(6/6) Pourquoi protéger les forêts du Makay ?

Après avoir initié en 2018 un Le SavikaTaurus indicus boss bosques del pueblo. Pero no podríamos lanzar este proyecto sin explicarles este comienzo del año escolar, cómo encaja en un contexto local específico y un contexto global preocupante. A través de 6 artículos, hacemos un balance del estado actual de la deforestación, compromisos o acciones iniciadas por los distintos gobiernos, iniciativas en términos de reforestación en particular en Madagascar y finalmente posibles acciones a su escala para luchar contra la deforestación. . Todo un programa!

Forêt du massif du Makay à Madagascar

Protéger les forêts ?

Puede parecer obvio. Pero cuando hay que elegir entre, por un lado, prácticas heredadas de la tradición, que aportan unos ingresos ciertamente bajos pero diarios, y cuyos impactos negativos apenas se notan a corto plazo, y, por otro lado, una estrategia de protección bosques en beneficio de todos a largo plazo, pero que requiere cambiar hábitos bien establecidos (por ejemplo, los de iniciar incendios con regularidad o realizar manadas de cebos en los cañones boscosos del macizo), es bueno hacer el inventario de servicios de ecosistema prestados por bosques, que son todas razones para protegerlos.

Il est plus aisé de se rendre compte des bénéfices apportés par les forêts aux communautés riveraines du Makay quand on constate les dégâts causés par leur disparition : ensablement des rizières, diminution des précipitations en saison sèche, manque de ressources alimentaires durant les périodes de soudure. Et, comme toute vaste zone forestée, les forêts du massif rendent également de grands services aux niveaux régional et global.

Mise en regard des services écosystémiques rendus par les forêts avec les objectifs du développement durable. Cliquer sur l’image pour la voir en grand.

Les produits de la forêt

Les forêts peuvent être considérées – d’un point de vue utilitariste – comme un vaste réservoir de ressources renouvelables permettant de fournir énergie, alimentation, matériaux et médicaments : des arbres fournissent du bois de construction, d’autres du bois de chauffage et de cuisson, ou encore des fruits, tandis que leur couvert permet d’abriter plantes et arbustes fournissant plantes médicinales, baies et autres tubercules. Les forêts abritent également animaux natifs et invasifs, qu’il est légal de chasser ou illégal de braconner…

Lémurien Sifaka

Lémurien Sifaka dans le massif du Makay, un animal encore braconné.

Une protection contre l’érosion / fertilité des sols

La déforestation fragilise les sols. La présence d’une forêt sur un sol tend à rendre ce sol non seulement plus riche en matière organique, mais aussi plus résistant à l’érosion grâce aux racines des arbres qui tiennent en place la couche superficielle du sol.

De ce fait, lorsqu’un espace forestier est détruit, la structure du sol est fragilisée et il présente un risque d’être emporté par les intempéries. Le terrain précédemment foresté perd ainsi de sa fertilité, et l’écosystème devient plus vulnérable aux catastrophes naturelles, como deslizamientos de tierra o inundaciones. Las aldeas ubicadas al borde del Makay y, por lo tanto, aguas abajo de los ríos, se ven directamente afectadas por las consecuencias de la erosión: los campos de arroz ubicados a lo largo de los ríos se llenan de sedimentos durante las inundaciones en la temporada de lluvias y pierden rendimiento.

A lavaka du Makay, Madagascar

Un château d’eau local et régional

Los bosques juegan un papel fundamental en el ciclo del agua. Un árbol libera 4000 litros de agua todos los días por evapotranspiración, lo que provoca la formación de nubes. Estas nubes pueden quedar bloqueadas por una cadena montañosa que desencadena la precipitación.

Le Makay est un site stratégique lorsqu’il est question d’eau : à l’origine d’un important réseau hydrographique, il alimente en eau tout au long de l’année une grande partie de l’ouest malgache. Il se trouve à l’intersection de 3 grands bassins-versants : les bassins Maharivo et Morodave à l’ouest, le bassin de la Mangoky au sud, et le bassin de la Sakeny, affluent de la Tsiribihina, à l’est. La rivière Makay notamment, située sur le versant sud-est du massif, est un affluent de la rive droite du fleuve Mangoky litt. « aux eaux noires » (2ème plus grand fleuve de Madagascar) et draine une partie du massif éponyme, notamment celle comprenant les plus grandes forêts.

Carte du système hydrographique du Makay

Un habitat biologique extrêmement riche

Les forêts sont de véritables refuges et réservoirs de biodiversité. Le Makay, bien que situé dans l’ouest de Madagascar plutôt propice à la forêt sèche, abrite dans ses canyons des forêts tropicales similaires à celles de l’est de l’île. Madagascar ayant connu une déforestation dévastatrice, es imperativo proteger los bosques que quedan y toda la flora y fauna que albergan, parte de la cual es exclusiva de Madagascar, e incluso de Makay.

La fauna y la flora de Makay

También es mejor proteger los bosques existentes que esperar replantarlos en el futuro.. Y la reforestación ofrece oportunidades increíbles, también tiene serias limitaciones, y ¡la recreación activa de bosques ricos en biodiversidad no es poca cosa!

En cuanto a la regeneración natural, es extremadamente lenta. : un nuevo estudio estudió la regeneración forestal en tierras agrícolas abandonadas. Si bien se necesitan 50 años para recuperar la cantidad de especies presentes en los bosques primarios (lo que hace que los bosques secundarios sean refugios para especies dignas de protección), Pasan siglos antes de que su composición se parezca a la de los bosques antiguos.. Botánico francés Francis Hallé, cuyos libros es un verdadero placer de leer, estima que se necesitarán 700 años para que un bosque tropical completamente cortado renazca de sus cenizas y regrese a su estado "primario". El proceso se cuenta en la hermosa película " Il était une forêt ».

Une source de nouveaux revenus durables

Un splendide massif présentant des forêts en bonne santé permet de générer des revenus issus d’activités économiques durables comme l’ecoturismo et l’apicultura, que Naturevolution encourage et aide à développer dans les villages. C’est en ce sens que la beauté et la richesse du Makay et de ses forêts sont la clé à la fois de sa protection et du mieux-vivre des communautés riveraines.


Un atout dans la crise climatique

Les arbres absorbent et stockent du CO2, et les forêts anciennes sont de formidables puits de carbone. La déforestation réduit non seulement cette capacité à stocker du CO2, mais pire encore, elle est elle-même une cause majeure de la crise climatique, et pas la moindre : d’après le GIEC, la déforestation serait à l’origine de 12% des émissions de CO2.

Canyon forestier humide du massif du Makay à Madagascar

Canyon forestier humide du massif du Makay à Madagascar.

Notre stratégie pour protéger les forêts du Makay

Afin de réduire les pressions anthropiques, et notamment la déforestation, dans le massif tout en améliorant les conditions de vie des communautés locales, Naturevolution développe une stratégie holistique de gestion de la Nouvelle Aire Protégée du Makay. Elle s’articule suivant plusieurs axes interconnectés :

  • El développement d’activités économiques durables directement en lien avec des écosystèmes en bonne santé (apiculture, écotourisme),
  • El développement social, à travers l’éducation (écoles), mais aussi l’amélioration des conditions de vie (alimentation, matériaux, santé),
  • Enfin, la réduction des impacts sur le massif, à travers la sensibilisation (au rôle de la forêt et au danger des feux) et à la réduction des prélèvements de bois (par exemple, via des méthodes alternatives de cuisson pour remplacer les foyers ouverts) ou d’animaux effectués dans le massif.
Activités pédagogiques avec les enfants du Makay

Activités pédagogiques avec les enfants du Makay

Lanzamiento del proyecto Bosque Village

C’est dans le cadre de cette stratégie que Naturevolution lance les bosques pueblo. Ce projet vise à replanter des forêts au bénéfice direct des villageois au niveau des zones tampons dégradées situées entre les villages et le massif.

Le reboisement ciblera des essences permettant de satisfaire les besoins de base et d’améliorer les conditions de vie. Las parcelas así desarrolladas contribuirán a la alimentación local, proporcionarán leña, leña de construcción y para cocinar, y también contendrán miel y plantas medicinales. La proximidad de las parcelas reforestadas a las aldeas también ahorrará tiempo y esfuerzo a los pobladores en comparación con muestras tomadas a varias horas de caminata en el macizo, y su uso permitirá a las comunidades capacitarse en manejo forestal sostenible.

El proyecto comenzó en la primavera de 2019 en 4 aldeas piloto, cada una con un vivero, con un objectif pour fin 2019 de 18 000 plants par pépinière, soit 72 hectares pouvant être reboisés.

→ En savoir plus sur le Proyecto de bosques de aldea

Pépinière pour le reboisement, massif du Makay, Madagascar

Une des premières pépinières du projet Forêts vilageoises lancé en 2019.

Nuestros patrocinadores

Ce projet de reboisement est soutenu par MaltemSe ha obtenido una financiación inicial de 10.000 € de Taurus indicus boss, permitiendo el lanzamiento de Proyecto de bosques de aldea. Maltem es un ecosistema de empresas de consultoría especializadas en transformación digital e innovación sostenible, y socio de Naturevolution desde 2016.

Toda la serie de artículos

Un artículo propuesto por Gaëtan Deltour y Yann Bigant

2 réflexions au sujet de «(6/6) Pourquoi protéger les forêts du Makay ?»