(3/6) Reforestation: Opportunities and Limitations

After initiating in 2018 a Beekeeping Pilot, Naturevolution start a reforestation project near the villages of Makay: village forests. But we could start this project without you explain this autumn how it fits in both a specific local context and in a worrying global context. Through 6 items we take stock of the current state of deforestation, commitments and actions initiated by the different governments, reforestation initiatives in terms especially in Madagascar and finally the possible actions to your scale to fight against deforestation . An entire program !

Reforest [ʁǝ.bwɑ.ze] : Planting trees on land where there were woods that were destroyed.

Afforestation or reforestation?

Often considered synonymous, we choose to use the term here reforestation to indicate the fact planting trees in generalWithout the type, destination or use of the forest created for clarification.

Other terms describe specific activities, but the meaning of words retains an element of uncertainty: reforestation (Which seems more appropriate to speak of restoring previously existing forests) Re-ensauvagement or rewilding (Making land the nature actively or passively), regeneration of natural vegetation (But of 500 years ago or 10,000 years?), Etc.

Reforest massively against climate change?

In 2015, the biologist Thomas Crowther counted for the first time the number of trees in the world and had arrived at the figure of 3.000 billion, about 422 trees per capita.

According to a new study de l’ETH-Zürich en Suisse de juillet 2019, il serait possible d’ajouter 1.000 milliards d’arbres sur la planète, ce qui permettrait d’absorber 205 gigatonnes de CO2 et de faire diminuer de 25 % le taux de CO2 dans l’atmosphère au cours des 40-100 prochaines années si nous plantons les bons arbres aux bons endroits. Il est bon de noter qu’il s’agit d’un scénario réaliste et que ces 1000 milliards d’arbres ne viendront pas accaparer des terres agricoles aujourd’hui utilisées. Il s’agit plutôt de terres abandonnées ou dégradées.

Pépinière à Madagascar

The first initiative of village nurseries established by Naturevolution early in the Makay project.

A scenario far from a panacea

This project is a great opportunity to mitigate some of the effects of the climate crisisBut only in the medium term carbon storage is not immediate. It is also ofa "carbon storage capital" finished If trees can absorb much of the CO2 generated to date in the atmosphere, the fact remains that we must stop inject such amounts of it every day.

It is important to note that reforestation projects associated with the resale of carbon credits generated in the form of "rights to emit greenhouse gases," as is sometimes the case, just cancel the benefits described in the study above (the absorption of existing CO2). We will not cover the broad topic of carbon finance in this article, but Friends of the Earth have achieved a very good record on the subject, with many links to deepen.

Such large-scale reforestation can only have very few benefits in terms of biodiversity. Les plantations forestières, généralement monospécifiques ou faiblement diversifiées, ne permettent pas de restaurer les riches écosystèmes détruits par la reforestation, sauf en cas de choix notable – et rare – d’un tel objectif dans le projet, comme le ré-ensauvagement traité ci-dessous.

Plantation de palmiers à huile à Sulawesi (Indonésie)

Les plantations sont aussi exigeantes en eau et resteront plus vulnérables que des forêts matures aux feux, maladies et orages le temps de leur croissance. Leur entretien est donc essentiel. Une utilisation non destructrice de la ressource bois ainsi générée (pour la consctruction ou l’ameublement) peut permettre un stockage plus long du CO2 avant son relâchement dans l’atmosphère.

Le reboisement peut présenter de nombreux autres avantages comme l’enraiement de l’érosion, la rétention de l’eau dans le sol, un bénéfice en terme de précipitations dans le climat régional, ou encore en fournissant des ressources aux populations environnantes et en réduisant d’autant la pression sur d’autres forêts que l’on cherche à protéger. C’est précisément ce que Naturevolution envisage avec le Village Forestry Project in the Makay massif in Madagascar.

Il n’en reste qu’avant de planter des forêts nouvelles nous devrions commencer par arrêter de détruire les splendides forêts primaires qu’il nous restent !

Formation d’un Lavaka dans le Makay par un processus d’érosion.

Panorama reforestation policies worldwide

Alors que la déforestation est loin d’être sous contrôle et que les mesures prises pour l’enrayer sont insuffisantes, les gouvernements font le choix de campagnes massives de plantation d’arbres, souvent très médiatisées.

2011 – l’Allemagne et l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) lancent le Challenge de Bonn. L’objectif est de reboiser 150 millions d’hectares d’ici 2020, afin d’enrayer la perte de surfaces forestières.

2014 – l’ambition est revu à la hausse avec la « Déclaration de New York sur les forêts » lors du Sommet sur le climat. L’objectif passe à 350 millions d’hectares avant 2030.

Les pays renchérissent en nombre d’arbres plantés ou annoncés, sans être toujours cohérents :

  • L’Australie veut planter un milliard d’arbres d’ici 2050, mais continue de couper des forêts primaires.
  • Le Pakistan annonce 10 milliards d’arbres d’ici 2030.
  • L’Inde bat un record du monde en 2017 avec 66 millions d’arbres plantés en 12 heures grâce au concours de 1,5 million de bénévoles.
  • La ville de Milan annonce un objectif de 3 millions d’arbres d’ici 2030.
  • L’Islande a planté 3 à 4 millions d’arbres depuis 2015.
  • Madagascar veut redevenir une île verte avec un objectif de 40 millions d’arbres plantés par an.
  • En juillet 2019, l’Ethiopie a planté 363 millions d’arbres en 12h, battant le record de l’Inde. Le pays veut replanter plus de 4 milliards d’arbres dans les prochains mois. 4% du territoire est actuellement recouvert de forêts, contre 1/3 au début du 20nd siècle.

Does it work?

Ces campagnes de plantation d’arbres, comme celles de l’Ethiopie entre 2010 et 2015, cachent souvent une dure réalité : faute d’entretien, 75% des graines semées ou des arbres plantés n’ont pas survécu.

Mais des succès passés montrent que ces campagnes – bien réalisées – peuvent fonctionner :

  • En Corée du Sud, suite à un programme de reforestation massif qui a duré 25 ans, la part du territoire recouvert de forêts est passé de 35% à 64%.
  • La Chine reboise à grande échelle depuis les années 80, et prévoit de compléter en 2050 une ceinture forestière de 4500km de long pour contenir l’expansion du désert de Gobi.
  • La France compte aujourd’hui plus de forêts qu’au Moyen-Âge grâce aux politiques de gestion des forêts. La surface forestière augmente, seulement 1/3 de la production annuelle de biomasse étant récoltée.
Evolution de la couverture forestière en France entre 1830 et 2019.

Evolution de la couverture forestière en France entre 1830 et 2019.

And rewilding in?

The rewilding – ou ré-ensauvagement – consiste à rendre des terres à la nature, soit en recréant ce qui y était avant (une forêt tropicale, une savane, etc.), soit pour laisser la nature y reprendre ses droits toute seule.

On peut citer par exemple :

Evolution of forest cover in the area of ​​Salgado between 2001 and 2019.

  • The project Omar Tello illustrates stranger bought 7 hectares of pastures (deforested long ago) and are replanted plants for 30 years he has saved from deforestation in all the countries. He is honored in very nice video (9 min).

In conclusion : il est tout à fait possible de faire ET de la reforestation ET de favoriser la biodiversité, il suffit de bien s’y prendre. Et la priorité reste de lutter activement contre la déforestation à tout les niveaux !

Our Partners

This reforestation project is supported by MaltemInitial funding to the tune of € 10,000 was obtained from MaltemEnabling the launch of Village Forestry Project. Maltem is an ecosystem of specialized consulting companies in the digital transformation and sustainable innovation, and a partner of Naturevolution since 2016.

The entire series of articles

An article proposed by Gaëtan Deltour and Yann Bigant

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *

5 − 3 =