Un travelling au milieu des palmiers

Installer un travelling aérien dans un canyon rempli de palmiers baignant dans plus de deux mètres d’une eau infestée de crocodiles, en voilà une idée saugrenue.

Pourtant c’est bien cette idée qu’avait eu Evrard en janvier 2010 en parcourant pour la première fois le canyon aux palmiers que Pierre Stine, le réalisateur, a voulu concrétiser. L’objectif est alors de suivre la progression difficile de nos deux intrépides ichtyologues, Jean et Tanguy, dans le marécage.

Il faut savoir qu’un travelling aérien se monte normalement sur des câbles rigides et est une opération compliquée car il est essentiel de mettre une tension égale et constante sur les 2 câbles porteurs afin d’éviter les problèmes d’horizon de la caméra. Mais ici le seul matériel à la disposition de Sylvain Bardoux (le machiniste de l’équipe de tournage) pour installer un tel travelling se trouve être deux cordes de spéléologie intégrant une faible mais certaine élasticité, et, des points d’ancrages naturels légèrement flexibles (un arbre et des palmiers attachés entre eux). Autant dire que c’est mission impossible. Pourtant les grimpeurs se battent deux jours durant pour trouver des solutions à tous les problèmes.

Un cadre est fabriqué avec l’avant de la grue de tournage afin de faire glisser la caméra sur les deux cordes, une réelle improvisation dans le monde du travelling!

Travelling palmiers

Malgré tous les efforts déployés, impossible d’obtenir une tension optimale pour les 2 cordes et le système ne permet pas de réaliser un travelling complètement stable sur 10 ou 15 mètres comme Pierre le souhaitait. Il aurait fallu de plus gros moyens, 4 jours d’installation, l’utilisation d’une tête 3D avec gyroscopes…. Ceci dit, l’installation « a minima » a tout de même permis à la caméra de faire de petits mouvements et de se positionner en fonction du passage de nos deux amis scientifiques.

Et le réalisateur est plus que satisfait du résultat et d’autant que les plans ont été filmés en plein coeur d’un violent orage donnant une dimension plus forte aux images 3D et un caractère particulièrement aventureux à nos amis Tanguy et Jean nageant dans le marécage puis se redressant péniblement sur des feuilles mortes de palmiers flottantes.
Alors, rendez-vous en septembre 2011 devant votre télé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

18 − 2 =