Extraction du Nickel – Une menace pour la biodiversité

L’île de Sulawesi subit de plein fouet les conséquences de la ruée vers les voitures électriques. En effet, cette région particulièrement riches en termes de biodiversité est également le plus gros producteur actuel de nickel au monde, composant indispensable des batteries. Cette extraction provoque une double déforestation (article 1) et entraîne une destruction méthodique de la vie terrestre et marine.

L’association Naturevolution vous propose sous forme d’une série de 4 articles un premier décryptage sur l’origine et les impacts d’un écocide sans précédent à Sulawesi.

Hydrosaure dans le massif de Matarombeo © Evrard Wendenbaum / Naturevolution

Pour bien comprendre l’ampleur de la catastrophe, il faut d’abord décrire la région dont nous parlons. Située au cœur d’une région appelée Wallacea dans laquelle la biodiversité est déjà si exceptionnelle qu’elle a en partie inspiré la rédaction de la théorie de l’évolution des espèces, l’île de Sulawesi a subi des événements géologiques uniques qui ont mené à une diversification plus incroyable encore de sa flore et de sa faune et à des taux d’endémisme renversants (98% des mammifères, 35% des oiseaux, 80% des amphibiens).

Il convient de préciser qu’une grande part de cette biodiversité n’est même pas encore connue et que cette richesse vaut autant sur terre qu’en mer où les récifs coralliens sont également parmi les plus riches du monde. C’est sur ce territoire naturel d’exception que les mines de nickel se déploient et se multiplient comme des petits pains ces dernières années…

Massif de Matarombeo / Couscous des célèbes / Baie de Matarape © Evrard Wendenbaum / Naturevolution

Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire l’article

Une destruction de la vie terrestre

Au-delà de la destruction méthodique de ces forêts et de leur biodiversité unique, l’exploitation du nickel, telle qu’elle est pratiquée actuellement, conduit à une stérilisation totale des sols empêchant toute revégétalisation ultérieure.

En effet, une fois l’exploitation achevée, la roche est laissée à nue sans qu’il ne soit plus possible de faire pousser quoi que ce soit car le sol, alors bien trop acide et trop concentré en métaux lourds, est impropre à la vie, et ce, durant des siècles voire des millénaires.

Mine de Nickel dans la région de Sulawesi Tenggara © Evrard Wendenbaum / Naturevolution
Mine de Nickel dans la région de Sulawesi Tenggara © Evrard Wendenbaum / Naturevolution

Une destruction de la vie marine

Les sites miniers complètement dénudés de leur couvert forestier subissent chaque année un ravinement intense lors des saisons des pluies, générant des millions de tonnes de boue ultra nocives qui se déversent, empoisonnent, étouffent et en fin de compte anéantissent littéralement tous les écosystèmes marins voisins et notamment les récifs coralliens de la région, et ce, dans un périmètre encore mal évalué mais d’ores et déjà gigantesque. Tous les pêcheurs de la région disent la même chose : les poissons ont déserté !

Absence de bassin de rétention dans une mine de Nickel © Bagus Sanjaya / Naturevolution
Sédiments sur un corail © Yann Bigant / Naturevolution

Aidez-nous à préserver les forêts de Sulawesi !

Face à la destruction massive des forêts de Sulawesi, Naturevolution lance une campagne de crowdfunding pour mettre en place les premières base d’une lutte contre cet inacceptable écocide.

Toute la série d’articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

quatorze + 14 =