Avenida de los Baobabs

Jueves, 11 de febrero 2010

Une incroyable succession d'immenses baobabs Grandidieri, site classé!

La noche no ha sido el más relajante debido al calor, pero qué alegría para nadar en esta naturaleza y sus pensamientos arrullado por los cantos y gritos de miles de pájaros, grillos, ranas y lémures.

Por la mañana, tuvimos una muy agradable paseo por el bosque y así descubrimos nuevas especies diurnas este momento.

A media tarde, nos pusimos en camino para el placer de pasar al atardecer unos minutos extraordinarias deslumbrados por la belleza y majestuosidad de los enormes baobabs la famosa avenida del mismo nombre.

7 réflexions au sujet de «Avenida de los Baobabs»

  1. Bonsoir,
    Sin acosar Wumba esta historia es muy intrigante.

    El origen de esta población es una reminiscencia de una historia Mikea norte de Tulear que al parecer huyó por las mismas razones.

    Esto me recuerda también tiene un trabajo que había leído sobre el Bemaraha Tsingy vazimba y kabijo así como Kalanoro y sus relaciones. http://vertigo.revues.org/2255 (c’est un article de Cécile Bidaud Rakotoarivony et Mialy Ratrimoarivony, « Terre ancestrale ou parc national ? entre légitimité sociale et légalité à Madagascar », VertigO – la revue électronique en sciences de l’environnement, Volume 7 Numéro 2 | septembre 2006, mis en ligne le 08 septembre 2006.)

    Si no recuerdo mal, ella tiene otras publi Ratrimoarivony interesante.

    Cordialmente.

  2. ¡Hola

    A petición de Evrard, aquí hay algunas cosas que hemos recopilado sobre el terreno acerca de los famosos Wumbas.
    Creo que un estudio etnológico, junto con un análisis antropológico (en especial la genética), que podía aprender.

    Francis Duranthon

    • Bonjour,
      Para responder a la Wumba ortografía, no recuerdo haberlo visto escrito así que puede ser que hemos escrito fonéticamente y que no se escribe así.

      En ce qui concerne la Dina, je ne permettrais pas de proposer une analyse pointue de l’efficacité de celle-ci. Je suis resté trop peu de temps dans ces villages du nord Makay. Mais si j’en crois les habitants, ils n’ont plus subi aucune attaque depuis qu’il ont mis cette Dina en place. Cela semble donc très bien fonctionner. Pour la faire respecter, ils ont recours à quelques hommes armés (un par village) qui se déplacent un peu partout, qui suivent les troupeaux parfois ou qui protègent les villages. Dans la partie nord, je ne saurais pas dire s’ils ont été volés ou voleurs, je penche plutôt pour la première solution. En revanche dans le sud, ils sont clairement volés et voleurs. Il y a une tension extrême entre les différents villages pourtant distants de seulement quelques kilomètres. Ils se volent les zébus réciproquement entre les villages de l’est Makay mais aussi avec les villages de l’ouest Makay tels que Mandabe. Nos porteurs ont fini par nous le dire en souriant comme s’il s’agissait d’un jeu, ce qui me fait penser qu’ils ne sont pas prêts d’arrêter. Mais sur le sujet, il est extrêmement difficile d’avoir des infos fiables, des réponses claires voire des réponses tout court. J’avoue que je ne comprends toujours pas vraiment comment cela fonctionne, ni pourquoi. Je souhaite y retourner bientôt et passer du temps dans les villages pour en savoir plus car je suis persuadé que les Dahalos sont ceux qui mettent le feu dans les endroits reculés du massif. En clair, ce sont eux qui sont en train de faire disparaître les derniers lambeaux de forêt primaire du Makay. Pour sauvegarder ces magnifiques montagnes, il faudrait donc commencer par trouver une solution au problème Dahalo dans la région.

      Acerca de las posibles entradas en la montaña, hay muchos.

      Cordialmente.

  3. Bonjour,
    Gracias por esta oportunidad de respuesta extremadamente rápido.

    1 / De hecho, hay poca información y c es una lástima.

    2 / El término Wumba me sorprende aún más que w no existe en la lengua malgache, que yo sepa.

    Kinoly (especie de fantasma) Kalanoro, muchas historias de pequeños seres que viven en cuevas en el bosque y el arroz volar o algo más.

    Por la importancia de un misterio Mada, incluso con respecto a los malgaches cristianizada ver en youtube o dailymotion, videos de Pastor Mailhol y desenvoutements en el camino de la montaña cerca de Ambondrombe Ambalavao (uno de los principales sitios de

    3/ N’ayant pas d’éléments ni sur les recensements de vols, ni sur les Dina des régions que vous décrivez, je n en dirai pas plus. Je sais juste que le probleme est tres pregnant et selon plusieurs sources en augmentation depuis la crise institutionnelle que traverse Mada. Je pense toutefois que vos conclusions sont un peu expeditives sur les comparaisons entre Beronono et Malaimbandy en ce qui concerne la gestion des vols par ces différentes communautés : la Dina est elle si efficace ? quel est son principe ? est ce une zone de voleurs ou de volés ? ne serait ce pas une zone de rassemblement des dahalos etc etc… les gens de Beronono s entretuent ils ou sont ils tués par des dahalos qui viennent d ailleurs etc…

    4 / Cuando vivía en Fianar, escuché de los rusos que habían estado explorando las montañas por el este (Ikalamavony entonces Fitampito y masivo) para la prospección.
    N no es un punto de entrada posible?

    Una vez más, felicidades y buen trabajo
    cordialmente
    ps: no hay problema para el sueño buscando en la web, yo tengo mi cuenta, incluso si todavía puedo solicitar

  4. Bonjour Rotsaka,
    Gracias por el mensaje en realidad merece una respuesta.

    1 / Me encantaría responder a los mensajes, pero por ahora, recibimos muy poco.

    2 / Es así Wumbas que se supone que viven en los cañones aislada Makay.

    3/ Les tombes non fady dont nous parlons ne sont pas celles des Wumbas (qui ne seraient d’ailleurs probablement pas visibles) mais des Sakalava, ethnie habitant autrefois la région du Makay et qui a été chassée par les Bara.

    4/ J’avoue que mon message « le dernier jour en brousse » était peut être un peu rapide et source de malentendu. Je sais bien que les Dina ne sont pas propres au village d’Ankerika et qu’elles sont utilisées dans tout le pays. Ce que je souhaitais souligner, c’est la différence de traitement du problème Dahalo entre les villages du nord Makay (Sakalava) et les villages du sud Makay (Bara). Les uns ont cherché à enrayer le fléau et il a suffit qu’ils décrètent une Dina pour le phénomène s’arrête. Alors que les autres continuent à se voler des zébus mutuellement et vont jusqu’à s’entretuer (un des jeunes du village de Beronono que j’avais embauché en 2007 comme porteur a été assassiné en octobre dernier à Beroroha). La bonne nouvelle, c’est qu’il existe au moins cette solution de la Dina. Encore faut-il qu’ils aient le désir d’arrêter.

    5 / Tomo nota de su comentario relativo al sitio. Sabemos que vamos a muy rápidamente en línea sobre el ADN en el apartado de "Media Corner" y por lo tanto ya se pueden encontrar fotos y vídeos en la "galería" tenemos la intención en los próximos días ofrecer mucho más contenido visual.

    Gracias de nuevo por este mensaje.
    Espero que las fotos te ayudarán a seguir soñando.
    Atentamente.

  5. Bonjour,
    Veo que por lo general no hay respuesta a los comentarios, los cuales no pueden ser alentados a enviar.

    Tres pequeñas observaciones sobre temas que parecen inexactas o, al menos, debe tenerse en cuenta:
    – vous parlez de Wumbas comme un peuple inconnu. Personnellement je n ai jamais entendu parler de ce peuple. N’est ce pas des Vazimbas dont vous auraient parlés les villageois ? Ces derniers seraient pour résumer des proto malgaches repoussés aux marches du royaume merina et qui auraient acquis un statut mythique malgré une base historique reconnue par bcp d’historiens. Il m’étonne que leurs tombes ne soient pas fady car bcp de fady sont associés à des vazimbas. La consonnance similaire me fait pencher pour le vazimba plus que pour le kalanoro, pour l’occasion mythique, hominoide légendaire type big-foot a la malgache.
    – les Dina (conventions, mot malgache d origine arabe) sont courantes et la région de sakaraha a d ailleurs été le site d une dina d envergure dans les années 60. Mais des Dina sont régulièrement évoqués en cas de vols. Ce n est pas propre au site que vous avez traversé et les gens du sud du massif doivent etre au courant.
    - sakalava significa bastante grande valle o valle amplio que el "nuevo" (fuente Lombard), c es la población de la costa oeste de resumir ampliamente.

    De lo contrario bellas imágenes (pero no suficiente) y textos por desgracia demasiado breve, nos gustaría leer más.

    Buena suerte.

Deja un comentario

Su dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

cinq × 4 =