Retour sur les Missions Ecovolontaire et Aventure du printemps

Les séjours d’écovolontariat et treks aventure que nous proposons dans le massif du Makay ont débuté au printemps cette année. 16 participants motivés par l’aventure et la solidarité sont partis rejoindre les équipes de Naturevolution sur le terrain.

Au programme : chantiers de développement dans les villages de l’ethnie Bara, à proximité du massif, et trekking engagé au cœur même du Makay pour découvrir ce monde perdu, véritable coffre fort de la biodiversité malgache.

Camp des écovolontaires au village de Beronono

Camp des écovolontaires au village de Beronono

Palabres entre écovolontaires et villageois de Beronono

Palabres entre écovolontaires et villageois de Beronono

Laetitia, Laurène, Valentin, Elise et Véronique composaient la première équipe d’écovolontaires arrivée sur le terrain encadrée par un des responsables de Naturevolution Madagascar. Rapidement au travail, ils ont pu tout à loisir piocher, pelleter, brouetter, piétiner à pieds nus un mélange composé de terre argileuse – de bozaka (herbes séchées), de bouses de zébu (!) et d’eau, enduire de chaux l’intérieur de l’école du petit village de Beronono commencée quelques mois plus tôt, finaliser l’enduit extérieur à mains nus, ou encore participer à un cours dispensé par Stanislas, le maitre d’école, dans « l’ancienne école » aux murs plus que lézardés mais encore fonctionnelle !

Les écovolontaires réalisant l'enduit de facade de l'école

Travaux d’enduit des façades sur l’école

Villageois de Beronono

Sourires du Makay…

Un reptile inoffensif visite le chantier des écovolontaires

Joli petit visiteur inoffensif

Pour ces cinq écovolontaires, l’aventure « Makayenne » s’est poursuivie par un trek de plusieurs jours qui leur a permis de rentrer à l’intérieur du massif, soit au fond des canyons, soit en partie haute sur les plateaux supérieurs, dans le but de rejoindre un second village portant le nom de Tsivoko tout en bivouaquant chaque soir sur les berges des rivières découlant du massif.

Camp de base des écovolontaires dans la forêt primaire

Camp de base dans la forêt primaire

Pendant ce temps une autre équipe composée d’écovolontaires et d’aventuriers, est arrivée à Beronono. Les diversités de formules proposées permettent à chacun de choisir celle qui lui correspond le plus. C’est dans cet optique qu’Alexandra, Delphine et Charlotte se sont vues proposer la finalisation des travaux débutés par la première équipe alors que les 8 randonneurs aventuriers ont pu partir en trek dès le lendemain de leur arrivée.

Ceux-ci ont effectués pas moins de 11 jours de treks sur l’ensemble de leur séjour, encadrés sur trois parcours différents situés en plein cœur du massif du Makay. Des journées de balade découverte à des randos plus engagées au fond des canyons, ils ont pu profiter pleinement des décors grandioses et uniques qu’offrent le Makay. Une belle manière de réaliser que les entrailles du Makay sont exceptionnellement riches en biodiversité grâce à leur enclavement depuis des millions d’années — une prise de conscience facilitées par la présence opportune d’un scientifique dans l’équipe : l’entomologiste Benoît Gilles.

Trek à travers un canyon du Makay

Canyon du Makay où l’on a pied…

Trek à travers un canyon du Makay ... dont on ne voit pas le fond

Canyon du Makay où l’on n’a plus pied !

La totalité des écovolontaires s’est ensuite retrouvée à Tsivoko où le travail sur l’école et l’immersion villageoise leur ont permis de mieux comprendre les problématiques locales et l’implication de Naturevolution au travers des différentes actions que nous mènons là-bas depuis 7 ans.

Les missions se sont terminées ensemble par des balades, observations faunistiques, repérages et identifications d’arbres particuliers ainsi que quelques travaux d’aménagement sur un site phare, le Camp de Base de Menapanda, situé au pied des falaises du Makay et en plein cœur d’une forêt primaire exceptionnelle.

Réfection par les écovolontaires de la case au camp de base de Ménapanda

Réfection de la case au camp de base de Ménapanda

Les écovolontaires au-dessus de la forêt primaire de Ménapanda

Au dessus de la forêt primaire de Ménapanda

Une première mission qui en appelle d’autres tant la réussite et l’engouement ont été au rendez vous. A savoir que nos prochaines missions dans le massif du Makay sont programmées pour juillet, aout et octobre de cette année.

Continuez la lecture avec la suite des travaux de l’école au mois de juillet, le récit d’une famille écovolontaire dans le Makay, ou encore le témoignage de Louis, naturaliste emballé par le Makay

Lightgraff Makay par les écovolontaires lors d'une soirée au camp

Merci à tous pour votre implication aux actions de développement et de conservation de Naturevolution.

Une réflexion au sujet de « Retour sur les Missions Ecovolontaire et Aventure du printemps »

  1. Merci une nouvelle fois pour ce partage qui nous invite à l’évasion !

    Le Makay reste une terre de légendes et de mystères tant le décor proposé au cœur de celui-ci qu’au cours des rencontres faites dans les villages emmènent nos voyageurs à la poursuite d’Indiana Jones ou de Mike Horn !