First actions around our beekeeping project

Début 2018, Naturevolution a lancé un projet de development of beekeeping dans le Makay. Alors que, côté France, l’équipe continue à s’affairer pour compléter le budget du projet, l’équipe malgache a, quant à elle, lancé les premières actions concrètes, à savoir la mise en place de l’accompagnement technique sur le terrain, l’évaluation de la situation propre à chaque village, et l’identification et la formation des premiers apiculteurs.

Janvier – mission à Manakara

Fin janvier, une première mission à Manakara, sur la côte est de l’île, visait à concrétiser un partenariat avec les Ruches Australes en tant qu’technical support to our project.

Les Ruches Australes is a small company operating 300 hives spread over 5 apiaries around Manakara, a region of Madagascar known for the quality of its honey. This is also the implication of beekeepers Manakara which led to the lifting of the embargo of the European Union on Madagascar honey imports in 2009.

Avril – mission d’évaluation dans le Makay

Trois mois plus tard, deux formateurs des Ruches Australes nous ont accompagnés sur le terrain pour une mission & rsquo; project evaluation in three villages in South Makay : Beroroha, Beronono et Tsivory.

Cette mission avait pour objectifs de :

  1. faire un état des lieux de l’existant apicole, affiner la connaissance du potentiel mellifère de la zone, ainsi que son calendrier,
  2. présenter le projet aux autorités et à la population locale et évaluer leur intérêt pour le projet,
  3. affiner le projet et définir les perspectives.
Rucher des Ruches Australes à Manakara
The Apiary Hive Austral in Manakara, Madagascar. Soon similar hives in the Makay?

Etat des lieux de l’apiculture existante

To better understand local customs around the honey, the team first went to meet the different types of beekeepers:

  • traditional beekeepers firstly that usually have a single hive carved into a tree trunk next to their house. Their knowledge of bees being rudimentary, the pickings are slim, honey low quality and mainly self-consumed. It is not a full-fledged economic activity.
  • of apicueilleurs secondly, collecting honey from a wild swarm, resulting mostly destroyed.

À Beroroha, commune de 5000 habitants qui marque la fin de la piste accessible aux taxis-brousse, l’équipe a visité 13 apiculteurs traditionnels, dont certains actifs depuis plus de 15 ans, signe d’un vivier important pour de futurs apiculteurs formés aux techniques de l’élevage moderne, plus respectueux des abeilles et des produits de la ruche. Plusieurs d’entre eux, dont le directeur de l’école publique lui-même, possèdent plusieurs ruches et récoltent 3 fois par an (avril, juin, novembre) jusqu’à 10L par ruche et par miellée.

traditional beehive in Madagascar
traditional beehive in a tree hollowed trunk.

In small villages closest to the Makay, comptant environ une centaine de cases comme Beronono et Tsivoko, la situation est très différente. Bien que de rares ruches soient présentes, l’apiculture traditionnelle est très limitée. Habituellement plus répandue, l’apicueillette, pratiquée par des villageois ignorants de l’organisation sociale des abeilles et procédant à des prélèvements destructeurs, n’est presque plus qu’un souvenir.

Les essaims sauvages ont en effet presque totalement disparu des forêts environnantes (par ailleurs très dégradées), ce qui confirme que l’apicueillette n’est pas une activité durable. Les villageois ont par ailleurs exprimé leurs regrets de ne plus avoir de miel.

The apiary La Ruche Southern Manakara.
The Apiary Hive Southern Manakara on the east coast of Madagascar.

Espèces mellifères et calendrier de la récolte

Grâce à la présence de nombreux apiculteurs traditionnels, nous avons pu établir une liste des espèces mellifères, ainsi qu’un calendrier des floraisons et des récoltes associées :

We still lack some information on other honey plants for which we do not yet have the common names.

The harvest schedule, Meanwhile, is:

  • Les récoltes ont lieu en avril, en octobre et en décembre*.
  • The months of drought (little or no flowering) are in June / July and January / February.
  • The essaimage drummer, he, au mois de septembre.

(*) Mise à jour 2020 : il est intéressant de noter que, contrairement à ces prévisions, la récolte de 2019 dans le Sud Makay a eu lieu au mois de juin, et celle de 2020 dans le Nord Makay au mois de mai.

Beekeeping training in Beroroha village
Beekeeping training in Beroroha village

Présentation du projet et premières formations

In each city held a public meeting to present the project and train interested villagers. They met between 15 and 25 people, including a number of women. Generalities about beekeeping and bee products have been presented before addressing the fundamentals of beekeeping, the installation of a beehive, the threats to bees, and the timing of flowering and crops.

Welcoming the project was favorable, with some particularly motivated.
At Tsivoko where the gathering was held under a tamarind tree next to the elementary school, many people have expressed interest, opening the possibility of installing twenty hives within 10 families.
At Beroroha where a traditional beekeepers pool is already present, we are considering the installation of a dozen hives by relying on the most active local beekeepers.
Finally, at Beronono, we expect a dozen hives also spread over 5 hamlets forming the village.

Presentation of the beekeeping project in the village of Tsivoko.
Presentation of the beekeeping project in the village of Tsivoko.

Au cœur de la plus grande forêt du Makay

Enfin, dans la forêt de Menapanda, la plus grande du Makay, à 3h de marche de Tsivoko, melliferous vegetation is much richer and in better condition. Un essaim trouvé dans un tronc d’arbre a été transvasé dans une ruchette laissée sur place pour observation. Nous envisageons l’installation à cet endroit de quelques ruches, qui seront gérées par le garde-forestier de Menapanda, avec pour objectif l & rsquo; observing the behavior of bees far & rsquo; a village and multiplying swarms.

Transvasement de l'essaim dans la ruchette - forêt de Menapanda.
Transvasement de l’essaim dans la ruchette – forêt de Menapanda.

Adaptation du projet et perspectives

La disparition ou la raréfaction de l’apicueillette, reflétant le dépeuplement des essaims sauvages dans les forêts proches des villages nous conduit à penser que 1) le lancement du projet apicole arrive à temps, et 2) qu’il faut associer au développement de l’apiculture des campagnes de reforestation d’essences mellifères aux abords des villages.

Sans cela, l’état actuel de la végétation, par exemple à Beronono, ne supportera qu’un nombre restreint de ruches, et ne permettra pas l’augmentation du nombre d’apiculteurs. Cela est cohérent avec nos attentes, puisque l’équipe de Naturevolution avait déjà envisagé d’associer au développement de l’apiculture des actions ciblées de reforestation, laquelle fait partie intégrante de notre stratégie de conservation.

Cela permettra notamment d’utiliser l’apiculture non seulement comme activité économique, mais aussi comme moyen de restauration des milieux dégradés et de sensibilisation à la protection de l’environnement.

Accompagnez-nous sur ce beau projet and support
our campaign crowdfunding with a donation.

__

The beekeeping project is supported by the Agency for Micro-Projects The Guild

Partners : ce projet a reçu le soutien de l’Micro Projects Agency, une initiative de solidarité internationale de La Guilde financée par l’AFD. Il est également rendu possible grâce à l’engagement de la Unusual foundation Builders - Philippe Romero, Corporate concierge company well be the map, et des nombreux donateurs individuels qui l’ont soutenu sur notre The crowdfunding campaign.

Comments are closed.