Arlety, étudiante et journaliste à TV Jussieu

Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Au camp de base de Makaikely et sans faire de bruit (des lémuriens sont tout proches dans les arbres), rencontrons Arlety, étudiante écovolontaire :

– Bonjour Arlety, pourrais-tu te présenter ?
Je m’appelle Arlety Roy, j’ai 20 ans, j’habite à Nogent-sur-Marne pas très loin de Paris et je suis en licence de biologie et médiation scientifique.

– Raconte-nous comment s’est déroulé l’accès au Makay depuis la capitale du pays, Antananarivo :

– Y a-t’il un programme scientifique qui t’attire particulièrement ?
Oui, l’herpétologie surtout. Du coup maintenant ça fait 3 jours que je fais de l’herpéto avec un chercheur et c’est génial. On se concentre surtout sur les amphibiens car hier soir on a découvert une espèce encore non identifiée visiblement mais on a quand même aussi trouvé des serpents et des caméléons.

– Raconte nous un moment fort que tu as vécu dans cette expédition :
Hier soir donc, on est partis avec les herpétologues pour essayer de trouver des grenouilles et d’autres spécimens reptiliens et lorsqu’on s’est posés pour attendre l’arrivée de la nuit je suis montée vers un petit bosquet pour essayer de trouver des caméléons parce que la veille on n’en avait vu aucun et on était très déçus.
Donc je cherche, je cherche, je cherche et je ne trouve rien. Du coup je me dis tant pis je rentre retrouver les autres et sur le chemin du retour, en regardant au sol sur une toute petite plante de 20 ou 30cm de hauteur, devant moi, un petit caméléon magnifique !
J’étais super contente je suis même retourné en courant prévenir les autres.

– Que penses tu de la nourriture en expédition ?

– Tu portes un projet un peu particulier, de quoi s’agit-il ?

Crédit photos © Julien Chapuis/Natexplorers et Philippe Mistral/Naturevolution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze − quatre =