Développement de l’apiculture

Partager Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Depuis quelques temps, Naturevolution réfléchit au lancement d’un projet de développement de l’apiculture dans les villages situés sur le pourtour du Makay. Une activité apicole dans les villages permettrait en effet d’apporter un complément de revenus aux populations locales tout en valorisant l’environnement naturel dans lequel ils se trouvent. Les détails de ce projet qui entrera dans sa phase pilote début 2018 sont présentés ici.

Contexte du projet

Le massif du Makay, un gigantesque labyrinthe de canyons isolé au sud-ouest de Madagascar, est une œuvre monumentale de la nature. Présentant des écosystèmes uniques au monde et de nombreuses espèces endémiques, c’est un véritable coffre-fort de biodiversité. Exploré très récemment, il a été classé Nouvelle Aire Protégée en 2015. Les menaces qui pèsent sur le massif du Makay sont étroitement liées aux activités des populations riveraines (élevage de zébu intensif, brulis, braconnage, etc.). Les ressources locales sont très limitées et les périodes de soudure rendent les populations vulnérables. L’accès à l’éducation est quasi-inexistant.

Canyon forestier de Makaikely dans le massif du Makay

Le miel à Madagascar et dans le Makay

Madagascar exportait dans le passé de grandes quantités d’un miel de qualité, les conditions naturelles du pays étant extrêmement favorables à l’apiculture. Le miel est profondément ancré dans la culture malgache et reste aujourd’hui un produit très demandé. Dans le massif du Makay, le potentiel mellifère, la bonne qualité de l’eau et la multitude des réservoirs naturels facilitent le travail des abeilles et améliorent la qualité du miel. Pourtant il y a très peu d’apiculteurs traditionnels autour du massif et leurs pratiques sont néfastes pour la biodiversité : le miel est souvent récolté après abattage de l’arbre et destruction de l’essaim. Le miel est sale et parfois additionné d’eau.

Ruche-naturelle-Madagascar

Une ruche naturelle dans le tronc d’un arbre. Courantes dans les forêts du Makay, les api-cueilleurs locaux malheureusement souvent abattent l’arbre et détruisent l’essaim lors de la récolte du miel.

Un projet de développement de l’apiculture

Naturevolution souhaite développer une activité apicole moderne et durable dans les villages du pourtour du Makay. Sa commercialisation vers les centres urbains, voire à long terme son exportation, pourra apporter une source pérenne d’activités et de revenus complémentaires pour les populations locales. Il est aussi étroitement lié à la préservation des forêts du massif et à leur valorisation auprès des villageois. Parallèlement, la perception du gestionnaire de l’Aire Protégée (Naturevolution Madagascar) s’en trouve améliorée, la sensibilisation effectuée visant à faire évoluer les pratiques sur le brulis, l’élevage et le braconnage, ainsi que le zonage de l’Aire Protégée, étant équilibrée par des actions directement bénéficiaires aux populations locales (apiculture, écotourisme, éducation).

Un projet pilote

La première étape de ce développement consiste à mener un projet pilote. Il va s’adresser à une quinzaine d’apprentis apiculteurs, formés et accompagnés par un formateur, et va impliquer une dizaine d’hôtels pour la commercialisation du miel.

Ce projet pilote permettra de :

  • Valider des technologies (ruches, extraction, etc.) adaptées au contexte.
  • Concevoir et tester des méthodes de sensibilisation, de sélection des apiculteurs, de formation, d’accompagnement.
  • Former des artisans et tester leur capacité de fabrication des ruches.
  • Construire un réseau de vente et une image pour le miel du Makay.
  • Collecter des données quantitatives et qualitatives afin de permettre une analyse et des projections.
  • Identifier des apiculteurs référents sur lesquels s’appuyer dans une phase de diffusion

Grâce aux résultats de ces actions, il sera possible d’élaborer un plan ambitieux et raisonné de développement de l’apiculture dans le massif du Makay, permettant d’avoir un impact fort et ciblé.

Village d'Ankerika, Nord Makay

Village d’Ankerika, Nord Makay

Planning

Le projet pilote est prévu de janvier 2018 à juin 2019. Cette période laisse suffisemment de temps pour former les apiculteurs et permettre aux essaims de se développer. Une première petite miellée aura lieu en août 2018, et la première pleine miellée en mars 2019. L’ensemble des résultats sera collecté d’ici juin 2019, permettant une analyse et de décider de la suite à donner à ce projet.

Budget

Le budget de ce projet pilote se situe entre 26 000 et 27 000 €.

Utilisation prévue de ce montant :

  • Kits apiculteurs et démarrage des activités – 13%
  • Formation et accompagnement des apiculteurs sur la durée du projet – 26%
  • Guidage et traduction lors des enquêtes d’analyse et de mesure d’impact – 6%
  • Matériel, extraction, promotion, vente et déplacements – 31%
  • Coordination du projet – 15%
  • Frais administratifs France et Madagascar – 9%

En savoir plus

Pour toute question concernant ce projet, ou pour recevoir de la documentation plus détaillée en vue d’un soutien, n’hésitez pas à nous envoyer un message.

Nous sommes actuellement en recherche active de financement pour démarrer ce projet au plus vite.