Makay 2017, le suivi photo

Capter le moment présent, partager nos découvertes et écrire de nouvelles histoires sont la trame de cet album « suivi photo ». L’équipe médiatique, de scientifiques et d’écovolontaires vous proposent quelques photos qui ont marquées leur passage dans le Makay.

#1 – Accipiter madagascariensis, plus connu sous le nom de l’Epervier de Madagascar.
Au détour d’un canyon, un rapace vient se poser à quelques mètres du groupe effectuant un recensement des lémuriens du transect du jour. Une belle séquence où le rapace viendra prendre la pose pendant de longues minutes permettant de capturer l’image de cet oiseau si convoité par les collègues ornithologues.

L'épervier de Madagascar, Accipiter Madagascariensis

L’épervier de Madagascar (Accipiter Madagascariensis), un rapace diurne d’une quarantaine de cm. Photo Naturevolution.

#2 – Sur les traces du fossa !
Bientôt des nouvelles du fossa, ce petit carnivore féliforme endémique de Madagascar sur lequel les scientifiques ont concentré leurs efforts ces derniers jours à l’aide de pièges photos et d’affûts. Une seule fois en 2010, des traces de cet eupleridae insaisissable ont été relevées :

Traces de fossas dans le Makay, Madagascar

Traces de fossas relevées en janvier 2010 dans le massif du Makay, Madagascar. Photo Naturevolution.

#3 – Présentation des protocoles pour le volet Primatologie
La première matinée sur le terrain est dédiée à la présentation des protocoles scientifiques aux écovolontaires. Pour le volet concernant l’étude des lémuriens, Gaëtan expose le programme du jour. Il consistera à la pose de pièges pour la capture de lémuriens nocturnes et à la réalisation de transects pour l’inventaire des lémuriens diurnes.

Exposition des protocoles de primatologie aux écovolontaires

Exposition des protocoles de primatologie aux écovolontaires. Photo Julien Chapuis.

Les commentaires sont fermés.