L’interview du jour : David Ouvrard

Portrait de David Ouvrard

1. Quelle est ta profession?
Je suis gestionnaire scientifique de programmes européens au Muséum d’Histoire Naturelle de Paris et également entomologiste spécialiste des psylles (insèctes phytophages suceurs de sève)

2. Comment t’es tu intéressé à ce domaine?
J’ai toujours aimé les oeuvres de la nature mais mon cheminement s’est fait en deux étapes. Tout d’abord, j’ai découvert au cours de mes études la systématique et donc la diversité du vivant. La plus grande diversité se trouvant chez les invertébrés, je me suis orienté vers les hémiptères suite à plusieurs rencontres.

3. Quelle est ton espèce préférée?
Une nouvelle espèce qui n’aura jamais été décrite et que j’espère découvrir.

4. Qu’as tu étudié dans le Makay?
J’ai échantillonné les hémiptères en utilisant les techniques classiques de piégage. Pendant la journée, je chasse à vue et avec un filet fochoir. Pendant la nuit, j’utilise un piège lumineux pour capturer les insectes attirés par la lumière.

5. Quels sont tes objectifs?
Inventorier les hémiptères et plus particulièrement les psylles. J’étudie aussi l’endémisme des espèces mais on ne connaît pas assez bien la faune des psylles de Madagascar et donc il est difficile de se prononcer.
Enfin, mes recherches se sont axées sur en particulier les Diaphorina. Actuellement, il y a une espèce qui s’appelle Diaphorina citri qui s’attaque aux agrumes et se propage dans le monde via le commerce des agrumes. Pour combattre ce fléau, il faut en savoir d’avantage sur l’espèce et faire la phylogénie du genre pour comprendre comment le groupe a évolué en lien avec les plantes hôtes. Pour se faire, il faut comparer la faune malgache et la faune afro-tropicale-continentale.

6. As tu une autre passion?
Oui, ma femme et mes enfants.

7. Une blague de scientifique?
Que s’exclame un entomologiste après trois semaines dans le Makay?
C’était la fête du psylle!

David scrute le piège lumineux

Une réflexion au sujet de « L’interview du jour : David Ouvrard »

  1. David a pris goût à l’eau (saumâtre) de la rivière, c’est la deuxième fois qu’on le voit avec cette bouteille ! Et il aime les beaux noms d’insectes, Psylles et Diaphorina.. tout un programme, même si ce sont des fléaux !
    Ne m’accuse pas David, pour autant, de ne pas être consciente de l’intérêt de tes recherches. Bien que les pièges… Hum ! hum ! Je ne suis pas été de la bonne graine de scientifique,
    bonne nuit pour les aventuriers du Makay