Thinking about "XL»

  1. Nous pouvons offrir des livres de lecture ou des livres scolaires pour les écoles
    Depuis la création de notre association, plus de 1,8 million de livres ont été envoyés dans de nombreux pays essentiellement en Afrique.

  2. Très beau projet de reforestation, j’ai hâte de les voir grandir en photos puis d’avoir la chance de retourner dans le Makay. Cette forêt splendide qu’il est importante de protéger et conserver, mais aussi avec ce projet de reforestation de pouvoir lui rendre sa grandeur et sa diversité pour le bien de tous et de la faune local. Un grand merci a toute l’équipe de Naturevolution et au villageois pour ce projet de grand ampleur qui portera ces fruits pour nous régaler et éveiller tous nos sens.

    • Thank you for your return, Valentin! We also hope that these forests will grow well, provide the villagers with everything they need to live better than they do today, and that those deeper in the Makay will be able to regenerate with as little disturbance as possible :) And we hope to see you soon in the field, who knows, to come and see these new forests ;-) What is certain is that the reforestation project will gain momentum, so there will be work!

  3. Est-il possible de savoir avec quel produit vous traitez les varroas
    Merci pour votre réponse.
    Regards,

    Djo

    • The , The COVID-19 epidemic continues to spread in Madagascar and Makay is not without suffering the impacts. Both communities and ecosystems of Makay are affected. Naturevolution has taken steps to cope, including through the COVID emergency fund for Makay. said :

      Bonjour Joseph,
      Nous utilisons Stop’tic, un produit naturel composé d’huiles essentielles fabriqué à Madagascar.
      Bonne journée,
      Gaëtan

  4. Have not you afraid that by showing these images, rather than protect this place, it was gradually taken over by tourists / visitors and it would have been preferable that it remains out of sight?

    • Hello Jean-Marc,
      Thank you for your message. Indeed, we sometimes ask us this question (and we is posed at the beginning), and the arguments that we have rather choose a media - Moderate - are.

      D’une part, laisser le massif à l’abri des regards du grand public ne le protégera pas, car la majorité des atteintes portées à la faune et aux forêts sont le fait de pratiques non durable / à court terme des populations qui vivent sur le pourtour (feux déclenchés pour l’élevage, coupe de plus en plus loin dans les forêts car les abords des villages sont extrêmements dégradés, braconnage d’espèces protégées, etc.). C’est sur ces problématiques socio-économiques que notre action de terrain se focalise : développement d’alternatives économiques durables, sensibilisation, reboisement à proximité des villages.

      Pour l’écotourisme, celui-ci se développe plutôt lentement (moins de 500 visiteurs/an) et, à cette échelle au moins, il est plutôt une solution car il permet d’amener des revenus aux populations en lien avec le massif & la nature. Par ailleurs, nous avons tout un volet de sensibilisation destiné aux visiteurs et aux opérateurs de voyage (plus d’infos sur le nouveau site de la NAP Makay : https://www.makay.org/visiter-le-makay/). Par ailleurs, le fait que le Makay soit difficile d’accès, que les routes soient en mauvais état, et qu’il faille au minimum accepter de faire plusieurs solides journées de marche pour le visiter, limite ‘naturellement’ le nombre de visiteurs (pour encore un bon moment). Il vaut mieux quelques centaines de visiteurs qui traversent un milieu par an, que de voir celui-ci partir en flamme (ou laisser place à des exploitations minières ou des plantations). Il y a par ailleurs des stratégies pour réduire l’impact que nous pourrons mettre en place si nécessaire, par exemple en répartissant les visiteurs sur différentes zones du massif (via des quotas si un jour c’est nécessaire).

      Enfin, dans un cadre plus global, l’idée qu’un milieu naturel reste au 21è siècle isolé, oublié et préservé mieux que s’il était ‘médiatisé’ est à nos yeux idéaliste. Que ce soit la pression démographique, la déforestation ou le développement de l’agriculture, des espaces gigantesques de milieux naturels disparaissent dans le monde dans le plus grand silence (Sumatra & Bornéo par exemple, mais aussi plus de 90% des forêts de Madagascar, 80% de celles de Sulawesi, les massifs karstiques pour le ciment, le Cerrado et le Gran Chaco au Brésil etc.). En ce sens, il y a beaucoup plus de chances de susciter des dynamiques locales, nationales et globales en médiatisant ces milieux – avec prudence et pas trop rapidement bien sur – qu’en espérant qu’ils reste oublié. C’est ce que l’on observe ailleurs sur la planète (Amboseli et Masai-Mara ecosystems en Afrique, Leuser ecosystem à Sumatra : donner une image et mettre en valeur la riche en biodiversité de ces milieux permet d’aider à les préserver). Par ailleurs, mener des projets sur le terrain (financés donc en partie par cette médiatisation) permet d’apporter une réponse aux menaces (ou de les encadrer, comme certains développements touristiques potentiellement néfastes), et de faire évoluer les pratiques.

      So much for some clarification. Of course, we often are challenging this approach, but for now, it seems well suited to the current environment ;-)
      Good day to you,
      Yann

    • Merci ! Le Makay est en effet un de ces rares ‘Mondes Perdus’ qui subsistent ici et là sur notre planète… Nous sommes ravis que le film vous ait plu :)

  5. Tout à fait d’accord avec vous. Je suis depuis peu retraitée, avec très peu de moyens financiers, mais j’aimerais ENFIN faire ce que j’ai toujours ressenti au fond de moi: agir pour la nature. Bien sûr depuis des années je suis flexirarienne, adepte d’une nouriture de saison, plutot locale, j’évite les surembalages, le surchauffage, etc etc. Mais j’aimerais tant faire plus.
    Je suis contre la montagne d’or en Guyane, département que j’ai eu l’occasion et le bonheur de découvrir il y a 4 ans et dont le souvenir ne me quitte pas.
    Je découvre aujourd’hui votre action et ne peut qu’y adhérer.
    Très bonne année à vous, votre équipe. Et très bonne année pour protéger la nature, où qu’elle soit. Avec mes remerciements.

    • Merci Josy, pour votre message !
      Et bravo pour être consciente de tout ce qui peut être déjà fait au quotidien. Nous aussi au sein de Naturevolution, nous nous demandons ce qu’on peut faire DE PLUS pour changer les choses globalement.

      Au-delà de s’impliquer directement ou de soutenir financièrement une ONG qui agit pour la préservation de la biodiversité (comme Naturevolution) ou qui lutte contre le changement climatique, il nous semble que les moyens d’actions importants aujourd’hui sont ceux qui peuvent peser sur les décisions politiques à tout les niveaux. La sensibilisation à l’urgence des enjeux environnementaux est super importante, afin que soient élus ceux qui veulent réellement mettre en œuvre la transition écologique.

      Il y a aussi beaucoup de moyens de peser sur les décisions au niveau local (le bio et le local dans les cantines des écoles et autres institutions publiques, un exemple typique) et il y a un listing des associations ou des groupes locaux un peu partout, par exemple sur le site d’Alternatiba : https://alternatiba.eu/alternatives-territoriales/ ou encore chez les Amis de la Terre : https://www.amisdelaterre.org/comment-agir/groupes-locaux/. Il y a aussi un listing des projets pour agir près de chez soi (nettoyage, protection des animaux, etc.) sur le site J’agis pour la Nature de la FNH : http://www.jagispourlanature.org/

      Tout nos meilleurs vœux pour une année active ;-)

    • Oui ! Il y a vraiment des choses concrètes à faire pour remédier aux problèmes environnementaux actuels. C’est pour ça que nous cherchons toujours à identifier les solutions les plus efficaces et à nous atteler à la tâche sans attendre ;-)

  6. Good morning all!
    C’est grâce à cette publication que j’ai pu en savoir un peu plus sur l’étrange serpent observé sur le manguier de mon jardin. C’est un Langaha madagascariensis mâle. Maintenant, je me demande comment il a pu arriver là? Nous sommes dans la banlieue d’Antananarivo dans un quartier résidentiel. J’ai un grand jardin pas vraiment arboré mais juste avec quelques arbres fruitiers et pourtant on y observe parfois des animaux assez rares comme des huppes de madagascar, des gros caméléons et maintenant ce serpent à nez en feuille. Mon personnel m’a également signalé un lémurien bien que personnellement je ne l’ai pas encore vu ni entendu.Probablement, un lémurien qui a été capturé et qui s’est échappé car nous sommes bien loin de son habitat naturel.

    • We were far from imagining that the description of a snake in the Makay help identify a snake in the suburbs of Tana ;-)
      This is a nice news to know that these animals manage to survive also in the gardens.

      For the lemur is probably a captured animal to be sold as a pet. It is unfortunately quite common.

      • All told, the Langaha madagascariensis snake that you have found in your garden may unfortunately also be a captured animal that escaped or was released because the Tana region is not its natural range.
        Your garden has become the mini haven for this lost biodiversity.

        Naturevolution

  7. Great, this animated sketches.
    What talent, crunching the wildlife like this, congratulations and thank you for sharing this ...
    I look forward to the dates of future shipments in 2018, I hope to be able to participate :-)!
    Marie-Cath

    • With pleasure :-)

      The dates of the next missions will be online very soon, by the end of November or early December at the latest. Allow me to add you to our mailing list, so you will immediately receive information by email. Hoping to welcome you on one of our missions!

  8. Great interview, excellent picture and sound quality. We are always happy to have moments of life of the expedition that give the impression to participate more.

  9. hi Stephan

    it's Papa I discovered with amazement a few photos and reviews
    your journey ......... I think you're gonna break you, and return with memories
    memorable.

  10. Hello everyone,
    peu de nouvelles bonnes nouvelles! on aurait aimé en savoir davantage mais on comprend que les problèmes techniques rendent la communication difficile.
    Les organisateurs de cette expédition n’ont pas du ménager leurs efforts:) on leur souhaite ainsi qu’à vous tous bon courage et une très bonne continuation, profitez en bien.
    Marie et Jean-Louis

  11. Congratulations and thank you for this report.
    In the conditions you mention, it will not be easy to inform us like you do.
    A great adventure in a beautiful location.

  12. Thank you again for sharing that invites us to escape!

    Makay remains a land of legends and mysteries as the decor suggested the heart of it that during the meetings in villages do take our travelers in pursuit of Indiana Jones or Mike Horn!

  13. Felicitations pour ce beau programme qui m’a tellement captive malgre l’heure tardive de sa diffusion sur Planete+ hier soir. Les travaux sur terrain semblaient facile grace a toutes ces belles prises de vues et un tres beau montage, mais bien sur je suis sur que c’etait eprouvant et stressant de jongler avec le relief, le climat, l’innondation, les crocos, tout quoi.
    En tant que naturaliste, j’etais fascine par toutes vos decouvertes que ce soit plantes ou animales. Je me suis beaucoup interesse sur les palmiers et mes yeux n’en croyaient en voyant cette foret de Ravenea rivularis mais aussi lorsque vous avez descendu dans une espece de fosse et de nombreux palmiers tres minces et elances y poussent. C’etait tres magnifique. Avez-vous la liste des palmiers recensees a Makay? Je suppose qu’il y en a au moins 5 especes differentes. En tout cas, l’expedition a l’air sympa et tres interessante.

  14. Where can we see your previous reports of activity, cash balances,
    reports of AG name?
    Thank you for your answer
    Regards,
    Daniel

    • Hello Daniel,
      Thank you for your message and apologies for the delay in response.
      I confess that this is the first time we request such information.
      As for the last financial statement, I myself am still waiting for consolidation by our treasurer and our accountant.
      I'm also writing a short report of the last AGM held last week.
      As for the name, what would you like to have information?

      Sincerely,
      Evrard Wendenbaum

  15. salvation. I am very pleased with the efforts that you hold in to us and I would like to know the conditions. tale I thank you on your understanding cordially

  16. I am passionate about living and Bio Nature that is the really interesting would be very interesting for us to know more about the nature BRVO

  17. Bonjour à tous les activistes,
    This is great news for me Makay project because this place needs.
    In fact, I am Guide to the National Park of Isalo (it's not far) and I love the school and the steps that you do to protect the Makay and that one day the villagers see the advantages and
    I still encourage you to do so and God Bless you for strength.
    PEACE AND LOVE FOR THE NATURE
    PARSON.

    • Salama Parson,
      I have not yet had the opportunity to visit the park of Isalo, but I am delighted that the project creates jobs Makay the Malagasy while educating people to respect the environment.
      It is in this context that I have dedicated a site to BARA:
      http://lesbarademadagascar.pagesperso-orange.fr/ [site hors ligne]
      Je vous invite à participer à travers vos témoignages et aussi vos corrections. « Mihinam-bary aza misy latsaka »
      Veloma and thank you also naturevolution.
      Dominique

  18. Hello,
    Je suis très heureuse de m inscrire et avoir des informations sur votre association.
    Je viens de voir le film Makay qui m’a extrêmement touché. Je vous soutiens vivement ds votre action pour la préservation de ce petit Éden, comme vous le dite si bien. Je sais un peu comme toutes les forets, poisons, requins, qui ont été massacré a Madagascar………. et comment ça continue… le silence s’achète par quelques dollars..la population est si pauvre que tout s’achète!!! m ‘a dis un jour un vieux Malgache…… on pourrait en parler des heures…avec ceux qui connaissent et qui ont vécus ds ce pays…….
    Cette ile reste magnifique !
    J’aimerais pouvoir être utile a votre association, je ne suis pas sure d’avoir des acquis utiles
    je vais aller voir l exposition a l UNESCO,puis vous contacterez.
    Eloise

    • Hello,

      N’hésitez pas à venir nous voir ou prendre contact, tous les profils sont bons à partir du moment ou vous êtes motivée et positive.
      Soon.

  19. Very interested in this discovery, I wish to have a carrier oral, written, and especially the history of audiovisual massive makay and lost world.
    Also, may I know before issuance, the Canal channel you choose and GMT to disseminate part of this documentary.

    Dans l’attente de vous lire, et restant à votre disposition,

    Cordially.

    • Hello,
      Je vous remercie pour votre message et votre intérêt pour le massif du Makay et notre travail. Je ne suis pas certain cependant d’avoir bien compris votre demande. Le documentaire « Makay, les aventuriers du monde perdu » a en effet été diffusé sur Canal+ et Canal+ Madagascar en décembre dernier puis rediffusé plusieurs fois depuis. Le documentaire « Makay, à la découverte du dernier éden » à, quant à lui, été diffusé en mai dernier sur la chaîne Planète+.

      If you want to see these films, I can only invite you to order the DVD on the site http://boutique.evrardwendenbaum.com/

      I hope that answers your question.
      Bien cordialement,
      Evrard

  20. Hello

    This Sunday, June 24, I flew from Makay MORONDAVA.

    Wild and sublime scenery, but thirty minutes earlier, we saw a cloud of locusts.

    • As you can read in this article, many people back from Makay we also reported clouds of locusts, from what you say, it is not finished!
      Returns local shows that the situation concern this year.

      Emeric

  21. il n'y a pas de volant, c'est la tige qu'il tient dans la main droite et qui est aux reliée roues avant qui Permet de tourner vers la droite ou vers la gauche.

  22. Thank you for your comment. Apparently, this plant does not leave "indifferent" who comes close ... You have done well to give the local remedy to calm the terrible itching, it probably will for future curious;)
    Marie

  23. Bravo pour votre initiative pédagogique dans le Sud malgache. Le progrès accompagné d’éducation ne tue pas (voir la page « Autochtones » du site Bara. Il me semble qu’il y a des Bara dans la région de Beroroha.
    Veloma

  24. Hi Evard,

    thanks for getting back. Let us know, when the film is finally out. I am eager to see :) Any Trailer would be great. I am happy to advert this on our site. If people have questions about packrafts and packrafting in gerneral, you can refer them to us too.

    Sven

    Ps Shame About did not we connect Earlier, I am into the sports for longer than 2 years.

  25. Madame, Monsieur,
    Je tiens à vous féliciter pour la sensibilisation que vous faite au Collège Aimé Césaire de Grenoble. Je suis aussi persuadé que c’est par l’éducation que les mentalités changeront. L’idéal, c’est de faire pareille à Madagascar (je suis malgache) c’est à dire aider l’Etat malgache à éduquer…
    Tout ce qui concerne les BARA m’intéresse. J’espère que mon site [http://lesbarademadagascar.pagesperso-orange.fr/] apportera quelques questionnements au sein de l’équipe éducative du collège.
    Bien que très riche, votre article mérite quelques précisions : l’étymologie de Bara n’a rien à voir avec « voleur de zébu » . La communauté villageoise s’appelle FOKONOLONA au lieu de Fokonhoza.
    Can you give me the coordinate of P.
    I will put a link on my website that links to yours.
    Advance thanks
    Veloma
    Dominique

    • Hello,

      Thank you for reading our in-depth articles.

      Regarding Mr Nakamy, I unfortunately do not know this man personally, I quote in reference to the article "The flight of oxen Betsileo."

      Quant à votre premier point, toute l’équipe Naturevolution est bien convaincue comme vous que l’éducation est la priorité si l’on veut que les choses changent. Et ce que nous faisons avec le collège Aimé Césaire n’est qu’une part de l’ensemble de nos actions éducatives. Nous travaillons en effet avec de nombreux collèges et écoles en France et nous poursuivons un projet pédagogique (initié depuis un an) avec les enfants du district de Beroroha. Nous créons notamment une bibliothèque, nous leur apportons des manuels scolaires, nous leur distribuons des posters et faisons quelques interventions dans les classes afin de les sensibiliser au problème des feux de brousse, de la chasse d’espèces protégées… Ce n’est jamais assez et nous cherchons toujours à faire plus mais les moyens et le temps manquent toujours.

      I will of course allow to use one of our images on your site to link to ours.
      Thank you again for your contribution.
      Bien cordialement,
      Evrard

    • Dear Sven,
      Thanks for your message. Two years ago, when i discovered the alpackaraft, i looked too for other packrafters in Europe but i found nothing. Now i realize thanks to you that there is a community. Great !
      As for your question, i unfortunately don’t know any more people practicing Packrafting but I hope this will change soon. Actually, i think a lot of Europeans will get interested soon since we are currently editing a 3D documentary about our last scientific expeditions in which were involved a lot of alpackarafts. The film will be broadcasted all over Europe within the next year.
      Best,
      Evrard

  26. Amoureux de la nature et de l’environnement, sans avoir une connaissance particulière en la matière, je suis ravi d’apprendre, il y quelque temps de cela, qu’un groupe de scientifiques pluridisciplinaires s’est penché sur ce que renferme le Makay… Madagascar regorge de richesses et des richesses uniques. Pourtant, il y a des menaces: déjà en 1988, dans un parc en Grande Bretagne, j’ai apprit que des lémuriens risquent la disparitions. Il en est de même pour certaines variétés de Baobab si la rupture de leurs reproduction est avérée… On aime davantage ce que l’on sait ! Aussi, il serait bien utile d’avoir un film ou un documentaire sur ce qui a été vu dans cette « expédition » dans le Makay.
    I'm in an educational environment while working in a project of rural migration.
    Anyway, thank you for encouraging us to conserve the environment, otherwise the boomerang effect is irreversible.

  27. Hello,
    Excusez le long temps de réponse mais j ai été trés occupé par une mission dans le Pacifique sud ……….Je vous serais reconnaissant de me mettre en relation avec
    a young entomologist Madagascar because I'm looking in particular living material (cocoons and pupae) in the experiments of hybridization and breeding.
    Be assured of my highest consideration
    Cordially
    R Vuattoux

  28. Really, with no ulterior motives or preconceived ideas, I think we have to go back to the field in search of new "creatures". I even think that we should spend several months there ;-)

  29. Andreas response:
    The white secretion you mention may indeed be eggs. The form of the eggstring may vary, but comparative data for this are too scarce to be of value for identification.
    I am optimistic that you´ll catch other specimens.
    Best wishes,

    Clearly, it's not enough.

  30. After reading the document, I am reminded that when the corny was still alive and trapped in the jar, she had secreted a long white filament.

  31. Chic! We finally know what "creature" is (at least in outline). It looks like a creature as nice as its appearance suggested ...

  32. alalalalalalalalalalala, comme j'aurais juste pour voir ça tue de mes yeux propres, juste incroyable!!
    y aussi pour filmer!!!

  33. thank you for the photo Tanguy and Naturevolution whole team, thank you for setting aside and published
    just crazy, I love
    Big kisses everyone

  34. I just go Ankaratra for a few days and again everything burns and even reburn!
    Certains charbonnier fuyaient devant nous, abandonnant tout sur place le temps que l’on passe notre chemin. Notre guide s’est fait interpeler de façon assez musclée par d’autres lui demandant pourquoi il venait nous montrer cela…
    Quand on voit les chargements de charbon qui arrivent tous les matins à Tana, on comprend que les massifs proches de la capitale, comme l’Ankaratra, n’en ont malheureusement plus pour longtemps…

    Small note of hope however, we discovered there a young primary forest, made up of young trees, very rich in orchids and in diverse fauna ... which on closer inspection was an ancient pine forest ... decomposing stumps dot it. again!!
    Like what, we can raze the primary forest, replace it with conifers, shave these conifers and finally abandon the land… if we give it a little time, the original nature can take over !!

  35. Hello,
    I schoolbooks level 2nd, 1st and end?
    Are you interested?
    J’ai vu le film ‘Le dernier EDEN » hier à Grenoble; Super!
    Cordially
    F.Geffraye

  36. "I still do not know if it is good or not to reveal his secrets to preserve the" ... that's a good question, the rapacity of men are often more destructive than the reverse.

  37. C'mon roped, courage is not far!
    Oh sorry, it's a little difficult to get there but I'm sure you'll get there!
    What memories to see these photos!
    Link

  38. Three small pictures that say so long!
    Pierre, on ne peut que confirmer tes affirmations: c’était du très bon travail et encore bravo à tous et merci Evrard, pour le partage de ces instants fabuleux, déjà quatre expés au makay….!!!!!
    tous mes meilleurs voeux 2011 à tous…
    greg

  39. Hello,
    Thank you for your interest in our expeditions in the mountains of Makay.
    Parmi ceux de la mission de janvier, il y avait Ricca (voir , un étudiant en entomologie à l’Université de Tana. Il est passionné de papillons et en a collecté de nombreux. Je pourrais éventuellement vous mettre en relation avec lui si vous le souhaitez.
    Regarding your last question, we do want to make the results of this mission freely available on this website but I doubt that we have the results in the coming weeks.
    Thank you again for your interest in this project.
    Bien cordialement,
    Evrard

  40. Bravo and thank you for all narratives that you have patiently and minutely distilled throughout of the expedition.

    Nous souhaitons à toute l’équipe un bon voyage retour et de la patience…pour tous les assauts de questions que vont vous faire subir vos proches!

    Of all particular to the orchestra man bises.
    Anne-Laure and Adrien

    • Thank you lot but these expeditions you must also much.
      I am pleased that these narratives were able make you live the Makay a little as we have lived.
      Concerning the last point you raise, for my part, I wait precisely with some impatience all your questions.
      Of bises to all two and soon in bourguignonne earth.

  41. Evrard, you never afraid of anything?

    I hope you are happy with your shipment and that the results will match the efforts of all teams Makay, I learned a lot through the Logbook, thank you for the journey you have allowed us to

    • Bonjour Anne,
      back to Tana, I would like to meet you to thank you very much for all your messages we read with great pleasure every day.
      Je suis effectivement très heureux de cette expédition. Bien entendu, tout n’est pas rose mais l’équipe était fantastique, l’entraide générale, l’enthousiasme permanent… et les résultats sont là. C’est une bien belle moisson que nous avons faite ces dernières semaines et qui vient compléter les beaux résultats de la mission de novembre-décembre. Le nombre de nouvelles espèces collectées est extraordinaire et j’en suis très fier.
      I am convinced that today we have all the possible arguments to make this Makay, the next Protected Area of ​​Madagascar.
      Sincerely,
      Evrard

  42. In view of the waterfall, illustrated in the post January 22, I am relieved over a long immersion in the Makay allowed Evrard viciously recover well suites mission in December!
    After Year of Biodiversity in 2010, the theme of 2011 proclaimed by the General Assembly of the United Nations, the year of forests should also be provided for the preservation of Makay: "it takes a concerted effort to raise awareness
    Let us be optimistic?

  43. David took a liking to water (brackish) River, this is the second time we see with this bottle!
    Ne m’accuse pas David, pour autant, de ne pas être consciente de l’intérêt de tes recherches. Bien que les pièges… Hum ! hum ! Je ne suis pas été de la bonne graine de scientifique,
    good night for adventurers Makay

  44. Ma Kat, quel plaisir de te suivre au bout du monde…sans bouger hélas de ma fac…Je découvre ton univers, je lis que tu « chantes » beaucoup en découvrant de nouvelles espèces d’hépatiques, bref, tu nages dans ton élément! Je suis fière d’être ta comparse dans d’autres aventures, moins exotiques certes, mais que de choses apprises auprès de toi! Reviens-nous vite, quand tu auras fait le plein de trésors, tu nous manques!
    What a treat to finally discover the adventure Makay.
    Cath Lenne (aka Kit).

  45. Un grand merci à vous, scribeuses et scribeurs de l’extrème. Nous avons vécu au rythme de vos images, de vos récits qui nous ont fait partir loin! Pour ma part, vous avez souvent accompagné mes ptits dej, ou mes pauses de 16h…
    Soon, and a big thank you to all!

  46. E.N.C.O.R.E!!

    It is magical to follow you!

    Je suis actuellement en voyage en Indonésie, c’est aussi un peu l’aventure…!
    But it is a pleasure to follow yours wilderness every day.

    A big thank you to you for sharing it!

  47. Evrard, Tarzan? :)
    it is a dream, your adventures, it proves that delirium technocratic there still room for conquest of land, so to speak, but the perennial desire to possess, to govern not just want to defend this
    Following the move, reading the stories of the many and varied events, I felt this communion with nature while you live there intensely immersed in the grandeur of a non-Europeanized space, more than ever, the narrowness
    It is normal Evrard in seasoned mountaineer it is not able to resist the urge to answer the call of climbing!
    Normal and that I have allowed myself the little joke from the beginning!

  48. Thank you so much for sharing your adventures!
    With this journal, I like living shipping to your side.
    Impression renforcé par mon expérience en « petite expé » qui me permet de bien comprendre vos problèmes logistiques ou humains.

    Je rêve, je rêve mais…
    Un jour j’irai dans le Makay !
    The land of my father!

    THANK YOU VERY MUCH

    Gérald – Alpinisme, Grimpeur, Spéléologue…

  49. Congratulations and thank you to the whole team for making us live live almost in your adventures, for your nice comments and your great photos.
    Successful completion of stay and welcome back to all of you!

  50. Bruno has been designated Rintintin climbers in the Portrait Gallery, the adventure of climbing with Evrard suggests that there is now a Tintin and Rin Tin Tin (and not a Snowy) in this are shipped.

    Anyway, pictures and commentary breathtaking, to be little compared to what is printed in your memory, lucky.

    We wish you a good end of wildlife and a safe return to Tana.

    A and D

  51. Jessica, vous êtes une conteuse-née ! Un certain regard – le vôtre – nous permet d’approcher au plus près de ce que l’expédition affirme d’esprit scientifique, de goût pour l’aventure et de sensibilité artistique. Avec l’implication écologique, évidemment ! Je souhaite à tous et à toutes que ces derniers jours et ce dernier camp soient le point d’orgue de cette exceptionnelle aventure, si bien documentée par des récits, videos et photos. Et que tous cet investissement débouche sur une politique concrète en faveur du massif du Makay, de Madagascar…
    Mais quoi, exactement ? En parcourant la galerie de photos, j’ai été frappée de voir combien il s’agissait ici d’une autre civilisation, d’une autre perception du réel, d’un autre mûrissement de l’humain. La distanciation intellectuelle, la sophistication technologique qui caractérisent notre vécu occidental semblent n’avoir que peu ou pas de consistance confrontées à ces images d’une absolue simplicité, d’une totale frugalité, d’une bouleversante nudité : quelques cases, des corps enveloppés de tissus colorés, des chèvres broutant de rares herbes sur un sol poussiéreux, quelques poissons et graines. Le tout comme materné dans le décor d’une puissante chaine montagneuse… Comment échapper au charme naturel de ces paysages ? Comment préserver ce qui tient du miracle le plus ancien de la vie sur Terre, cette présence de la Nature à l’état ( presque) brut ?

    In front of this wonder, stands man, sometimes scientific, sometimes soldier, sometimes poet, sometimes predator!

    • At this moment, the day the temperature varies between 25 ° C and 35 ° C, of ​​course in direct sunlight, heat is almost unbearable.
      – l’eau de la rivière Makay le 15 décembre à proximité de Beroroha : 36°C
      – la température du sable à midi en décembre au camp de base : ~65°C
      – le maximum enregistré en décembre (à l’ombre à un mètre du sol en sous bois) : 38°C

      The rain quickly dropping temperatures, it can even happen after a drunken night, the temperature approaching 20 ° C, which seems "cold" for this place!

  52. Pourquoi aller au cinéma ? J’y suis chaque jour avec le journal de bord du Makay ! J’ai l’impression de suivre les événements (presque) comme si j’y étais, les yeux qui luisent dans l’obscurité, les crocodiles, les pirogues, manque juste le bruitage ! Que je peux imaginer, d’ailleurs, le bruit de la pluie sur les tentes, le glissement des serpents dans les herbes… des couinements insolites, les chants des crapauds. Tout un univers se déroule sous mes yeux que je regarde se déployer sans en avoir les inconvénients. Mais sans ressentir la bouffée d’allégresse de qui a marché des heures sous un soleil d’enfer et découvre soudain à ses pieds, un paysage à couper le souffle…
    Pictures breathtaking can admire the show, at the same time collect the work of its devastating fire in a land with lush moment by moment furrowed, ethics and calcined.
    Here in Paris, cold and humidity, little foam and no report saurian on the horizon.

    Good route for tomorrow and good night

  53. As various landscapes and unusual discoveries!
    Watch for holes of water (especially when transporting gear on his head!) And good luck, but with the enthusiasm displayed, just come to me!
    And a small blink of eye as Bruno!
    Catherine et Pascal

  54. Guerch Hello world!!

    What do you talented journalist, it's been fun to see that you're in the game.
    It's the magic air your expedition, continuing the posts c happiness to remotely monitor.

    Enjoy my Guerch has more
    ps: A small biz Paris where multiple samples you expect ;-).

    Clem

  55. Salut Nicoco,

    The photos are beautiful you have an incredible experience.
    Anyway enjoy it here you do not miss anything, but we miss you can not wait for you to come around and above.
    The samples are then they expect you lol.
    Well then takes care of you and see you soon.

  56. Fady on, it could perhaps be interesting to combine all the stories (true) fires have had disastrous consequences (destruction of cattle, villages, crops, loss of life, destruction of sacred places such as tombs,

    But as noted Christian, this is a long-term work.

  57. Hi Junior, We follow diligently the logbook, which allows us to get a little better idea of ​​the progress of the expedition.

  58. It's really great to be able to follow the expedition with these beautiful images and beautiful comments, bravo!

    Anne-Laure, the little sister of Bruno (cameraman) who embraces.

  59. Evrard thank you for the info!

    Can we know the nature of the environments surveyed?

    Y do we find taxa characteristic of rainforests is?

    Regarding stick insects, the dry forests of the west have much less diversity than those in the east, three more species per site for those, against about fifteen or twenty for them.

    Bonne continuation, je vous envie…

  60. Tristoune cette histoire…parcourir une forêt et la voir brûler… mais comme disait Rousseau « qui rougit est déjà coupable, l’innocence n’a honte de rien » Hormis la peur de l’amende, les hommes pyromanes semblent être quand même conscients des dégats qu’ils provoquent…C’est peut être pourquoi les justifications sont à chaque fois différentes, le sentiment de culpabilité s’affiche sous de falacieuses excuses…La these d’un peuple pyromane prends du sens…
    Good luck to all the special dedication gerch!

  61. Bonjour Evrard, coca d’accord en lyophilisé pour une prochaine expédition et sages intestins scientifiques… Je me souviens qu’Emlyn a été piquée par un serpent le premier jour du Makay, peut-être est-ce l’explication de sa fièvre en plus du soleil ?
    Je me demande comment vous trouvez l’énergie d’écrire dès le matin – et souvent tard le soir – à vos correspondant(e)s alors que tant de choses se présentent à vous chaque jour. La foi donne des ailes !

  62. Ma foi, le petit Tenrec a de la chance d’être un juvénile et je suis contente qu’il ait été épargné, quant au coca, pourquoi c’est exclus de l’expédition ? Je croyais cette pétillante boisson utile en cas de débordement intestinal…

  63. les cercopides du docteur Adeline Soulier lui ont-ils chanté un air joyeux pour son anniversaire ? ;-)
    We continue to follow your passion with shipping.

  64. I have only one word to describe the refusal of carriers and their desire to renegotiate "classic."
    Félicitations pour avoir su débloquer cette situation en douceur…

  65. Je pense au contraire qu’Evrard envisage de manger le tenrec et ses parasites, n’en déplaise à Anne, car à voir la tête des 2 vazaha, et preuve à l’appui, ils sont totalement shootés au Coca. Sûrement trop amers de n’être sur une chaise devant leur écran, au boulot en Europe…

    • Le coca ne fait plus partie des vivres de cette expédition, on surveille notre ligne. Et concernant le travail de bureau….nous n’y pensons même pas!! Nous pensons en revanche bien à vous et vous souhaitons unanimement beaucoup de courage.
      A Christian soon.

    • The small Tenrec who (unlike his appearances) is absolutely not the same family as the hedgehog, actually survived.
      I also admit that it's nice to not have to be a little butchering so cute.

  66. Thank you, Emeric, for the explanation, I liked the joke told by Adeline, one of the praying mantis, more accessible.
    I will read the diary of the day yesterday, good road!

  67. Non, je n’ai pas discuté des feux de brousse avec les habitants du coin lors de la mission de décembre. Le poids des traditions est évidemment important car, par exemple, les fady (interdits) sont nombreux et respectés [se décoiffer lorsque l’on pénètre dans certaines grottes, ne pas manger certains animaux,…], au moins par les personnes que nous avons côtoyées (Pierre, Paul et Gaston, locaux importants, Narindra, « vaza » de Tana, villageois…). Mais j’ai aussi l’impression qu’il n’y a pas de remise en question de certaines pratiques et qu’il n’y a pas de conscience de la dégradation de leur environnement. D’autre part, il me semble également clair qu’il faut plus qu’une mission de quelques semaines pour gagner tout naturellement leur confiance et qu’ils acceptent d’aborder certains sujets peut-être sensibles.
    Comment rendre fady les feux de brousse, la consommation des lémuriens,…? Les locaux ont probablement conscience, dans les endroits les plus vulnérables où la régénération de la végétation est la plus lente, de scier leur propre branche. Mais ils en changeront ! ou du moins pensent pouvoir en changer quand les conditions le leur imposeront.
    Be positive: in Western lecturing, we torpedoed our environment for over 8000 years and only flower green movement in recent decades.
    Makay and Vive Vive Naturevolution!

    • How to make fady bushfires and consumption lémunriens?
      To this I also add how not to make fady consumption of bush pigs and guinea fowls, two introduced species are real havoc in ecosystems and are a delicacy yet?

      Quite agree with you.

  68. Pour ajouter à la compréhension des raisons des feux de brousse, faites donc comme le conseille makaynature ), lisez Armelle de Saint-Sauveur…
    Pour résumer, le droit des Bara à exploiter un terrain est conditionné à (1) une sorte de droit ancestral, mais révocable à tout moment, (2) une autorisation du « sorcier » et (3) l’entretien régulier du terrain. Par les feux de brousse, qui sont considérés comme l’entretien de la pâture, les éleveurs tentent donc de conserver leurs droits fonciers.
    Cette tradition de « foutre le feu » est certainement au moins partiellement expliquée par la volonté de garder le droit au sol.

    Le texte plus complet est : « Le terme « Les autochtones », les topontany, qualifie un groupe qui a le premier établi un lien privilégié avec un territoire. Ce lien repose sur une alliance passée avec les esprits de la nature qui sont les vrais propriétaires du territoire, les esprits topontany (Fauroux 1997 et 2000). Grâce à l’intervention d’un devin ombiasy, les esprits accordent à un clan ou un lignage le droit d’exploiter un territoire et d’en exclure les personnes extérieures au groupe. Celui-ci reçoit donc une maîtrise exclusive (Le Roy 1996). Mais ce droit est révocable à tout moment par les esprits, si les interdits qu’ils imposent ne sont pas respectés, si le groupe accumule du havoa (blâme des ancêtres), ou même sans raison connue. La rupture d’alliance s’exprime par des malheurs répétés subis par les villageois, qui ne tardent pas à changer alors de lieu d’implantation (Fauroux 1997).» [p. 247]
    « En l’absence d’exploitation et de surveillance, il est difficile de conserver des droits fonciers pastoraux. Les éleveurs disent souvent qu’un pâturage sans zébus n’a pas de maître (tsy misy topo) et que s’il n’utilisent plus un pâturage, celui-ci est considéré comme libre. L’exploitation est parfois entretenue, en l’absence de bétail, par la pratique des feux. Les éleveurs tentent ainsi de conserver leurs droits fonciers. La non-exploitation d’un pâturage est perçue comme un début de renoncement à la maîtrise foncière, mais c’est l’abandon de la surveillance qui scelle vraiment ce renoncement. Il s’agit là d’un acte physiquement observable, à travers l’abandon ou le déplacement d’un point de contrôle kizo, et formellement déclaré aux autorités administratives.» [p. 254] Armelle de Saint-Sauveur « Prévention des vols de bétail chez les agropasteurs bara » in Cormier-Salem Marie-Christine « Patrimonialiser la nature tropicale : dynamiques locales, enjeux internationaux ».

    • Christian thank you for the clarification argued.
      Seulement, ce qui est étrange avec les populations locales, c’est qu’à aucun moment ils ne verbalisent vraiment cette « obligation d’entretien régulier pour garder la propriété du terrain », as-tu une idée de la raison ? Est-ce parce que c’est entré dans les coutumes et que plus personne ne sait d’où cela provient ? En tout cas, c’est l’impression que ça nous donne à nous occidentaux quand on leur pose la question. On en vient à penser qu’ils le font par habitude ou respect de ce que les anciens ont fait et reproduisent les mêmes actions sans les remettre en question et sans se demander si c’est toujours adapté à la situation actuelle…
      Were you able to share with the locals on these topics during the previous mission?

  69. Merci Jessica de ce récit plein de vie et de détails amusants ou émouvants, comme celui du lémurien. Sur la video, on voit Nicolas très intéressé par la couleuvre, il rit et fait des remarques, au moment où on approche le serpent plus près de lui, peut-être pour qu’il s’en saisisse, il a un léger recul… les serpents, c’est bien vrai, occupent une place à part dans l’inconscient collectif même dans celui des scientifiques !
    Désolant pour les botanistes, cette terre dégradée, je compatis, pourtant à voir les photos… quelle végétation foisonnante (enfin, pas partout, ) et ces villageois dépossédés peu à peu de leur forêt, quel constat amer,
    there are poetic images related to the exotic, adventure travel and then below there is the reality of this ecological loss, immense, every day

  70. Hello Catherine, you have chosen to study bryophites because they are small plants that few people are interested, it is a point of view with delicacy.

    As for the joke about cnidarians, I do not understand why it's funny, I'm probably not a very scientific warned!
    Good harvest
    anne

  71. Bonsoir Emeric,
    je suis allée consulter la carte du trajet de l’expédition, c’est vraiment incroyable de pouvoir suivre vos déplacements « au jour le jour » assorti de prises de vue du relief, je viens en plus de lire le récit d’Evrard concernant les péripéties d’aujourd’hui. Toutes ces petites bestioles… J’aime les animaux mais je ne crois pas que j’aimerais tellement partager mon lit avec le genre d’insectes que vous décrivez, je les préfère en photo même si le chant des cigales n’a pas son pareil pour vous faire vibrer le coeur.
    C’est bien triste ce qu’il raconte des villageois qui se fichent pas mal de l’écologie, qui scient la branche sur laquelle ils sont assis. Mon grand-père, sur ce modèle, s’exclamait en riant : « Après moi, le déluge ! » Mais ces villageois n’ont pas la même perspective que nous. L’écologie est une sorte de luxe, quant à la réflexion. Comment pourraient-ils arriver à voir au-delà de leur quotidien quand celui-ci est déjà si dur ?
    I hope you sleep tonight will not be disturbed by some invasion of prickly individuals

  72. Ah, well. Better the snakes than the crocodiles!!!

    Although, from the Babelfish translation, it was not entirely clear whether Emlyn or the snake had to spend several hours in the tent!!

  73. Here, I'll highlight (No UV, too afraid of beetles cropophages) my ignorance but may be I am not alone in this reflection.
    Local burn the forest, OK.
    But when it burns, it is ash, so Carbon.

    • Bonjour Mathias,

      Tu as raison, effectivement lorsque l’on brûle des végétaux, il reste du carbone, mais encore faut il que ce carbone reste là où les végétaux ont été brûlé… Et c’est là, à mon sens, une grande partie du problème. Dans ces régions, y compris en sous-bois, la couche de sol est extrêmement mince, dessous ce n’est que du sable et du gré. Sans couvert végétal, sans les racines qui ancrent le sol, sans les feuilles qui amortissent l’eau qui tombe à très grosses gouttes, sans cette petite couche de litière, à la première pluie tropicale (très fréquentes entre novembre et avril), tout est lessivé, le gré et le sable sont mis à nu… Et là, pour les plantes cela devient beaucoup plus difficile de germer dans un univers presque uniquement minéral. A cela ajoutons aussi un peu d’érosion éolienne et on comprends comment des zones même faiblement dense en végétaux se retrouvent quasiment désertiques après une année seulement (la saison sèche et ses brûlis suivi d’une saison des pluies qui lessivent tout). Evrard ajoutera certainement encore quelques précisions à ces propos.

      Emeric

  74. Merci de nous faire vivre ce beau voyage. Votre progression est super bien décrite et j’arrive plus à lâcher Google Earth… Continuez à nous faire rêver. On souhaite à toute l’équipe de faire de cette épxé les racines de la préservation du Makay!

  75. S’il s’agit de la Glomeremus orchidophilus, sur la photo que vous montrez, elle est en plus de sa capacité de pollinisateur, d’une beauté à couper le souffle. Je m’imagine souvent les insectes grandis à la dimension humaine… Cette sauterelle ne passerait pas inaperçue ! Bonne route, Sylvain

    • Bonjour Anne,

      I just add a caption to the photo stating the name of this insect (just hover your mouse on the photo to show the legend).
      Thank you for your encouragement and support.

      Emeric

      • Hello Anne et Emeric,
        In fact, the insect that illustrates this interview is not Glomeremus Orchidophilus (so I removed the legend) but this beast great surprise on a sheet of Ranomafana Park a few weeks ago seemed to me perfectly illustrate the passion
        Thank you for your messages.
        Evrard

  76. Ok, je suis moi aussi séduite pair of solar design, solar toit ouvrant côté et Ecolo Zero Emission mais is not vois pas de volant!?

  77. Bonjour à vous tous depuis Liverpool,
    sur les docks de la rivière Mersey, d’ou n’émerge pas le Yellow submarine,
    temps ensoleillé mais froid,

    Ah, le passage du bac….que de souvenirs…
    the 'nostalgia Makay is indeed present!

    Petites requêtes…
    Si vous allez faire un tour par les lacs et les palmiers,
    faites un petit clin d’œil à Brutus et Simone qui resteront les maitres de leurs eaux…
    And if you detect dry forest, mmm strongly jumper rat and Brachytarsomys!

    Aussi, la ‘créature’ est entre mes mains et disons qu’il serait bon de garder un œil sur les eaux quand vous allez vous baigner, peut être en trouverez vous d’autres…ce qui faciliterait son identification.

    D’ailleurs, j’attends avec impatience le rapatriement des premiers échantillons afin de les identifier et de vous dire ce qu’ils recèlent…

    Happy Adventures to you all, and enjoy the magic of the place!

    Merci encore à tous, et en particulier à Evrard pour ce cadeau, bonjour a JP, Max, Johnny, Olivia, Viviane et tous ceux que j’oublie mais qui ont fait du voyage, un superbe voyage,

    Anne (aka Gazj)

  78. Je vois très bien de quoi vous voulez parler en évoquant les aléas du pays, à cela il va falloir en plus ajouter les aléas de la météo en pleine saison des pluies…

    There is a small wind blowing over Grenoble Makay these days, 17 ° C last night at 1:00 am, one would think almost.

    Good luck to all, enjoy, it follows the journey time after time!

  79. Bonne mission à toute l’équipe, que la fièvre scientifique vous permette de trouver le rat sauteur géant et que le Makay puisse un jour devenir une aire protégée…

    Evrard, profites bien de cette nouvelle expé pour voir le Makay autrement qu’en décembre dernier, reposes toi bien si c’est possible (mais j’en doute). Au plaisir de te revoir vite et de grimper en ta compagnie ainsi que celle d’Emeric et Bérangère…

    See you soon

    • Merci Thomas pour tes encouragements,
      Nous allons faire le maximum pour que tes souhaits se concrétisent. L’équipe est très détendue ici, l’ambiance est excellente. C’est le grand départ demain matin. Quelques virages et nids de poule nous attendent… mais je crois que tu t’en souviens.
      I'm sure to enjoy it, but otherwise, like you, a little less rest.

      For climbs back it will be with great pleasure.
      Do not hesitate to write us regularly.
      Bye and buddies.

  80. Monsieur,
    First of all, my sincere congratulations and wishes for what you started there and I hope from my heart, lead to the creation of this area
    protected you and even scientists who accompany you call your vows.
    Pardon pour cette petite « pique » à votre encontre mais je comprends mieux en vous lisant de quelle manière vous êtes organisés. En quelque sorte, vous êtes le fer de
    modest but highly effective this wonderful company where everyone has their place and essential skills spear.
    To me even a little ornithologist you excited my curiosity and I am satisfied.
    Quel magnifique aventure vous vivez là…Je m’ extasie régulièrement devant les reliefs incroyables de ce massif en le scrutant dans les moindres détails sur google
    earth. Quel fabuleux endroit… J’espère que vous y ferez des découvertes intéressantes, à même de susciter l’intérêt des autorités malgaches. Le contexte est difficile
    but we must continue to fight for this country.
    I intend to support you in one way or another, and in the meantime I'm actually your progress regularly on your blog.
    possibility to place your base on google earth?)
    Good luck, surprise us continue to make beautiful pictures eagerly awaiting your 3D movie.
    A bientôt,

    Alain Berthoud

  81. Bravo à tous, merci de partager ces grands moments ! Que d’émotions…
    Brutus is sacred!

    The weatherstripping you Jeanne, I did not know you were with all those crazy Sylvain (mustache), Dany and Vince!

    Le Ben. (le machino d’en face, St Leu de la Réunion)…

  82. Dear

    This is a friend of Madagascar that encourages you in this great adventure!
    Mes deux enfants sont originaires de cette île enchantée, qu’il nous fut si dur de quitter aprés notre dix voyages là-bas…
    I am very moved by your mission, and your discoveries, I discover beautiful pictures, and you will bring the magic tracks, I'm sure.
    Heaven bless your stay and a special hello to Cyril, whose father is a friend.

    • Bonjour Daniela,

      I am pleased to read your interest and enthusiasm for these caves.
      Actually, we know the existence of this cave for a year now and we have deliberately chosen not to give the GPS coordinates to avoid damage before we could make a thorough study of these paintings and before
      For the moment, this is not always the case, so I can not yet communicate you.
      I can only invite you to visit the village of Beronono and seek to meet Nambo Pierre and his brother Gaston, if they wish, you know guide on site.
      Yours.
      Evrard

  83. bonjour,

    mon amical souvenir à Dany. Lui dire que la facture est enfin réglée et que je serai ravi d’une photo « GreenFacts » : il comprendra !! Bonne fin de mission !

  84. Salut à Tom et Axel ainsi qu’à toute l’équipe.Un grand merçi à celles et ceux qui ont tenu le journal de bord qui nous a permis de suivre presqu’au jour le jour cette étonnante expédition . Ode et « Virus »

  85. Samedi 11 décembre 2010, découverte de l’existence d’un « Journal de Bord » fonctionnel & régulièrement actualisé grâce à POC. J’aurais pu le découvrir le 20, ça aurait été beaucoup plus drôle, on est bien d’accord (mais c’est l’hiver, et je ne suis pas à 100% de mes capacités). Elodie, pense à enlever tes talons si tu montes dans la montgolfière, ça peut sérieusement endommager la nacelle (distraite comme tu es …). Si tu pouvais le lui rappeler, Tanguy …

  86. Aujourd’hui 11 décembre, c’est la saint Dany,
    Happy Birthday Dany.
    On attend maintenant le retour. En espérant que les orages n’auront pas trop défoncés les pistes ! Ca peut pas être pire que chez nous avec la neige…
    Allows you to store heat, cold waiting on the snow, it has caused a lot of disturbances in Lyon first, then last week in Paris this week.

  87. Good luck for this wonderful adventure!
    Des mystêres…ça n’est probablement que le début au coeur de ce milieu!!
    Vivement les images,
    Congratulations and special biz Grego!
    Nath

  88. Hello,
    The story you read is exactly what I wrote on leaving this beautiful day sailing on the river Menapanda.

    My skills in this area are very limited, but what I saw looked strong (at least in size) and a vulture with surprise her off over my head, I must not have been very careful to

    So I just wonder what bird it could be Jean-Jacques Randriamanindry our ornithologist here at base camp.

    Thank you to follow the adventure and read our blog.
    Sincerely,

  89. I hope your technical problems will be resolved soon (but that is the computer group? :-)
    on est impatient d’en savoir plus…
    Good luck.
    Redox

  90. Bravo Batman!
    Contente de voir que here as l'air en forme et que fais des trouvailles here.
    Ici on est sous une bonne Couche de neige et ça tient.
    Soon
    PS On part en Ousbékisthan à Pâques. Je ne sais pas si il y a des pipistrelles là-bas mais on regardera…

  91. A big hello geneticists and anthropologists who come back to Tana after 10 days on the field :) All this to be great we were able to collect over 70 saliva samples of 6 villages. The first results in six months yes it is long :)

    We wish good luck to the whole team.

  92. I hope your technical problems will be resolved soon (but that is the computer group? :-)
    we are looking forward to more
    Good luck.
    Redox

  93. Allo Mada ? Allo Mada ? Nous recevez-vous ? Ici Bruxelles, Capitale de l’europe, temple des frites & succursale de l’absurde. On ne sait pas pour vous mais ici tout va très bien, je répète : tout va très très bien. Côté Belgique, entre des inondations hi-sto-ri-ques, l’augmentation du prix de la bière & l’absence presque définitive de gouvernement, on repart voter bientôt, en jet ski (pour les plus nantis) & à la nage (pour les autres).

    Côté français, vous allez être obligé de travailler jusqu’à 84 ans & les moins de douze ans seront désormais sommé de cotiser comme tout le monde, cochon qui s’en dédie.

    So much for the news of the week.

    On espère que malgré tous les temps & tous les contretemps, cette expédition est à la hauteur de vos rêves, de vos savoirs, de vos folies & de toutes vos espérances & on vous souhaite un plein paquebot de fleurs incroyables.

    Special Dedications to Lady Laudisoit from the species of things which serve as its Belgian friends

  94. A .. message .. Florent Herry
    Okay .. you make the poiler Eulemur rubriventer with your rig 3D terrain ..
    Good luck .. Enjoy good friend and this adventure EXCEPTIONAL ..

  95. « Pierre ?…Tu es toujours là ?…Ca t’intéresse ? »
    – Bien sur que ça m’intéresse ! J’finis mon BTS Gestion des Espaces Naturels et je te rejoins. On poursuit l’exploration du Makay, un peu d’escalade, un soupçon de spéléo, quelques prélèvements (scientifiques bien entendu) d’espèces inconnues, puis, on boucle le projet d’aire protégée. A l’année prochaine !!!

  96. ERIK Gonthier message:
    A few words to wish you a very happy birthday!
    We anxiously waiting to read the news of your adventures.
    Good luck to the team, a big kiss for Odile.
    Aner, Ida et Hanaé

  97. Hello,
    M interesting for more than 10 years in Madagascar, particularly in the insect fauna of the island, I would like to know if he is entomologists provided in the shipping and specialist butterflies in particular. Are the results of the expedition will be accessible
    Cordially
    R Vuattoux

  98. Message à Erik GONTHIER:
    Delighted to have the first news that make a promising future!
    Good Luck to you and the whole team.
    E you were signed in September from where, you know, next weekend.
    Although Regards from the team.

  99. Whaou, quel suspens !!! 3 jours sans news et nous voilà plongés direct dans cette aventure haletante ! On pense bien a vous tous, les Indianas Jones du Makay… Bon voyage!

  100. Courage, soon the base camp ... but that does not mean the "rest" either. Here we are finalizing the logistics side France. The small team of super motivated reinforcement so well hand Sunday hoping to happen quickly then in the Makay.

  101. I decided to leave you a message.

    Bon vent pour la prochaine expédition en novembre…

    Guy Auriaux, un retraité qui aurait bien voulu voir tout cela quand il était jeune… Mais vos photos sont de toute beauté!..

    • Bonjour Guy,
      Thank you for your message, we are pleased to know that our images and adventures allow you to travel and live a good time.
      Pour répondre à votre question, nous voulions initialement partir en novembre parce que c’est le début de la saison des pluies et le mois le plus chaud. Évidemment, ce n’est pas le mois le plus agréable, ni le plus adapté pour accéder au Makay mais à cette période, c’est la floraison et les botanistes ont besoin d’une fleur ou d’un fruit pour pouvoir identifier une plante. Et qui dit fleurs, dit insectes, donc oiseaux…. C’est donc une période d’effervescence biologique particulièrement propice aux études naturalistes qui démarre avec la saison des pluies. Finalement, pour des raisons administratives, nous avons dû lors de la précédente expédition décaler notre départ à janvier ce qui finalement fût une bonne chose car la saison des pluies a eu quelques semaines de retard.
      This year we will be good mid-November in the hope that the rain falls and make it as hot as possible.
      Regards,

  102. Good evening,
    Without harass Wumba this story is very intriguing.

    The origin of this population is reminiscent of a history Mikea north of Tulear who apparently fled for the same reasons.

    It reminds me also has a job that I had read about Tsingy Bemaraha the vazimba and kabijo well as Kalanoro and their relationships. http://vertigo.revues.org/2255 (c’est un article de Cécile Bidaud Rakotoarivony et Mialy Ratrimoarivony, « Terre ancestrale ou parc national ? entre légitimité sociale et légalité à Madagascar », VertigO – la revue électronique en sciences de l’environnement, Volume 7 Numéro 2 | septembre 2006, mis en ligne le 08 septembre 2006.)

    If I remember correctly, she has other Ratrimoarivony publis interesting.

    Cordially.

  103. Hello

    At the request of Evrard, here are some things that we have collected on the spot about the famous Wumbas.
    I think an ethnological survey coupled with an anthropological analysis (especially genetics), we could learn.

    Francis Duranthon

    • Hello,
      To answer the spelling Wumba, I do not remember seeing it written so it may be that we have written phonetically and that it is not write that way.

      Regarding Dina, I would not presume to offer a careful analysis of the effectiveness thereof.

      About the possible entries in the massive, they are numerous.

      Cordially.

  104. Hello,
    Thank you for this opportunity for extremely fast response.

    1 / In fact there are few comments and c is a pity.

    2 / The term Wumba amazes me even more that w does not exist in the Malagasy language, to my knowledge.

    Kinoly (kind of ghost) Kalanoro, many stories of small beings who live in caves in the forest and flying rice or something else.

    For the significance of a mystery Mada, even with regard to the Malagasy Christianized see on youtube or dailymotion, videos of Pastor Mailhol and desenvoutements on the trail of the mountain close to Ambondrombe Ambalavao (one of the major sites of

    3/ N’ayant pas d’éléments ni sur les recensements de vols, ni sur les Dina des régions que vous décrivez, je n en dirai pas plus. Je sais juste que le probleme est tres pregnant et selon plusieurs sources en augmentation depuis la crise institutionnelle que traverse Mada. Je pense toutefois que vos conclusions sont un peu expeditives sur les comparaisons entre Beronono et Malaimbandy en ce qui concerne la gestion des vols par ces différentes communautés : la Dina est elle si efficace ? quel est son principe ? est ce une zone de voleurs ou de volés ? ne serait ce pas une zone de rassemblement des dahalos etc etc… les gens de Beronono s entretuent ils ou sont ils tués par des dahalos qui viennent d ailleurs etc…

    4 / When I lived in Fianar, I heard of Russians who had been exploring the mountains by the east (Ikalamavony then Fitampito and massive) for prospecting.
    N this is not a point of entry possible?

    Again, congratulations and good job
    cordially
    ps: no problem for the dream looking at the website, I have my account even if I still request

  105. Bonjour Rotsaka,
    Thank you for your message actually deserves an answer.

    1 / I would love to respond to messages but for now, we receive very little.

    2 / It is well Wumbas that are supposed to live in secluded canyons Makay.

    3 / Non fady graves we are talking about are not those of Wumbas (which would also probably not visible) but Sakalava tribe formerly inhabiting the region of Makay and was hunted by Bara.

    4/ J’avoue que mon message « le dernier jour en brousse » était peut être un peu rapide et source de malentendu. Je sais bien que les Dina ne sont pas propres au village d’Ankerika et qu’elles sont utilisées dans tout le pays. Ce que je souhaitais souligner, c’est la différence de traitement du problème Dahalo entre les villages du nord Makay (Sakalava) et les villages du sud Makay (Bara). Les uns ont cherché à enrayer le fléau et il a suffit qu’ils décrètent une Dina pour le phénomène s’arrête. Alors que les autres continuent à se voler des zébus mutuellement et vont jusqu’à s’entretuer (un des jeunes du village de Beronono que j’avais embauché en 2007 comme porteur a été assassiné en octobre dernier à Beroroha). La bonne nouvelle, c’est qu’il existe au moins cette solution de la Dina. Encore faut-il qu’ils aient le désir d’arrêter.

    5/ Je prends note de vos remarques concernant le site. Sachez que nous mettrons très vite le sujet ADN en ligne dans la rubrique le « coin des médias » et que si d’ores et déjà vous pouvez retrouver des photos et vidéos dans la rubrique « galerie », nous comptons bien dans les jours à venir offrir beaucoup plus de contenu visuel.

    Thank you again for this message.
    I hope the pictures will help you keep dreaming.
    Sincerely.

  106. Hello,
    I see that generally there is no response to comments, which can not be encouraged to send.

    Three small remarks on issues that seem inaccurate or at least it should be noted:
    – vous parlez de Wumbas comme un peuple inconnu. Personnellement je n ai jamais entendu parler de ce peuple. N’est ce pas des Vazimbas dont vous auraient parlés les villageois ? Ces derniers seraient pour résumer des proto malgaches repoussés aux marches du royaume merina et qui auraient acquis un statut mythique malgré une base historique reconnue par bcp d’historiens. Il m’étonne que leurs tombes ne soient pas fady car bcp de fady sont associés à des vazimbas. La consonnance similaire me fait pencher pour le vazimba plus que pour le kalanoro, pour l’occasion mythique, hominoide légendaire type big-foot a la malgache.
    – les Dina (conventions, mot malgache d origine arabe) sont courantes et la région de sakaraha a d ailleurs été le site d une dina d envergure dans les années 60. Mais des Dina sont régulièrement évoqués en cas de vols. Ce n est pas propre au site que vous avez traversé et les gens du sud du massif doivent etre au courant.
    – Sakalava signifie plutot grande vallée ou large vallée que « nouveau » (source Lombard), c est la population de la cote ouest pour résumer largement.

    Otherwise beautiful pictures (but not enough) and texts unfortunately too short, we would like to read more.

    Good luck.