Refuse plastic

Prévention de la pollution océanique et recyclage des déchets à Sulawesi

Projet :

Refuse plastic

Le projet « Refuse plastic » vise à mettre en place une gestion des déchets exemplaire et perenne dans des villages littoraux du sud-est de l’île de Sulawesi. Des nettoyages permettront de sensibiliser et de former au tri dans les villages et un circuit de collecte sera mis en place. Une filière de recyclage sera par ailleurs développer pour valoriser les déchets au maximum.

Gestion des déchets_Photo couché de soleil

Un contexte catastrophique

Avec plus de 3600 tonnes de plastiques rejetés chaque jour à la mer, l’Indonésie s’élève au rang de 2ème plus grand contributeur mondial de déchets plastiques dans l’océan. Ce fléau découle de la quasi-absence de systèmes de collecte et de traitement des déchets, du caractère insulaire du pays et de sa forte démographie (270 millions d’habitants répartis sur 6.000 îles habitées), ainsi que de l’omniprésence de produits alimentaires sur-emballés.

Gestion des déchets_Photo sac

La grande île de Sulawesi est située dans l’est de l’archipel Indonésien. Elle abrite une biodiversité terrestre et marine unique au monde. Au cœur du Triangle de Corail, ses récifs coralliens sont parmi les plus riches de la planète. Sur son littoral sud-est se trouve un chapelet d’îlots rocheux paradisiaque et de villages de pêcheurs où le tourisme commence tout juste à se développer. Mais là aussi, les plages sont jonchées de déchets, principalement d’origine locale. Et pour cause, dans les villages, ceux-ci sont brûlés ou jetés à l’eau. Ils menacent non seulement la biodiversité marine, mais aussi la santé et la sécurité alimentaire des populations locales, ainsi que l’économie essentielle de la pêche et celle, naissante, du tourisme.

Les objectifs du projet

  • Sensibiliser à la protection de l’océan afin d’introduire des changements de comportements
  • Préserver la ressource alimentaire et l’économie de la pêche
  • Empêcher les déchets plastiques d’atteindre l’océan, collecter ceux déjà présents sur le littoral et les recycler
  • Augmenter les capacités locales et les revenus de la filière de recyclage
  • Mobiliser et faire pression sur les autorités locales pour qu’elles agissent sur la problématique négligée des déchets
  • Aider les communautés locales à s’organiser pour gérer les déchets
  • Protéger la biodiversité marine de la pollution plastique
  • Alerter sur la pollution visuelle et accompagner le développement d’un tourisme durable
Gestion des déchets_Photo ramassage

Notre méthode

Des missions de nettoyage seront menées plusieurs fois par an dans chacune des 24 communautés côtières et insulaires de la région, conjointement par des écovolontaires, les villageois et, autant que possible, les autorités locales concernées. Ces ‘Cleanup Days’, très populaires localement, seront aussi l’occasion de former au tri et d’expliquer les impacts négatifs du plastique dans l’océan (en 2018 et 2019, en parallèle à la réalisation de plus de 20 présentations de sensibilisation, 5 tonnes de déchets ont été ramassés dans une dizaine de localités).

Gestion des déchets_Dessin paysage

Un système de collecte (poubelles domestiques et bacs de quartier) sera mis en place dans les villages ainsi qu’un bateau dédié à l’évacuation et à l’acheminement des déchets vers un centre de tri situé à Kendari, la capitale de la province.

Les autorités locales seront par ailleurs régulièrement sollicitées lors d’actions de plaidoyer.

Pour accroitre la valeur des déchets et réduire au maximum leur enfouissement, nous soutiendrons Setiawan, un entrepreneur local du recyclage, en finançant l’achat de machines (broyeur à plastiques durs, mini presse hydraulique pour le PET, pyrolyseur de plastiques souples) pour recycler les plastiques collectés (en 2019, nous l’avons déjà équipé d’un pickup lui permettant de collecter 5 fois plus de déchets à recycler.)

Finally, as un chargé de projet local sera recruté pour coordonner l’ensemble des acteurs.

Besoins

Ce projet a besoin d’un soutien initial pour passer rapidement un cap : l’achat de machines de recyclage ; l’achat d’un bateau et de fournitures permettant de démontrer la faisabilité du projet sur les premiers villages et de convaincre les autorités locales à s’engager dans la durée ; enfin, l’embauche d’un chargé de projet local dédié à la coordination et aux actions de plaidoyer.

Gestion des déchets_Photo recyclage

Échelle de financement :

  • le salaire du chef de projet 4 000 € / an
  • les machines de recyclage 6 000 €
  • le bateau de collecte des déchets 10 000 €

Pourquoi nous soutenir ?

Vous souhaitez :

  • Agir concrètement sur le fléau de la pollution plastique
  • Aider à protéger les océans et la vie marine
  • Soutenir le développement d’une filière de recyclage
  • Contribuer à garantir un avenir décent aux communautés insulaires

Who we are

Naturevolution s’intéresse à la préser­vation de zones sauvages exception­nellement riches en biodiversité à Su­lawesi depuis 2014.

Ce projet mené conjointement avec Toli Toli Giant Clam Conservation, une association locale de conservation marine, fait partie des différentes initiatives complémentaires (éco-tourisme, reboisement, protection des coraux, lobbying, recherche scientifique, sensibilisation, apiculture, etc.) lancées par Naturevolution pour garantir la sauvegarde des écosystèmes terrestres et marins uniques des karsts du Konawe.

Gestion des déchets_Photo groupe et sacs

Partenaires du projet

nomad Adventure

Huma
Toli Toli Labengki Giant clam conservation
Edodoo
Konawe Utara

Nous sommes toujours en recherche de financements pour ce projet.
Aidez-nous à le menez à bien en y contribuant !

Actualités du projet