After the rain, everything is wet!

Wednesday, February 3

ALG_8209

Following the adventures of Evrard and Grégo in the Makay.

Up to 6:00 in the morning, the first rays of sun, our two friends spread all their hardened around the tent business, the place of nature quickly turned into real site!

This time they are back in the Makay, rock outcrops appear and they move south canyons become more profound. lavakas are very difficult, but these areas are absolutely beautiful.

Petites cheminées de fées - Photo Francis Duranthon

Petites cheminées de fées – Photo Francis Duranthon

Evrard a un problème de portage et à chaque descente souffre du dos à tel point qu’il a l’impression qu’il va se disloquer ! Relief compliquant la progression, fatigue à tel point que les pauses se font fréquentes, encore une journée, où à vol d’oiseau, la distance parcourue aura été maigre… Ils sont dans le vif du sujet, bienvenus dans le Makay !

After finding a mini cliff to climb down off the shelf, they finally found a micro plate at the edge of a small river which flows into the bowels of the earth, the place is beautiful, there are arches and mills found on glaciers.

Top: clear sky with millions of stars, singing crickets, small noise lemurs, bon plat de pâtes, bonne nuit…

Display le tracé de l’exploration de la partie nord du Makay sur une carte plus grande (lien obsolète)

Récit retranscrit depuis le message « téléphone satellite » laissé par Evrard le mercredi 3 février vers 19h00

2 thoughts on "After the rain, everything is wet!»

  1. I decided to leave you a message.

    Bon vent pour la prochaine expédition en novembre…

    Guy Auriaux, un retraité qui aurait bien voulu voir tout cela quand il était jeune… Mais vos photos sont de toute beauté!..

    • Bonjour Guy,
      Thank you for your message, we are pleased to know that our images and adventures allow you to travel and live a good time.
      Pour répondre à votre question, nous voulions initialement partir en novembre parce que c’est le début de la saison des pluies et le mois le plus chaud. Évidemment, ce n’est pas le mois le plus agréable, ni le plus adapté pour accéder au Makay mais à cette période, c’est la floraison et les botanistes ont besoin d’une fleur ou d’un fruit pour pouvoir identifier une plante. Et qui dit fleurs, dit insectes, donc oiseaux…. C’est donc une période d’effervescence biologique particulièrement propice aux études naturalistes qui démarre avec la saison des pluies. Finalement, pour des raisons administratives, nous avons dû lors de la précédente expédition décaler notre départ à janvier ce qui finalement fût une bonne chose car la saison des pluies a eu quelques semaines de retard.
      This year we will be good mid-November in the hope that the rain falls and make it as hot as possible.
      Regards,

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

cinq × 3 =