De surprises en étonnements

4 décembre 2010

Nos aventuriers perdus la veille sur les hauteurs du campement se réveillent d’une petite nuit sans vraiment avoir dormi… à 300 m du camp, c’est à dire à portée de voix !…Une fois rentrés au camp au petit matin, ils passent la matinée à dormir.

De leur coté, Emeric, Feno, Anne et Bérangère partent relever les pièges. Le résultat est plutôt décevant : 2 rats Ratus Ratus. Etonnement… Une forêt comme celle-ci devrait contenir bien plus d’espèces que ça.

Rita, qui part tous les jours tôt assez loin pour repérer des foyers de divers lémuriens, voit venir à elle un Microcèbe, pratiquement dans ses mains. La surprise passée, elle souhaite l’étudier de plus près mais la petite bête agile lui échappe lors de son retour au camp. Pour tenter de le récupérer, toute l’équipe s’y mettra, l’un montant dans un arbre, d’autres courbant de jeunes feuillus où s’est réfugié le petit futé. Après un bon moment de pourchasse, il sera repris pour être mesuré et identifié avant d’être ramené à l’endroit où il a rencontré la chercheuse.

Dans la soirée, Elodie relâchera elle aussi son Boa à l’endroit où elle l’a trouvé… et retrouvera le chemin du retour, cette fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 × trois =