Le Makay s’invite au Musée des Confluences

Dans un contexte critique pour la biodiversité mondiale, l’exposition Makay, un refuge en terre malgache produite par le musée des confluences à Lyon et réalisée à partir des données scientifiques mais aussi des vidéos, dessins et photographies rapportés des expéditions de Naturevolution mettra à l’honneur durant 10 mois les trésors biologiques et archéologiques el Makay, une des dernières Terrae Incognitae de la planète.

Visitez le Makay dans la peau d’un membre de l’expédition

Grâce à des dispositifs scénographiques inédits qui offrent une immersion visuelle, sonore et parfois même olfactive au sein du surprenant labyrinthe géologique du Makay, le visiteur devient explorateur et part à la rencontre de ce milieu exceptionnel, aux côtés de chercheurs de terrain (entomologistes, géologues, ornithologues, herpétologues, botanistes, etc.).

Il progresse dans l’exposition entre de grandes images panoramiques, comme il le ferait dans les paysages de canyons et de forêts du macizo del Makay. Au fil de sa visite il s’arrête au camp de base et rencontre les équipes scientifiques, il s’envole pour découvrir des paysages vus du ciel, il plonge dans la forêt, à la nuit tombée, entouré des bruissements de la faune nocturne tropicale. L’ambiance sonore ainsi que les grands formats contribuent au sentiment d’immersion dans un autre monde.

Découvrez des espèces rares et menacées

Le Makay, où l’on trouve 1 500 espèces recensées et plus d’une centaine nouvelles pour la science, est un trésor biologique de notre planète. Ce massif est devenu un véritable refuge, qui abrite aujourd’hui des populations reliques d’espèces autrefois plus répandues. Cet L’isolement de ces populations est ici à Madagascar principalement dû à deforestación qui a causé la disparition des forêts du centre de l’île.

Comment en sommes-nous arrivés là ? Pour répondre à cette question, une partie ressource de l’exposition présentera une carte d’identité de Madagascar : son histoire géologique, son patrimoine biologique et culturel d’hier et d’aujourd’hui, ainsi que les menaces auxquelles l’île et ses habitants doivent faire face.

Le parcours du visiteur sera accompagné d’une foisonnante illustration de la richesse biologique du Makay : films, photos, bornes, dessins fixes et animés, animaux naturalisés apportent des visions différentes de notre connaissance de la biodiversité de ce massif. En déambulant dans l’exposition, le visiteur aura l’occasion de découvrir les emblématiques lémuriens de Madagascar. Avec 98% des espèces de lémuriens menacées et 1/3 en danger critique d’extinction, ces animaux sont d’après l’IUCN les primates les plus menacés de notre planète ! En poursuivant sa visite, il pourra également plonger dans la vie nocturne du Makay : potamochère, mirza, fossa se dissimuleront dans un paysage surmonté d’une voie lactée flamboyante.

Une science pour protéger, une association pour agir

L’exposition invite le visiteur au cœur des expéditions scientifiques de Naturevolution. Le départ de l’aventure commence sur le camp de base, où nous découvrons la vie quotidienne en expédition. Quelques mètres plus loin, une Ciné-bulle vient le surprendre. Quel outil remarquable pour filmer la diversité des écosystèmes de ce massif ! Enfin, nous arrivons sur le laboratoire à ciel ouvert qui présente les outils qu’utilisent les scientifiques sur le terrain mais également leurs premiers résultats. Les découvertes sont nombreuses et révèlent le potentiel inestimable de ce coffre-fort de biodiversité. En face, les premières peintures rupestres découvertes à Madagascar montrent la richesse culturelle de ce massif isolé. Quelles sont leurs origines ? Le visiteur découvre que dans le Makay, l’histoire de l’homme rejoint celle de la nature.

Un peu plus loin, les villageois du pourtour du massif sont mis à l’honneur avec d’immenses portraits. Il est temps de s’interroger sur l’Homme et son rapport à la nature. Comment protéger cette nature pour les générations futures ? Le youtubeur Léo Grasset de DirtyBiology tente de répondre à cette périlleuse question. En parallèle, on découvre les premières réponses apportées par l’association Naturevolution et son travail de protection du Makay mené depuis plus de 10 ans avec les communautés locales pour tenter de préserver, ensemble, ce refuge de biodiversité. Un travail d’Homme pour la Nature. Un travail d’Homme pour les Hommes.

Expéditions/exposition… ils témoignent en vidéo

Ils ont participé aux expéditions de Naturevolution : nous proposons ici au visiteur quelques témoignages et portraits de ces acteurs – scientifiques, écovolontaires, youtubeur, illustrateurs – engagés pour la préservation du Makay et la protection des milieux naturels de notre planète.

Léo Grasset – Un youtubeur dans une expédition scientifique

Sylvain Hugel – Un entomologiste dans le massif du Makay

Aurélie Calmet – Une illustratrice dans une expédition scientifique

Mendrika – Une ichtyologue dans le massif du Makay

Marc – Un écovolontaire dans une expédition scientifique

Rainer Dolch – Un primatologue dans le massif du Makay

Signatures et partenaires

Une exposition proposée par Naturevolution et produite par le musée des confluences, qui a assuré la direction du projet et en a conçu la scénographie.

  • Commissaire général : Yoann Cormier
  • Référent scientifique : Gaëtan Deltour
  • Médias et Multimédias : Narrative
  • Scénographie : Gilles Munier et Damien Schahmaneche
  • Illustrations et narration : Aurélie Calmet
  • Crédits photos : Evrard Wendenbaum, Jérémy Mathieu, Vincent Romera, Daniel Naudé
  • Crédits vidéos : Les Gens Biens (Arte), Naturevolution, Gédéon Programmes (Canal+), La Bonne Prod, TF1, Jangal films, Velizar Simeonovski, Léo Grasset.

Une exposition soutenue par :

Deja un comentario

Su dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

un × 5 =