Graines de changement

FOOD SECURITY, A PRIORITY ISSUE TO PROTECT FORESTS

Projet :

Graines de changement

Le projet “Graines de changement” vise à lutter contre l’insécurité alimentaire et ainsi à protéger la biodiversité unique de l’Aire Protégée du Makay. Grâce à des rizières et potagers écoles, les communautés locales sont formées à de nouvelles techniques en agro-écologie. Des greniers communautaires sont installés afin de garantir les stocks tout au long de l’année. Les produits des potagers alimentent les cantines scolaires favorisant la scolarisation.

undefined

Un contexte d’urgence

L’île de Madagascar est d’une richesse biologique exceptionnelle. Malheureusement, sa couverture forestière ayant en grande majorité disparu, cette biodiversité unique ne se retrouve plus aujourd’hui que dans de rares milieux encore préservés tels que le Makay, un spectaculaire massif de grès ruiniforme devenu un véritable coffre-fort de la nature.

L’installation temporaire mais de plus en plus durable et régulière de groupes de villageois dans les forêts du Makay – déboisant des parcelles entières et prélevant lémuriens, tubercules, palmiers et bois de chauffe – constitue aujourd’hui le plus grave impact sur les habitats naturels sensibles et la biodiversité unique de cette région.

Ces mouvements de populations sont dus à des périodes de famine elles-mêmes dues principalement à une dépendance totale au riz. Ce dernier, vulnérable aux maladies, aux invasions de criquets et aux aléas climatiques, nécessite énormément d’eau. Or, on observe ces dernières années une diminution drastique des précipitations dans la région. Ainsi, les villageois sont contraints de plus en plus fréquemment de prendre le chemin de la forêt pour trouver de quoi se nourrir et survivre.

Les objectifs du projet

  • Lutter contre la famine et permettre une alimentation variée
  • Stopper la déforestation et éviter le braconnage de subsistance
  • Sensibiliser et former les communautés à la culture de semences variées
  • Former les habitants au SRI, une technique de riziculture alternative moins gourmande en eau et offrant de meilleurs rendements
  • Pallier l’inflation du cours du riz en garantissant les stocks
  • Offrir des repas quotidiens gratuits aux écoliers
undefined

Méthode

Dans chaque village, au moins 4 agriculteur.trices locaux seront recruté.es. Sous la responsabilité du chef de projet, ils rejoindront préalablement une structure de formation en agroécologie durant plusieurs semaines.

Une fois formés, ils seront chargés de mettre en place une rizière en SRI (Système de riziculture intensive) et un potager écoles. Ces dispositifs permettront à leur tour de sensibiliser les habitants à l’intérêt de cette nouvelle technique rizicole et à une diversification des cultures.

Pour chaque localité, un cuisinier sera recruté puis formé par des professionnels. Il assurera ensuite la formation des villageois à la cuisine des nouveaux légumes produits.

Ensemble, le cuisinier et quelques villageois volontaires assureront la confection et la distribution – gratuite – des repas de la cantine scolaire. Un bâtiment sera construit dans chaque village permettant le stockage des denrées alimentaires et du matériel de cuisine nécessaire (également fourni).

Des greniers seront construits afin que les villageois puissent y stocker une partie de leurs récoltes de riz et en acheter lors des périodes de soudure au même cours qu’au moment de la récolte.

undefined

Besoins en 2020

Ce financement couvre l’intégralité des coûts pour la mise en place de ce projet dans 2 villages. Il faudra financer la construction et l’équipement de 2 cantines scolaires et de 2 greniers communautaires, l’aménagement de 2 rizières et 2 potagers écoles ainsi que les salaires du chef de projet, des 8 agriculteurs et des 2 cuisiniers. Enfin il participera à la prise en charge des diverses formations et frais de déplacement des équipes.

Échelle de financement :

  • le salaire du chef de projet 2 400 € / an
  • un potager école 10 000 € / potager
  • un village bénéficiaire 35 000 € / village (inclut 1 rizière, 1 potager, 1 grenier, 1 cantine scolaire et les salaires)

bénéficiaires

Ce projet bénéficiera directement à :

  • 8 agriculteurs locaux employés en permanence sur les potagers et rizières écoles,
  • Environ 200 enfants des écoles des villages concernés à qui une cantine scolaire gratuite sera offerte,
  • Une centaine de familles de ces deux villages qui pourront profiter des semences et des formations délivrées par les agriculteurs locaux et les formateurs employés par l’association et ainsi obtenir de meilleurs rendements de leurs rizières ainsi que des aliments complémentaires poussant toute l’année.
undefined

Pourquoi nous soutenir ?

Vous souhaitez :

  • participer à la sauvegarde de la biodiversité
  • contribuer au développement d’une agriculture durable
  • lutter contre la malnutrition
undefined

Who we are

Naturevolution, à l’origine de la créa­tion de la Nouvelle Aire Protégée du Makay en est aujourd’hui le gestion­naire mandaté par le Ministère de l’En­vironnement et du Développement Durable de Madagascar.

In order to respond to all the threats to the massif, its biodiversity and its populations, the association is deploying an ecosystem of complementary initiatives allant de la sensibilisation, à l’aide humanitaire, en passant par la diversification agro-écologique, le développement d’alternatives économiques durables telles que l’écotourisme, mais aussi la recherche scientifique et la reforestation.

Partenaires du projet

Forum des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations

Nous sommes toujours en recherche de financements pour ce projet.
Aidez-nous à le menez à bien en y contribuant !