Écotourisme

Cette page est dédiée à nos actions locales de
développement de l’écotourisme dans le Makay à Madagascar

Pour des informations sur nos missions écovolontaires à Madagascar ou en Indonésie
rendez-vous sur la page : Missions Écovolontaires

L’objectif de nos démarches de développement d’un tourisme écologique et responsable dans certains des espaces naturels que nous souhaitons sauvegarder, est d’apporter un revenu alternatif aux activités néfastes pour la nature telles que les feux de brousse et le braconnage.

Ce revenu doit permettre de financer les actions nécessaires à la conservation du massif du Makay mais aussi l’amélioration des conditions de vie des habitants du Makay (santé, éducation, nourriture, etc.)

Rencontre privilégiée entre les chercheurs de nos missions et les villageois de Tsivoko

Rencontre particulière entre les chercheurs de nos missions et les habitants de la région dans le village de Tsivoko. Massif du Makay, Madagascar

Pour ce faire nous mettons en place depuis 2012 plusieurs actions :

  • Ouverture des missions écovolontaires en 2012
  • Échange annuel avec les opérateurs touristiques
  • Mise en place d’un site web dédié au massif du Makay en 2017
  • Rédaction d’une charte d’écotourisme depuis 2017
  • Création d’une charte de bonne conduite à destination des visiteurs et des tour-opérateurs en 2017-2018
  • Harmonisation des tarifs de portage depuis 2018
  • Mise en place des droits d’entrées le 1er juin 2018
  • Amélioration des pistes de Sakoazato et Tsiazorambo en 2019
  • Ouverture des bureaux de liaison aux deux entrées principales du massif : Malaimbandy et Beroroha en 2019

    Dans les mois et années à venir nous souhaitons :

    • Mettre en place un système de gestion des déchets et du bois sur des aires de camping obligatoires.
    • Installer des panneaux d’informations dans les villages de départ des treks.
    • Définir tous les circuits et sentiers pédagogiques en intégrant les contraintes des zones à protéger
    • Réaliser des formations pour les guides et les porteurs locaux
    • Mettre en place des infrastructures d’accueil (bungalows, lodge, etc.)