#Makay2017 : inventaire des oiseaux du Makay

Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

A l’instar de nombreuses espèces d’animaux de l’Ile Rouge, les oiseaux de Madagascar présentent un fort taux d’endémisme. Ils sont aussi, comme le reste de la faune, impactés par les feux de brousse et la fragmentation des habitats. L’avifaune du Makay, isolée et encore partiellement inconnue, n’est pas épargnée.

En bref

Tchitrec malgache dans le Makay

Tchitrec malgache / malagasy paradise flycatcher / Terpsiphone mutata

Lors des expéditions menées dans le massif en 2010-2011, un premier inventaire des espèces d’oiseaux a été dressé. Celui-ci s’est révélé particulièrement fructeux sur la mission de novembre-décembre 2010, et a permis d’établir une première liste des espèces pour le Sud Makay (forêts-galerie et forêts sèches), et notamment sur la forêt de Menapanda. Mais à ce jour, aucune étude n’a été effectuée ni sur le nord du massif, ni sur ses zones humides.

La présence lors de l’expédition Makay 2017 d’un camp dans la forêt de Mahasoa (cf. localisation des camps Makay 2017) va permettre d’y inventorier les espèces présentes en saison sèche au nord du massif. Les données récoltées permettront également de comparer et d’évaluer les menaces qui pèsent sur les communautés d’oiseaux des différentes zones, ce qui aidera Naturevolution à adapter ses mesures de gestion.

Gymnogène de Madagascar dans le Makay, Madagascar

Gymnogène de Madagascar / Madagascan Harrier-Hawk / Polyboroides radiatus

En détail

Le projet de poursuite de l’inventaire de l’avifaune se déclinera selon plusieurs volets :

  • Des enquêtes villageoises
  • Dans le village de Kalomboro à proximité des zones prospectées, un questionnaire sera réalisé afin d’établir une liste préliminaire d’espèces qui sera par la suite recoupée avec les observations de terrains. Cela permettra d’obtenir des informations sur la présence d’espèces figurant dans les guides d’identification (dont « Birds of the Indian Ocean Islands », Sinclair & Langrand, 2003), celles déjà observées dans le Makay, celles qui sont consommées, ainsi que les espèces arbres qui sont utilisés par les locaux.

  • Inventaire des oiseaux forestiers
  • Des transects seront réalisés dans les forêts étudiées pendant les périodes d’activité des oiseaux (4h00-9h30 et 15h00-17h00), selon le même mode opératoire que les études d’avifaune précédentes, afin de pouvoir comparer leurs résulats. Une attention sera portée à l’état de santé de la forêt — prélèvements par les locaux et feux, traces de potamochères (espèce invasive), etc. — et à la composition de la végétation, notamment aux espèces fruitières.
    Ce recoupement permettra d’explorer le lien entre la prévalence de frugivores et la présence d’espèces fruitières (Ficus, lianes à fruits) à cette période de l’année, où les sources de nourriture sont les plus faibles. Ces essences pourraient avoir un rôle clé de voûte, comme cela a été observé dans d’autres zones tropicales.
    Des captures au filet japonais viendront compléter les inventaires visuels et sonores.

    Rapace du massif du Makay, Madagascar

    Ninoxe à sourcils blancs / White-browed Hawk-owl / Ninox superciliaris

  • Oiseaux de proie
  • Des observations réalisées à partir de points de vue dégagés permettront d’établir une estimation des densités de population des rapaces dans et autour du massif, et notamment de la buse de Madagascar Buteo brachypterus, du gymnogène de Madagascar Polyboroides radiatus et du milan à bec jaune Milvus aegyptius. Les rapaces forestiers seront également recherchés, via un protocole ‘1mn de repasse/5mn d’écoute’ (réaction d’un oiseau à un enregistrement, par exemple pour signaler son territoire à un oiseau de la même espèce si celle-ci est territoriale, ou bien en réaction à la présence d’une autre espèce).

  • Zones humides
  • La même technique d’écoute/repasse sera utilisée dans les zones humides pour y dresser l’inventaire des espèces présentes.

  • Banque d’images et de sons
  • Toutes ces manips seront l’occasion de constituer une banque d’images et de sons des oiseaux du massif.

    Martin-pêcheur du Makay, Madagascar

    Martin-pêcheur vintsi / Madagascar malachite kingfisher / Corythornis vintsioides

    Intervenants

  • Vincent Romera (Agence VISU) – Ecologue, ornithologue.
  • Anne-Sophie Lafuite (CNRS) – Doctorante en écologie, ornithologue.
  • Eric Marcel Temba (Université d’Antananarivo / Asity) – Doctorant en ornithologie.
  • Les écovolontaires pour les actions de collecte et renforcer les équipes d’observation et de transect.
  • Bibliographie

  • Andrianarimisa, A., et al. 2002. Effect of forest Fragmentation on genetic variation in endemic understorey forest birds in central Madagascar. Journal für Ornithologie. 141, 152 – 159.
  • Langrand, O. 1990. Guide to the Birds of Madagascar. Yale University Press.
  • Morris, P. & Hawkins, F. 1998. Birds of Madagascar. A photographic guide. Pica Press.
  • Projet ZICOMA. 1999. Les zones d’importance pour la conservation des oiseaux à Madagascar. Antananrivo, Madagascar, 266p.
  • Sinclair, I. & Langrand, O. 2003. Birds of the Indian Ocean Islands. Chamberlain.
  •  

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    deux × un =