Last day in the bush

Monday, February 8, 2010

Sur la charrette à zébus en plein soleil

The zebu cart in the sun

A good night's 9:00 and we are woken at 5am.

We joined the path that connects the villages of the area, Andranovory, Tsiajorambo and Ankerika Malaimbandy to the city on the highway.

We crossed or some villagers still flee.

Alors que je posais des questions sur les dahalos, l’instituteur nous a appris une chose très intéressante. Les villages des environs ont décidé il y a 5 ans que les vols de zébus étaient quelque chose de mauvais pour eux et qu’il fallait qu’ils changent cela. Ils ont donc décrété une dina, en gros c’est une sorte de loi communautaire qui ne s’applique que dans cette région et qui répond à une question précise, à un conflit par exemple… En l’occurrence, ici ils ont décrété dans leur dina que les vols de zébus n’étaient plus tolérables. Et tout à coup, les dahalos ont disparu de la région. Nous avons donc découvert qu’il existe bien une solution à la disparition de ce fléau qui à mon avis est un des principaux responsables des feux de brousse à Madagascar. Il suffit donc de bonnes volontés. Reste à réussir à appliquer cela dans les villages du sud Makay qui eux semblent adorer le métier de Dahalo.

Around 10 am, so we were about to leave the village but at the last moment, a guy said he could take us in a cart.

A small ordeal then started as our template is not at all adapted to the size of these carts especially when it is filled with a wife and two children.

Greg, probably because of his back pain and swollen feet, thinks and speaks of beer it will take to arrive Malaimbandy.

When we entered the bungalow, the rain started to fall.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

quatre × 4 =