Restauration des espaces dégradés

L’objectif de nos actions de restauration des espaces dégradés est de réduire, voire de stopper, la déforestation et la dégradation des forêts primaires ainsi que la perte de biodiversité, la diminution de la fertilité des sols, la baisse du niveau d’eau et des précipitations mais aussi les émissions de gaz à effet de serre qui en résultent.

Pour créer des corridors forestiers reliant les différentes forêts fragmentées et permettre ainsi aux espèces présentes un brassage génétique suffisant pour assurer leur survie à long terme, nous travaillons à replanter des essences autochtones.

Pour permettre aux populations locales d’avoir toujours du bois de construction et de cuisine tout en évitant la surexploitation des forêts primaires, nous replantons également des essences adaptées aux abords des villages.

Plateau de Behetaheta

Le plateau de Behetaheta, autrefois recouvert d'une vaste forêt sèche, est aujourd'hui une savane avec seulement quelques reliquats de forêt. Massif du Makay, Madagascar.