(4/6) How to act against deforestation

After initiating in 2018 a Beekeeping Pilot, Naturevolution start a reforestation project near the villages of Makay: village forests. But we could start this project without you explain this autumn how it fits in both a specific local context and in a worrying global context. Through 6 items we take stock of the current state of deforestation, commitments and actions initiated by the different governments, reforestation initiatives in terms especially in Madagascar and finally the possible actions to your scale to fight against deforestation . An entire program !

Introduction

Much of deforestation in the world results from the consumption of urban populations (Consuming or similarly) and the increase in their standard of living in a globalized economy where free trade agreements are proliferating. As Europeans, we are among the first affected.

A higher standard of living often results in increased consumption meat products containing palm oil, chocolate, gasoline and tires for the car, etc. Many of these products are associated with deforestation.

Deforestation caused by our consumption is said to be 'imported' because it is caused in other countries of the world : des endroits où la déforestation est soit encouragée par le gouvernement local, soit n’est pas combattue faute de moyens ou de volonté politique. Ce sont malheureusement ces pays-là – comme le Brésil, l’Indonésie et la RDC – qui contiennent aujourd’hui les dernières grandes forêts tropicales de notre planète.

Si vous lisez cet article, il y a fort à parier que vous appartenez à cette part de la population mondiale qui est suffisamment favorisée (même si vous n’en avez pas l’impression !) pour avoir un impact sur des forêts à l’autre bout du monde. La bonne nouvelle ? Notre pouvoir en tant qu’européens pour peser sur la déforestation n’en est que d’autant plus fort ! Tour d’horizon.

Forêt du Makay, Madagascar

Forêt du Makay, Madagascar

Drastically reduce their consumption of meat and dairy products

L’élevage bovin et la culture du soja qui est exporté comme aliment du bétail dans de nombreux pays du monde sont la première cause de la déforestation en Amérique du Sud. Selon Greenpeace, l’élevage bovin serait responsable de la destruction de près de 63% de la forêt amazonienne, et la situation est aujourd’hui pire dans les milieux naturels adjacents. Une bonne partie de cette déforestation est attribuable aux européens qui sont le 2nd World soybean importer. The beef and lamb in particular have a completely disproportionate environmental footprint and it is better to abandon completely, but European poultry are also largely fed on imported soybeans.

Not convinced ? Read the full report from Greenpeace:
Meat bitten - Europe fueling the climate crisis by his addiction to soy.

Another meta-study published in 2018 and on 119 countries, 40,000 farms and 90% of everything that is eaten worldwide, provides figures on the impact of meat: worldwide, 83% of agricultural land is used for the production of meat and dairy products (83%!), All that to produce only 37% protein and 18% of calories ... while generating 60% of emissions of greenhouse gases in the agricultural sector!

The impacts considered by the study range from land use (deforestation, pesticides, loss of biodiversity and natural habitats, etc.) emissions responsible for climate change, through the consumption of water and pollution ( water, air). It could not be exhaustive.

The study also points out that the 'meat manager' is not an alternative " la viande et les produits laitiers les plus ‘durables’ (plus petit impact) ont un impact beaucoup plus important que les végétaux et les céréales les moins durables. » Une conclusion qui rejoint les constats du rapport de Greenpeace ci-dessus.

La viande, moteur de la déforestation

Il est bon de noter certains effets pervers du commerce mondial : la viande européenne, par exemple, largement nourrie avec du soja importé, est elle-même exportée. La France, où la consommation de viande rouge décroît depuis plus de 20 ans, vient d’obtenir de la Chine la levée d’un embargo de 17 ans sur l’importation de la viande de bœuf : le gouvernement français espère exporter plusieurs milliers de tonnes de bœuf français vers la Chine, alors que l’accord de libre-échange avec le Mercosur prévoit d’augmenter l’importation de viande de bœuf d’Amérique du Sud ! Ce qui nous amène au point suivant : l’action du gouvernement et les moyens pour les individus de peser dessus.

Influence public decisions

Via les élection : voter, et pas pour n’importe qui :)
It laments in France of government inaction on environmental and climate issues. But voters continue to bring to power candidates and political parties that do little in climate-term defense and biodiversity. Emmanuel Macron and LRM carry a liberal agenda that aims to sign more free trade agreements (Lately CETA with Canada and the agreement with Mercosur), and therefore increase global trade instead of promoting local. Their commitments in terms of climate and biodiversity are not at all the stakes in progress.

Même suite à la démission fracassante de Nicolas Hulot, les élections européennes ont continué de favoriser LRM et le Rassemblement National (ex-FN). Le score de EELV, bien qu’acclamé, n’a été qu’autour de 17% et les autres partis politiques (PS, LFI etc.) qui ont un programme solide sur l’environnement ont fait encore moins. Alors n’oubliez pas que les élections sont un des moyens à disposition de faire changer les choses, et que l’environnement est le sujet le plus important du 21ème siècle.

Via la justice
Las d’attendre la concrétisation d’engagements politiques en matière d’environnement, des groupes de citoyens ont porté l’affaire devant les tribunaux dans plusieurs pays : aux Pays-Bas (avec succès!), en Colombie, en Afrique du Sud, etc. En France, quatre ONG (l’Affaire du siècle, la FNH, Greenpeace et Oxfam) ont décidé d’attaquer l’Etat français en justice pour qu’il respecte ses engagements climatiques et protège nos vies, nos territoires et nos droits : ajouter votre signature à L’affaire du siècle.

Faire reconnaître le crime d’Écocide – Un vaste mouvement mondial (et notamment européen) défend la reconnaissance légale du concept d’écocide, ou de crime contre l’environnement, ce qui offrirait bien plus de moyens juridiques d’assigner états et entreprises privées en justice pour les dégâts causés à l’environnement. En savoir plus par ici : le site End Ecocide on Earth et l’entrée Écocide sur Wikipédia.

Via l’activisme
Les grandes avancées en matière d’environnement ou de droits sociaux ont été obtenus par de petits groupes d’individus motivés qui ont su rassembler et faire pression sur le politique et les groupes privés, via différentes méthodes, notamment médiatiques. Rentrer dans le détail n’est pas le but de cet article, mais il n’en reste pas moins que Activism is one of the most effective ways to achieve significant progress. There are local groups across France and Europe, focused on various environmental causes. There may be mentioned local groups of Friends of the Earth and the young but promising movement Extinction Rebellion. There are many others: you dig the subject!

Supporting a project with a real impact

Voter avec son portefeuille, avec son bulletin de vote et réduire sa consommation sont des actions puissantes qu’en tant qu’européens nous pouvons faire tout les jours. Mais ce ne sera pas suffisant et ce n’est pas tout ! Il y a de nombreuses ONG qui développent d’excellents projets pour préserver les forêts existantes, reboiser pour réduire d’autant la pression sur celles-ci, et développer des projets de conservation, le tout au bénéfice tant de la biodiversité que des communautés locales.

Après avoir monté des projets autour de l’activité économique (apiculture, écotourisme) et sociale (éducation), Naturevolution lance en 2019 un projet de reboisement around the villages of Makay as to reduce pressure on forests of the massif, as providing resources to communities. So, make a donation to help us! preferably monthly ;-)

Nursery Tsiajorambo Northern Makay © Tom Dépériers / Naturevolution

Chocolate and palm oil

Yes, chocolate! World demand for cocoa term is increasingly a driver of deforestation. If deforestation is in total area, the largest in Brazil, it is the cocoa that is causing stronger acceleration of deforestation in 2017 and 2018. They are held up in national parks West Africa ! Read about the excellent report by French NGO Mighty Earth The bitter chocolate deforestation.

France Nature Environnement partnered with Mighty Earth to produce a ranking of the best known brands. You can also sign a petition more the most effective is to act on the request.

Palm oil is itself responsible for nearly 20% of deforestation in the world et se fait au dépens des dernières forêts tropicales primaires en Indonésie et, de plus en plus, en RDC. Il est à noter que l’huile de palme se cache dans de nombreux produits et est parfois invisible sur les listes d’ingrédients comme le dénonce l’ONG Foodwatch qui demande plus de transparence dans les étiquettes (pétition). Enfin, grâce à Total et au gouvernement français, l’huile de palme se cache également dans le réservoir de votre voiture !

Il n’est pas forcément opportun de bannir l’huile de palme pour la remplacer par une autre huile (qui pourrait avoir un impact pire sur l’environnement), mais il faut réduire son niveau de consommation au maximum, et tenter de s’assurer de sa provenance. Une tâche encore ardue en 2019. Vous pouvez également signer la pétition de Greenpeace contre la déforestation en Indonésie liée à l’huile de palme.

Car tires

La production de caoutchouc naturel a explosé depuis 2000 avec une augmentation de 75% de sa production mondiale via notamment la production de pneus (70% de la production de catouchouc). C’est l’un des principaux facteurs de déforestation en Indonésie, Malaisie et Thaïlande comme le dénoncent le WWF and Mighty Earth.

L'impact des pneus de voiture sur la forêt en Asie du Sud-Est

And the rest: paper, wood, etc.

Le papier, le bois et autres commodités ne sont plus les principaux moteurs de la déforestation au regard des autres menaces, mais ils y contribuent.

Paper – Si vous avez des impressions à faire chez vous, ou à commander pour le compte de votre entreprise, choisissez des papiers certifiés, mais pas avec n’importe quels labels. Privilégiez les papiers 100% recyclés ou avec des fibres vierges certifiées FSC. Le mieux reste d’avoir des papiers qui associent 2 certifications ou plus, comme le label FSC, le label Ange Bleu ou l’Écolabel Européen.

Les labels Imprim’Vert ou PEFC souvent mis en avant en France offrent très peu de garanties car ces labels ont été mis en place par, respectivement, les imprimeurs et les papetiers eux-même.

Le bois – Pour l’achat du bois (parquet, meubles, mobilier de jardin, etc.), privilégiez le bois certifié FSC. En l’absence de ce certificat, privilégiez les meubles réalisés à partir d’essences de bois locales (hêtre, chêne, châtaignier…) ainsi que les circuits courts. Greenpeace donne quelques conseils supplémentaires on this page.

The limit of individual actions

Etendons la question à la crise climatique et à celle de la biodiversité dans leur ensemble : Manger moins de viande, prendre moins l’avion, rouler en vélo et autres ‘petits’ gestes individuels… cela sera-t-il suffisant pour sauver le climat et la biodiversité ? Pas complètement. Faut-il pour autant ne rien faire ? Bien au contraire !

Doing Your Part 6 - Carbon 4

Power and responsibility of individuals, companies and the state facing the climate emergency.
Click on the image to open wide. Source: report Doing Your Part Carbone 4.

Behavioral changes are necessary. The greatest impact of them to mitigate the severity of the situation. For example, between 1990 and 2010, the only French consumer item which has seen its carbon footprint decrease was food, with the consequent reduction in red meat consumption, decrease from health scandals and concerns of health (read letter Carbone 4 orArticle from terraecO).

Above all, make a choice of consumption or non-consumption is a way of change its relationship with the worldTo become aware of its impact and to push the reflection further. Studies have also shown that changes of opinion and behavior in the population reflected by changes at the political level. And of course, it must involve individual gestures to other means described in the above paragraphs'Influence public decisions'And'Supporting a reforestation project‘. Everything starts with us!

Our Partners

This reforestation project is supported by MaltemInitial funding to the tune of € 10,000 was obtained from MaltemEnabling the launch of Village Forestry Project. Maltem is an ecosystem of specialized consulting companies in the digital transformation and sustainable innovation, and a partner of Naturevolution since 2016.

The entire series of articles

An article proposed by Gaëtan Deltour and Yann Bigant

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *

vingt − 20 =