L’expédition Matarombeo 2014

Se basant sur un premier repérage épique en 2012 ainsi que sur les rapports d’expédition d’une équipe de spéléologues français ayant déjà parcouru l’aval de la rivière Lalindu quelques années auparavant, Evrard Wendenbaum a mené en octobre 2014 une première expédition scientifique sur les contreforts nord du massif totalement inexploré de Matarombeo sur l’île de Sulawesi en Indonésie, grâce au soutien de Pages Jaunes, de la Fondation Lemarchand et de la Fondation Petzl.

l'expédition Matarombeo 2014

Le karst du Matarombeo est extrêmement impraticable et demande beaucoup d’acrobaties.

Les scientifiques ont ainsi pu effectuer de premiers relevés archéologiques sur quelques cavités portant traces de passages humains anciens (céramiques, peintures, sculptures, etc.). Un rapide inventaire de la biodiversité locale et de nombreuses observations animalières extrêmement intéressantes – dont celles de l’Anoa, le plus petit bovidé du monde, dont on ne sait encore que peu de choses aujourd’hui – ont également permis à l’équipe d’affiner les projets de recherche d’une expédition scientifique de plus grande ampleur planifiée pour l’année 2017.

> En savoir plus sur notre prochaine expédition dans ce superbe massif.

Les réseaux souterrains du Matarombeo

L’exploration se fait aussi sous terre, le karst présentant en effet les conditions requises au développement d’un gigantesque réseau souterrain, peut-être le plus grand de cette région du monde.