Les sentinelles du Makay

Des écogardes pour surveiller l’aire protégée du Makay

Projet :

Les sentinelles du Makay

Le projet « Sentinelles du Makay » vise à mettre en place un système de patrouilles au sein de l’aire protégée Makay. Des écogardes assureront un suivi scientifique quotidien des espèces, une surveillance des pressions anthropiques exercées sur les milieux naturels. Ils auront également un rôle de prévention et d’alerte auprès de l’ensemble des usagers du Makay.

Ecogardes_Photo

Un contexte d’urgence

L’île de Madagascar est d’une richesse biologique exceptionnelle. Malheureusement, sa couverture forestière ayant en grande majorité disparu, cette biodiversité unique ne se retrouve plus aujourd’hui que dans de rares milieux encore préservés tels que le Makay, un spectaculaire massif de grès ruiniforme devenu un véritable coffre-fort de la nature.

Ce massif est composé de milliers de canyons inextricables donnant accès à des écosystèmes extraordinairement isolés dont une dizaine de forêts s’étendant sur plus de 500 hectares chacune. Mais ces dernières sont malheureusement en proie à des pressions anthropiques de plus en plus fortes (braconnage, feux de brousses, défrichements et coupes excessives).

Ainsi le massif voit sa couverture forestière diminuer drastiquement mettant de nombreuses espèces en grand danger ainsi que des centaines de milliers de vies humaines. La dégradation des écosystèmes du Makay impacte en effet directement la capacité des populations alentours à vivre décemment dans cette région.

Les objectifs du projet

  • Endiguer les prélèvements de bois dans les forêts primaires
  • Identifier les dysfonctionnements et les dégradations ainsi que leurs auteurs
  • Effectuer un suivi biologique de la biodiversité du massif
  • Rapporter les activités illégales auprès des autorités locales (chef de village, gendarmerie, militaires) assermentées pour mettre en œuvre les sanctions adéquates
  • Sensibiliser les touristes ainsi que tous les usagers du Makay (bergers, braconniers, voleurs de zébus, etc.)
  • Stopper le braconnage
  • Limiter les feux de brousse 
  • Réaliser des travaux de maintenance et d’entretien des aménagements touristiques
  • Alerter le gestionnaire du Makay afin qu’il puisse définir les mesures de conservation adéquates

Méthode

Une vingtaine de « Sentinelles du Makay » seront progressivement recrutées dans l’année à venir. Locaux, souvent anciens voleurs de zébus reconvertis, nos écogardes disposent d’une très bonne connaissance du massif.

Ces derniers bénéficieront d’une formation en biologie et en écologie des milieux forestiers et aquatiques ainsi qu’à des protocoles scientifiques spécifiques (développés en collaboration avec des institutions de recherche) afin de leur permettre de mener à bien leur mission de suivi de l’état de la faune et de la flore.

Une fois formés, ils recevront un équipement complet (vêtements, sacs à dos, radios, GPS, téléphones, jumelles, carnets de notes, etc.) qui leur permettra de travailler dans les meilleures conditions de sécurité et d’efficacité.

Placés sous l’autorité des responsables de l’aire protégée et fonctionnant par binômes, ils assureront au minimum deux patrouilles pédestres par semaine dans la zone qui leur sera affectée.

Ecogardes_Photo marche

Besoins

Pour ce projet, nous avons besoin d’un investissement initial afin de financer le recrutement, l’achat des équipements ainsi que les formations. Nous avons également besoin d’un soutien plus régulier pour financer les salaires sur le long terme.

Ecogardes_Photo massif

Échelle de financement :

  • L’équipement d’un écogarde : 1 000 €
  • Le salaire annuel d’un écogarde : 1 000 €
  • La surveillance pour un an d’une forêt : 6 000 € (inclut les salaires, l’équipement et la formation d’un binôme d’écogardes)

Pourquoi nous soutenir ?

Vous souhaitez contribuer à :

  • la lutte contre le changement climatique
  • la protection de la biodiversité
  • un futur décent pour des communautés qui en ont grandement besoin
Ecogardes_Photo lémurien

Qui sommes nous ?

Naturevolution, à l’origine de la création de la Nouvelle Aire Protégée du Makay en est aujourd’hui le gestionnaire mandaté par le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable de Madagascar.

Afin de répondre à l’ensemble des menaces qui pèsent sur le massif, sa biodiversité et ses populations, l’association développe une stratégie holistique faite de sensibilisation, d’aide humanitaire, de diversification agro-écologique, d’alternatives économiques durables telles que l’écotourisme, mais aussi de recherche scientifique et de reforestation.

Ecogardes_Dessin portrait

Partenaires du projet

Humy
Lafuma

Nous sommes toujours en recherche de financements pour ce projet.
Aidez-nous à le menez à bien en y contribuant !

Actualités du projet

Nous n'avons pas encore d'actualité sur ce projet...