L’Interview du jour : Matthias Marklof

Matthias Marklof

1. Quelle est ta profession?
Je suis zoologiste et je prépare un doctorat au Deutsches Primaten Zentrum (Götingen, Allemagne) sur la biodiversité des lémuriens bruns.

2. Comment t’es tu intéressé à ce domaine?
Je suis intéressé par tous les animaux en général. Pendant mes études, j’ai pu faire un stage terrain à Madagascar et j’ai appris comment comment étudier les animaux (pièges, anesthésies, enregistrement des chants, etc.) et les lémuriens en particulier. C’est à ce moment là que je suis tombé amoureux des lémuriens et de Madagascar.

3. Quelle est l’espèce que tu préfères?
Les Mirza parce qu’ils sont assez mignons et bougent d’une façon étonnante, notamment lorsqu’ils agitent leur tête comme des serpents. Ce qui est aussi intéressant chez cette espèce, c’est qu’ils chassent d’autres lémuriens.

4. Que vas tu étudier dans le Makay?
Faire un inventaire des espèces présentes. Pour les grosses espèces diurnes, on va essayer d’enregistrer leurs chants. Pour les petites espèces nocturnes, on essaye de les capturer avec des pièges Sherman (boîtes métalliques faciles à transporter) et nous les relâchons le soir même après étude.

5. Quels sont tes objectifs?
J’aimerai attraper plusieurs espèces nocturnes (Cheirogaleus, Mirza et Microcebus) et découvrir une nouvelle espèce de Mirza.

6. As tu une autre passion?
Oui, j’apprécie beaucoup la musique et je joue également de la guitare.

7. Une blague de scientifique?
Quel est le nom scientifique anglais des lémuriens qui sont très lents, bougent rarement et mangent toute la nuite?
Le lémurien sportif (sportive Lemur) et c’est vraiment son nom!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

deux × un =