Fonds d’urgence COVID : l’heure du bilan

RÉPONSE AU COVID – Naturevolution a lancé au début de l’été 2020 un appel à la solidarité dans le but de lutter contre l’impact économique dramatique de l’épidémie de COVID-19 sur les communautés locales isolées du Makay et par la même occasion contre les effets désastreux que cette précarité accrue induisait sur l’état des forêts environnantes.

Les 22506€ récoltés dans le cadre de ce Fonds COVID nous ont permis de distribuer des produits de première nécessité à près de 4000 foyers ainsi que d’organiser des consultations gratuites pour plus de 1000 patients.

Marondahy, l’un des « potagéistes » de la pépinière de Sakoazato au nord du Makay

Comment a-t-on pensé la répartition ? 

Au préalable, nos analyses satellites nous ont permis de comptabiliser près de 500 villages répartis dans les alentours proches du Makay, ce qui avec une moyenne de 200 habitants par village nous a amené à une estimation d’environ 100 000 personnes.

Les sommes récoltées ne nous permettant pas de distribuer des dons à tout le monde, nous avons ensuite ciblé les villages qui se trouvent en proximité directe du massif du Makay et qui sont par conséquent les plus isolés et difficiles d’accès de la région.

Carte de la répartition des villages autour du Makay
Répartition des villages où s’est déroulée la campagne COVID

Puis nous avons privilégié les localités les plus proches des zones forestières, c’est-à-dire celles dont les territoires coutumiers incluent les forêts du Makay et donc celles générant le plus gros impact sur les milieux naturels et la biodiversité de l’aire protégée. 

Cette sélection progressive nous a finalement amené à apporter l’aide prévue à une centaine de villages.

Qu’a-t-on distribué? 

A la demande des populations locales, et conformément aux attentes du gouvernement malgache pour ces “aides d’urgence COVID”, Naturevolution a décidé de couvrir principalement les besoins en produits de première nécessité et de distribuer diverses denrées essentielles. Les équipes de Naturevolution ont précisément distribué 15 tonnes de riz, 6 tonnes de haricots, 540 litres d’huile, 550 kgs de sucre, 2300 savons.

Stocks d'aliments à distribuer aux villageois du Makay
Stocks d’aliments à distribuer aux villageois du Makay

Et au-delà de l’aide alimentaire, nous avons voulu soutenir également les populations sur le plan sanitaire. Ainsi, environ 10% des fonds récoltés ont été utilisés pour fournir du matériel médical (40 blouses de médecine) et des médicaments mais aussi et surtout, pour organiser des consultations médicales gratuites assurées par un médecin et des infirmier·e·s titulaires et expérimentés.

Consultation médicale dans la région à l'ouest du Makay
Consultation médicale dans les villages de l’ouest du Makay

Qui ont été les bénéficiaires ?

L’aide alimentaire a bénéficié à 100 villages dont 58 dans le Nord et 42 dans le Sud (3823 foyers) et l’aide médicale à 1020 patients de 6 villages autour de Mandabe (Ouest Makay). Les blouses de médecine ont quant à elles été offertes aux personnels hospitaliers de Tuléar et Morondava. 

Distribution de denrées alimentaires dans les villages du Makay
Distribution de denrées alimentaires pour la campagne d’urgence liée au COVID-19

Comment achemine-t-on une telle aide sur le terrain ? 

Pour des raisons de difficultés d’accès, ce ne sont pas moins de 3 missions de plusieurs semaines chacune qui ont été nécessaires pour acheminer tous les dons et les équipes.

La première s’est déroulée dans le nord-est du Makay du 20 septembre au 9 octobre. En parallèle, une autre équipe est partie en direction du sud-est du 27 septembre au 18 octobre. Enfin, du 3 au 20 novembre, une troisième mission s’est dirigée vers l’Ouest du massif.

Pour les deux missions dédiées aux produits de première nécessité, c’est en camion que Naturevolution a pu acheminer les dons depuis les lieux d’achat (Antananarivo, Antsirabe, Fianarantsoa, Miandrivazo) jusqu’aux portes du Makay. Le terrain n’a pas permis aux véhicules de se rendre plus loin que Beroroha (entrée sud) et Malaimbandy (entrée nord).

L'un de nos 4x4 sur une piste difficilement praticables
L’un des 4×4 de l’expédition tente de rejoindre un village, malgré des pistes difficilement praticables.

A partir de là, dans le Sud, des 4×4 ont assurés les allers et retours jusqu’à certains villages centraux désignés comme lieu de distribution. Des émissaires se sont alors chargés d’inviter les villageois des localités alentour à rejoindre les points de distribution à pied ou en charrette

Dans le Nord, c’est à l’aide d’un tracteur que l’équipe a emprunté l’axe principal d’où des 4×4 ont finalement atteint les villages les plus enclavés.  

Lors de la dernière mission, l’équipe de médecins et infirmiers s’est rendue sur les lieux en 4×4.

Distribution de matériel sanitaire
Distribution de matériel sanitaire

Qui s’est chargé des distributions ?

Un long travail de préparation logistique a d’abord été mené par l’équipe de Naturevolution en France. Puis ce sont nos équipes à Antananarivo, Antsirabe et Malaimbandy qui ont pris le relais pour assurer les achats, l’organisation logistique et finalement la distribution sur le terrain, avec l’aide des représentants locaux de l’association.

Distribution de riz, haricots rouges, huile et sucre dans le sud du Makay.
Distribution de riz, haricots rouges, huile et sucre dans le sud du Makay.

Pour une sécurisation alimentaire durable

L’aide fournie par Naturevolution en pleine période de soudure a été très utile et nous avons été chaleureusement remerciés. Nous tenons à partager avec vous ces remerciements car sans votre générosité, cette aide n’aurait pu exister. 

Réunion pour la distribution des vivres dans le sud du Makay

Tout au long des missions, les équipes de terrain ont eu à cœur d’entretenir et renforcer le lien avec les autorités et les populations locales. Ces missions ont également été l’occasion de travailler sur la sensibilisation faite auprès des villageois.

Toutefois, pour garantir la préservation des forêts du Makay et une véritable sécurisation alimentaire à long terme des habitants vivant toute l’année dans des conditions de précarité extrêmes, il convient de mettre en place urgemment des projets d’agriculture durable. Cette région de Madagascar sera (et est déjà) en effet la plus touchée par les impacts du réchauffement climatique et l’agriculture actuelle, déjà insuffisante, sera de plus en plus fragilisée.

C’est l’objectif de notre projet Graines de changement que nous vous invitons à découvrir et à soutenir :

Projet : Graines de changement
Notre projet pour la sécurisation alimentaire dans les villages du pourtour du Massif du Makay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 − 3 =