de la mission sur place
  • Le matériel nécessaire à la réalisation de la mission
  • L’organisation préalable pour que tout se passe pour le mieux durant votre séjour

* A noter que le transport est notre principal poste de coût car :

  • le trajet en bateau à moteur pour atteindre la baie de Matarape sont relativement couteux;
  • pour des raisons de sécurité notamment, nous sommes obligés de garder les bateaux avec nous tout au long du trek, ce qui rallonge d’autant la durée de location et donc le coût;
  • les trajets en pirogue sur la rivière Lalindu sont également très couteux.

Les frais de gestion comprennent
  • Le suivi et l’évaluation des résultats et des impacts des missions
  • Les démarches de promotion des missions
  • Le traitement administratif des inscriptions
  • L’assurance rapatriement et la responsabilité civile
  • L’adhésion à Naturevolution

Le don en faveur du programme de conservation permettra notamment de financer en partie
  • Les salaires des acteurs du projet sur le terrain tout au long de l’année
  • La recherche et le développement de stratégies et de moyens d’action permettant à terme de sauvegarder l’ensemble des écosystèmes de la région
  • Les déplacements de nos équipes nécessaires au développement du projet
  • Les actions quotidiennes de gestion et de recherche de financement en France indispensables au succès du programme de conservation
  • Les achats et investissements permettant le développement et le bon déroulement des projets

Le coût des missions ne comprend pas
  • Le vol international + taxes d’aéroport
  • L’équipement personnel (tente, vêtements, chaussures, sacs de couchage, gourde, sac à dos, lampes frontales,…)
  • Les antipaludéens et les vaccins
  • Le visa
  • Les boissons et snacks en extra ainsi que les souvenirs
  • L’hébergement à l’hôtel et tout autre frais hors des dates officielles de la mission
  • L’assurance annulation de vos billets d’avion.

Défiscalisation

A noter que l’intégralité des coûts de votre mission, billet d’avion compris, est défiscalisable à hauteur de 66% pour un particulier, de 75% si vous êtes assujetti à l’IFI, et de 60% pour les entreprises.
Retrouvez toutes les informations sur la défiscalisation dans les questions diverses ci-dessous.

Coucher de soleil sur Labengki

Fin de journée paisible en face de la grande île de Labengki, vue du village éponyme. Baie de Matarape, Sulawesi, Indonésie.

Crowdfunding

Vous en rêvez mais vous êtes fauché ? Pensez au crowdfunding !
Nous vous proposons une plateforme de crowdfunding dédiée et un coaching personnalisé afin de vous aider à récolter les fonds nécessaires auprès de votre entourage, de vos réseaux ou à organiser des événements de levée de fonds (ventes d’artisanat, projections, etc.).
Pour en savoir plus, rendez-vous sur ce lien : Crowdfunding

Observation des récifs coralliens de la baie de Matarape. Sulawesi, Indonésie.

Questions diverses

Combien d'argent liquide dois-je prévoir ?
Sur place, il y aura très peu de possibilités de dépenser de l’argent et les coûts au Sulawesi n’étant jamais trop importants, nous pensons que vous vous en sortirez très bien avec une cinquantaine d’euros par mission.

Ai-je besoin d'une assurance ?
Une assurance rapatriement et responsabilité civile pour toute la durée de la mission sera automatiquement souscrite pour vous auprès de notre assureur la MAIF lors de votre paiement. Mais vous pouvez souscrire à une assurance complémentaire si vous le souhaitez.

Ai-je besoin d'un visa ?
Nos missions écovolontaires s’apparentent, au regard de la loi indonésienne, à un séjour touristique organisé par notre partenaire local. Néanmoins, du à sa proximité avec du volontariat de courte durée, il est préférable de demander un visa à votre arrivée (VOA) à l’aéroport de Jakarta pour un coût de 35 US$ ou 550.000 IDR. Des distributeurs de billets prenant les cartes internationales permettent de retirer des roupies indonésiennes si vous n’avez pas de dollars en arrivant. Si vous comptez rester dans le pays plus de 30 jours, ce visa pourra également être prolongé (max. 60 jours) sans ressortir du pays, moyennant des formalités prenant quelques jours. Pour plus d’informations, consultez cette page.

Quel temps fera-t-il au Sulawesi ?
Il pleuvra de temps en temps mais en bord de mer le temps est généralement beau. Les températures seront estivales, entre 25° et 35° la journée mais avec un taux d’humidité avoisinant les 100%. Heureusement nous pourrons nous baigner tous les jours dans une eau à plus de 25°.

Combien serons-nous ?
Nos missions comportent au maximum une dizaine d’écovolontaires mais avec un minimum de 4 personnes pour pouvoir valider un départ.

Est-il dangereux de voyager au Sulawesi ?
L’Indonésie est un vaste pays composé d’innombrables îles mais de façon générale c’est un pays sûr pour voyager à condition que l’on respecte quelques règles de bonne conduite et de sens commun comme dans tout autre pays.

Puis-je arriver et/ou repartir en dehors des dates indiquées ?
Malheureusement, il est difficile de rejoindre nos missions ou en sortir en cours de route pour des raisons évidentes de logistique de transport dans cette région très reculée.
En revanche, en dehors des dates de la mission, vous pouvez très bien rester en Indonésie et voyager dans le pays par vous-même.

Comment puis-je être contacté ?
En raison de l’éloignement de nos sites sur le terrain, les communications téléphoniques classiques ne sont – le plus souvent – pas possibles, ne vous attendez donc pas à pouvoir appeler vos proches durant la mission. Cependant, le début et la fin de votre séjour seront tout de même couverts par le réseau mobile. Côté sécurité, un téléphone satellite sera toujours présent et nous l’utiliserons en cas d’urgence uniquement.

Quel vaccin doit être réalisé pour visiter Sulawesi ?
Un traitement antipaludéen, type malarone peut être recommandé.
Côté vaccins, seuls ceux contre l’hépatite A et B ainsi que pour la fièvre typhoïde sont conseillés. A vérifier cependant : la mise à jour indispensable du vaccin DTP (diphtérie-tétanos-poliomyélite).
Ces conseils sont donnés à titre indicatif et ne remplacent pas l’avis d’un médecin.

Quelles sont les conditions d'annulation ?
Annulation par l’écovolontaire :

  • si l’annulation a lieu plus de 2 mois avant le départ, elle sera sans frais et le volontaire sera remboursé intégralement,
  • si l’annulation a lieu entre 2 mois et 1 mois avant le départ, un « acompte » sera retenu (600€),
  • si l’annulation a lieu à moins d’un mois du départ, le volontaire ne sera pas admissible à un remboursement et la totalité de votre versement sera retenue, sauf cas de force majeure ou raison médicale avérée, dûment justifiées.

Annulation par Naturevolution :

  • En cas de non-paiement des frais de participation un mois avant la mission, la réservation de l’écovolontaire sera annulée et l’acompte de 600€ sera retenue,
  • Les sommes versées seront intégralement remboursées par Naturevolution en cas d’annulation de la mission pour raison logistique ou s’il y a moins de 4 participants ou autres impondérables.

En effet, compte tenu de la difficulté d’accès sur site, Naturevolution se réserve le droit d’annuler la mission notamment en cas de force majeure, d’avarie, d’impératif météorologique, à tout moment avant le départ, sans autre obligation que le remboursement des sommes versées à Naturevolution.
Une telle annulation n’ouvre pas droit à indemnité. A ce titre, Naturevolution demande au volontaire de prendre les précautions nécessaires (assurance annulation, billets d’avion modifiables) lors de la réservation des billets d’avion pour rejoindre la ville de Kendari sur l’île de Sulawesi en Indonésie, et se dégage de toute responsabilité en cas de surcoût lié à la modification ou à l’annulation de ses titres de transport pour quelque cause que ce soit.

Il est recommandé de prendre une assurance annulation tous risques.


Puis-je défiscaliser mon séjour ?
Dans la mesure où les frais de gestion et logistiques (35% du coût total), ainsi que le billet d’avion, permettent d’assurer la bonne réalisation de votre mission et que celle-ci a pour but de protéger l’environnement, ces frais sont considérés comme un don. Les 65% restants sont, eux, purement un don en faveur de notre programme de conservation des karsts du Konawe.
L’ensemble du montant de la mission (y compris le billet d’avion) est donc déductible de vos impôts à hauteur de 66% pour un particulier (plafonné à 20% des revenus), de 75% si vous êtes assujetti à l’IFI (plafonné à 50 000€) et de 60% pour les entreprises (plafonné à 10.000€ ou 0,5% du CA HT si ce chiffre est plus élevé).
Ainsi, par exemple, si vous êtes un particulier partant sur une mission de 2 semaines et si vous trouvez un billet d’avion à 1000€, votre mission ne vous coutera, après déduction fiscale, que (1500€ + 1000€) – 66% = 850€.
Si vous ne payez pas d’impôts cette année ou si votre versement excède les plafonds mentionnés, la déductibilité fiscale peut être reportée sur les 5 années suivant celle du don.

Observation en snorkeling de la biodiversité marine des récifs frangeants

Comment s’inscrire ?

Si vous souhaite participer à l’une de nos missions écovolontaires, merci de remplir le formulaire de pré-inscription ci-dessous. Nous reviendrons alors au plus vite vers vous pour vous expliquer le déroulement habituel de nos missions, vous donner la marche à suivre avant de partir, la liste du matériel à emporter et tous les détails concernant les actions que nous menons sur le terrain.

Une question ?

Philippe Mistral, chargé de missions écovolontaires
PHILIPPE MISTRAL
Chargé de mission Écovolontariat
Whatsapp +33 6 18 44 05 23
Facebook Messenger 👉 ci-contre
Le village de Labengki, passage régulier de nos missions écovolontaires.

Le village de Labengki, passage régulier de nos missions écovolontaires.