Apiculture : le projet dépasse les 50 ruches !

L’an dernier, nous lançions les premières activités d’un projet ambitieux de développement de l’apiculture dans les communautés du Makay. Suite à une évaluation du potentiel apicole du massif et à une présentation du projet aux communautés locales, les premiers apiculteurs se sont rendus à Manakara pour suivre une formation et les premières ruches ont été installées à l’automne 2018. Un point sur l’avancement du projet un an et demi après son démarrage du projet.

Le projet en chiffres

Au 2 juillet 2019 :

  • 29 apiculteurs impliqués
  • 4 apiculteurs pionniers devenus référents du projet
  • 51 ruches installées
  • 38kg de miel collecté
  • 7 sites d’action au sein du district de Beroroha
  • 1 chef de projet : Zo (Herizo)
Transvasement d'une ruche traditionnelle dans une ruche moderne

Transvasement d’une ruche traditionnelle dans une ruche moderne

Octobre – Installation des premières ruches

Suite à la formation à Manakara de 4 apiculteurs pionniers, une mission a été menée afin de suivre la transmission des savoirs et de mettre en place les premières ruches.

  • À Beroroha, une association d’apiculteurs Fikambanan’ny Mpiompy Tantely Mampiroboronono ny Fanatanjahantena sy ny Zavankatos’est créée sur l’initiative des apiculteurs en retour de formation. Le projet est annoncé à la radio locale. Des terrains sont visités pour l’implantation des ruches, et notamment d’un rucher école. Les transvasements des ruches traditionnelles sont évalués, planifiés, voire effectués. La fabrication locale des ruches est lancée, avec une dizaine de ruchettes construites à l’issue de la mission. Plusieurs ruches traditionnelles et essaims sauvages sont transvasés à Beroroha et dans les villages des environs (Beroroha-Est, Betamenaky, Soatanana) où plusieurs apiculteurs sont intéressés. Une vingtaine de ruches sont en activité à la fin de la mission.
  • À Tsivoko et dans la forêt de Menapanda, des ruches ont été construites pendant l’été par des écovolontaires. Plus de ruches sont construites, et des ruchettes de capture d’essaim sont placées en forêt. Des activités de sensibilisation et de démonstration sont menées car les villageois, bien qu’intéressés par le projet, ont besoin d’être plus convaincus avant de se lancer.

Une ruchette est mise en place dans la forêt de Menapanda.

Novembre – Mission de suivi

Un mois plus tard, l’équipe est retournée sur le terrain pour faire un suivi des ruches en activités (24 ruchettes et corps de ruche) et planifier les prochains transvasements.

  • Des ruches sont distribuées à tous les membres de l’association des apiculteurs de Beroroha, et des règles sont prévues pour que tout les apiculteurs participent au rucher école. Des formations sont menées tout les jours, et un film de 20min, monté suite à la formation à Manakara, est projeté.
  • À Tsivoko et dans la forêt de Menapanda, de nouvelles ruchettes sont fabriquées et placées dans la forêt. Les transvasements de ruches et les formations se poursuivent.
  • De nouvelles ruches pourraient être installées lors d’une prochaine mission du côté de Kalambory, un village situé entre Beronono et Tsivoko, proche du Makay où une famille possèderait entre 5 à 20 ruches traditionnelles.

C’est au cours de cette mission que la présence du varroa est identifiée pour la première fois sur plusieurs sites autour de Beroroha. Certaines ruches en présentent beaucoup. Une mission de traitement est rapidement planifiée pour y faire face.

Une ruche traditionnelle est transvasée dans une ruche moderne.

Décembre – Traitement du Varroa

Suite à la découverte du varroa dans certaines ruches de Beroroha, Zo, nouvellement coordinateur du projet, est retourné sur le terrain pour traiter les ruches touchées.

Janvier 2019 – Nouvelle formation pour Zo

Zo est ensuite retourné aux Ruches Australes à Manakara parfaire sa formation, notamment autour du traitement des abeilles contre la varoise et pour perfectionner ses techniques de transvasement qu’il devra ensuite transmettre sur le terrain.

Zo (à droite), responsable du projet apiculture accompagne des apiculteurs en formation dans la forêt de Menapanda pour y placer de nouvelles ruchettes.

Février – Nouvelle mission de suivi

Deux mois après les traitements du varroa, une vérification des ruches a été effectuée et une diminution du varroa constatée. Le reste de la mission a été consacrée aux réunions avec les apiculteurs, à la construction de nouvelles ruches et à la poursuite des captures de nouveaux essaims.

  • Beroroha reste le cœur du projet avec la construction d’une ruche école et un vivier très important d’apiculteurs. De nouveaux villages à proximité de la ville de Beroroha sont aussi visités pour la première fois : Ankatoky, Ankoakala et Ambalabe. Les habitants soutiennent la création de pépinières en parallèle du projet apiculture.
  • À Tsivoko une grande réunion a réuni plus de 29 apiculteurs. Chacun d’eux ‘possèdent’ des essaims dans la forêt (les essaims sauvages sont parfois la ‘propriété’ de l’individu qui les découvre) et souhaitent intégrer le projet. Des formations ont débutées début mars et quelques essaims ont pu être capturés et placés dans des ruchettes.
  • Dans la forêt de Menapanda, des essaims ont été recueillis au sein des 4 ruchettes installées et sont transvasés dans des ruches.

D’une manière générale, les apiculteurs ont besoin de plus de formation avant d’être autonome. La demande de la part des communautés locales est également de plus en plus importante, signe que le projet s’implante bien et est bien accueilli par les communautés locales.

Au coeur d’une ruche traditionnelle.

Les sites d’implantations des ruches

Des ruches sont maintenant installées sur 7 sites du district de Beroroha dans le Sud Makay. Cliquez sur la carte ci-dessous pour pouvoir zoomer :

Juin – Première miellée

Une première miellée a permis de recueillir 24 litres de miel durant le mois de juin. Nous vous en parlerons dans le prochain article !

Il est toujours possible de soutenir le développement de l’apiculture dans les communautés riveraines du Makay ! Votre don permettra de financer les prochaines missions de Zo sur le terrain, la formation de nouveaux apiculteurs, la construction et l’implantation de nouvelles ruches, la mise en place des pépinières à proximité des ruchers, et l’extension du projet à de nouveaux villages. Une belle action qui oeuvre à la fois en faveur de la protection de la biodiversité du Makay et du mieux-vivre des communautés locales ! 👇👇👇

Pour mieux comprendre comment ce projet s’insère dans notre programme de conservation des forêts du Makay, nous vous recommandons les lectures suivantes :

__

Ce projet d'apiculture est soutenu par l'Agence des Micro-Projets de La GuildeMerci à nos partenaires : ce projet a reçu le soutien de l’Agence des Micro Projets, une initiative de solidarité internationale de La Guilde financée par l’AFD. Il est également rendu possible grâce à l’engagement de la fondation Insolites Bâtisseurs – Philippe Roméro, de la société de conciergerie d’entreprise bien être à la carte, et des nombreux donateurs individuels qui l’ont soutenu sur notre campagne de crowdfunding.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 + onze =