Une belle journée de travail pour tous!

Un arbre fossilisé au-dessus du lac

Jeudi 14 janvier 2010

Les équipeurs ne sont pas rentrés. Ils ont bivouaqué avec les scientifiques de l’autre côté du lac. Igor, Emeric et Mathieu sont donc partis ce matin pour les ravitailler. Après quelques explorations et quelques images encore des autres canyons du fond du lac, toute l’équipe est revenue du bon côté du lac.

Francis, Fredo et Evrard sont alors partis terminer la journée autour d’un superbe tronc fossilisé surplombant le lac.

Ce fut au tour des anthropologues de faire des découvertes importantes. Guidés par Pierre, le chef du village de Beronono et par le pêcheur Alexandre, ils ont repéré trois cavités remplies d’ossements. Au total, ils ont trouvé 12 corps dans des tombes « sakalava » ( terme qui signifie « ancienne ») datant au moins d’avant la colonisation. Ces tombeaux « sakalava » sont intéressants car ils ne sont pas fadys (tabous). Nos deux compères peuvent donc les étudier, photographier, mesurer… Ils ont également découvert des poteries dans un excellent état, qui ont été laissées sur place, bien entendu.

Les ichtyologues (spécialistes des poissons), suite à leur échec d’hier sur le lac Nord sont allés rendre une petite visite au lac Sud. Là encore, ils n’ont trouvé qu’une seule espèce introduite : le Tilapia, ce qui les désole et les étonne aussi. Comment l’espèce a-t-elle colonisé les lacs et cours d’eau et pourquoi ne trouve-t-on rien d’autre? La question reste entière.

Les botanistes ont poursuivi leurs récoltes et leurs découvertes à deux pas du camp. Ils ont notamment observé aujourd’hui une nouvelle espèce de pervenche de Madagascar. La pervenche étant mondialement connue pour ses vertus thérapeutiques, cette découverte pourrait être exceptionnelle.

Les zoologistes ont eu peu de succès avec les pièges mais de retour au camp ce soir, suite au visionnage des images d’Evrard, il apparaît que les lémuriens qu’ils ont vu hier sont des Hapalémurs. C’est une nouvelle extraordinaire là encore car le Makay n’est pas du tout dans l’aire de répartition des Hapalémurs que l’on ne connait que loin dans l’Est et le Nord-Ouest de Madagascar.

Quant à Jean Michel, l’entomologiste de l’équipe, il a continué sa moisson d’insectes. Une belle récolte à chaque fois!

Le soir, nous avons préparé un repas festif : purée et poulet en sauce! Le menu a fait l’unanimité après ces semaines de régime au riz et la nouveauté a réjouit tous les estomacs! Pour agrémenter ce bon repas, nous avons assisté à un spectacle exceptionnel. Prémices d’une soirée sons et lumières en pleine nature, le ciel s’est obscurcit tout à coup, le soleil rasant offrant ses derniers rayons. Le vent s’est levé doucement alors que différentes couches de nuages fondaient sur nous. Les couleurs étaient splendides. Mais le plaisir des yeux a vite été suivi d’une course générale pour plier et protéger tout ce qui pouvait l’être avant l’arrivée de la déferlante. Et celle-ci ne s’est pas démentie. Des trombes d’eau et de violentes rafales de vent se sont abattues en un instant sur notre camp.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 + cinq =