Spitzberg 2010

Cette mission scientifique à laquelle a participé Jean-Michel Bichain, notre responsable scientifique, a eu lieu dans l’archipel du Svalbard en Norvège en juillet-aout 2010.

Elle avait pour objectif de partir à la recherche des premiers insectes. En effet, la péninsule Dickson Land où affleurent des couches sédimentaires datées du Dévonien et le Mississipien, qui ont déjà livré des restes végétaux avec des traces d’attaques par des arthropodes phytophages, est une zone très favorable à la découverte de fossiles d’Arthropodes terrestres dont les premiers insectes ayant colonisé les continents ou leurs ancêtres.

De tels fossiles d’arthropodes terrestres sont très rares (connus que de trois gisements dans le monde) et encore inconnus au Spitzberg. Ce secteur très fossilifère du Spitzberg est le seul où il y a continuité stratigraphique du Dévonien au Missisipien, avec un passage progressif et alterné marin-continental. Ce type de paléoenvironnement correspond exactement à celui des premiers ‘insectes’, puisque ces animaux sont apparentés à des crustacés marins. Les sédiments y sont très fins et susceptibles de livrer des fossiles aussi délicats que ceux de ces insectes. Nous pouvons aussi espérer découvrir les plus anciens insectes ailés dans le Carbonifère inférieur ou le Dévonien supérieur.

Cette expédition a reçu le soutien de Jean-Louis Etienne et ses partenaires principaux ont été l’Institut Polaire Paul Emile Victor (IPEV) et le Muséum national d’Histoire naturelle.

Spitzberg_Caracol_Expedition

Progression fatiguante dans les versants rocailleux du Spitzberg