Sagesse inuit et changement climatique

Pour se replonger dans les latitudes nordiques de la Mission Scoresby, n’hésitez pas à regarder ce documentaire qui rassemble des paroles d’Inuits sur le changement climatique.

« Sagesse inuit & changement climatique » — le vécu au quotidien d’un environnement en changement

Le documentaire est en téléchargement (gratuit / don libre) avec sous-titres français et anglais ici : Sagesse inuit et changement climatique.

Suivant une approche assez neutre, le réalisateur Zacharias Kunuk et le chercheur et producteur Ian Mauro donnent la parole aux inuits les plus agés de leur communauté. Ceux-ci racontent les changements survenus de leur vivant, leur interprétation, et comment leur mode de vie a du s’adapter. A travers leurs actions quotidiennes, telles la chasse au phoque, le traitement des peaux, l’observation des éléments, ils décrivent un environnement arctique qui change sous leurs yeux.

Photo © Isuma TV

Ce qui est intéressant, par rapport à notre approche souvent scientifique et rationalisée de la question (et appréhendée principalement via internet), c’est que le changement climatique est approché ici via l’expérience, l’observation et le ressenti de ceux au contact direct d’un environnement en pleine mutation. Il y a bien entendu quelques décalages entre les convictions des Inuits et celles des Southerners (« Méridionaux », c’est à dire nous, les non-inuits), mais cela a le mérite de pousser plus loin la réflexion sur le rôle et l’attitude des différents acteurs sur la question du changement climatique.

Photo © Isuma TV

Retrouvez les autres films et actualités de Ian Mauro et d’Isuma TV sur leur site : Isuma TV

La Team Manaca, sportive et généreuse !

Nous remercions chaleureusement Marina et Nadège de la Team Manaca qui viennent de concourir au Raid Amazones 2016 en portant les couleurs de Naturevolution ! 

Outre leurs résultats impressionnants (6èmes au classement sur 33 équipes en double !), le duo de kinés avignonnaises a également mis son énergie pour lever des fonds en faveur de notre association et nous gratifie d’un don de 1000€ en ce début d’année 2017 !
Encore merci pour votre engagement et votre générosité 

2 nouvelles écoles pour commencer l’année

L’écoconstruction de l’école de Tsivoko démarrée lors du dernier Challenge Makay 2015 et construite avec l’appui de tous les villageois avec la technique du Superadobe est maintenant hors d’eau depuis fin novembre.

les fondations de l'école

École de Tsivoko

12247043_1058766977509251_637890734092870479_n

En décembre c’était l’école de Beronono qui fut également achevée juste avant la saison des pluies.

Les prochaines missions écovolontaires du mois d’avril prochain vont donc permettre de créer les bancs, les bureaux, les tableaux et d’amener les fournitures scolaires. La scolarisation des enfants de ces villages pourra enfin commencer dans les meilleures conditions.

12243365_1058767147509234_2346814976019826787_n

12246998_1058767010842581_6951712142768421453_n

C’est donc par ce bel élan que Naturevolution entame la nouvelle année avec de belles réalisations qui en entraineront d’autres grâce à votre soutien et votre participation aux missions. Nous en profitons également pour vous adresser tous nos voeux de bonheur, d’aventure et de partage.

Cela nous rappelle comment – il y a maintenant 4 ans de ça ! – nous avions utilisé une technique un peu différente de celle-ci pour construire la case de Naturevolution dans la forêt de Menampanda.

1931549_1080856258633656_8224823910450548359_n

[video] Use Less Plastic


Chaque morceau de plastique, produit à un moment ou à un autre sur la planète, existe encore aujourd’hui. Et une grande partie de ce plastique a voyagé de nos mains vers nos océans.
La chose la plus évidente que vous pouvez faire pour éviter que cela ne perdure et détruise à jamais des milliers d’espèces marines dont les coraux, c’est d’utiliser moins de plastique.

Comment faire ? Rendez-vous sur Oneworldoneocean.com.

Revivez le salon Naturissima

Du 28 novembre au 2 décembre, Naturevolution participait à Naturissima le salon Bio et Nature qui se tenait à Alpexpo, Grenoble. En plus des exposants traditionnels, la MNEI (Maison de la Nature et de l’Environnement Isère) disposait d’un espace associatif pour toutes ses associations membres et Naturevolution avait donc un stand pour présenter son action. Ce fut l’occasion de rencontrer le public grenoblois et de dialoguer autour des problématiques de préservation de la biodiversité.

Les visiteurs ont également eu la possibilité d’admirer deux expositions photos sur le Makay dont celle présentée à la Cité des Sciences et de l’Industrie de Paris en janvier dernier.

Enfin, nous avons effectué une projection du film “Makay, à la découverte du dernier Eden” suivie d’un débat le samedi 1er décembre à 18h, l’occasion pour le public de mieux percevoir les enjeux et l’intérêt de notre projet et d’en discuter avec les deux fondateurs de Naturevolution.

C’est reparti pour les festivals !

Ca y est, la période des festivals est repartie et nous vous invitons à venir nous rencontrer.

Du 11 au 14 octobre dernier, nous avons été présents sur le Festival international du film d’aventure de Dijon, le film “Makay, à la découverte du dernier éden” a été projeté en ouverture du festival puis une seconde fois le lendemain, recevant un bel accueil du public. Chacune des projections a donné lieu à une belle séance de questions-réponses. Evrard Wendenbaum, présent sur place, a également été invité à participer avec le photographe animalier Vincent Munier et le compagnon de route du commandant Cousteau, André Laban, à un Bar de l’aventure, une table-ronde intéressante qui s’est notamment penchée sur l’état de la planète et les changements que les métiers d’explorateurs et de réalisateurs peuvent amener à constater.

En fin de semaine dernière, le film “Makay, les aventuriers du monde perdu” a été projeté au Festival Nature de Namur, un très bel évènement tourné vers l’image de nature. Nous n’avons pas pu nous y rendre malheureusement.

A noter également le rendez-vous du Festival Grand Bivouac à Albertville du 25 au 28 octobre où nous serons présents avec quelques membres scientifiques de nos expéditions dans le Makay afin de présenter le film d’Evrard Wendenbaum “Makay, à la découverte du dernier éden”, le samedi 27 à partir de 20h30 et répondre aux questions du public après une conférence l’après-midi sur la logistique d’expédition.

Puis le dimanche 11 novembre, nous présenterons à nouveau notre film “Makay, les aventuriers du monde perdu” à Explorimages, le Festival du film nature et aventure de Nice. Le festival dure trois jours entre le 9 et le 11 novembre. Nous serons présents les deux derniers jours.

Du 13 au 17 novembre prochains se déroulera le 24ème Festival International du Film de Montagne & Aventure de Graz en Autriche. Le film “Madagascar, the lost Makay” y sera projeté le mercredi 14 à 22h.

Quelques jours plus tard, nous serons au Festival du film d’Aventure de la Rochelle les 15, 16 et 17 novembre afin de présenter notre film “Makay, les aventuriers du monde perdu” mais cette fois, en 3D. La soirée du vendredi durant laquelle sera projeté notre film sera financée par Léa Nature, une société référence dans la préservation de la nature.

Ce sera au tour des amis lyonnais de pouvoir voir le film “Makay, à la découverte du dernier éden” sur grand écran, sur une péniche précisément. Ce nouveau festival intitulé Quai du départ, Festival des livres et des films voyageurs qui aura lieu le 18 novembre à Lyon, promet d’être bien atypique.

Notre président, Emeric Mourot, participera quant à lui au Festival du film nature et de l’environnement de Mûrs-Erigné du 16 au 23 novembre 2012 et assurera les réponses aux questions du public suite à la projection de “Makay, les aventuriers du monde perdu” le 21 novembre à partir de 20h30.

Pendant ce temps, c’est notre directeur scientifique Jean-Michel Bichain qui présentera le film “Makay, les aventuriers du monde perdu” au Festival du film de montagne et d’exploration Horace Bénédicte de Saussure de Saulxures-lès-Nancy du 15 au 18 novembre 2012. La soirée de projection de Makay aura lieu le jeudi 15 en ouverture du festival.

Nous vous tiendrons informé des prochains évènements auxquels nous participerons et espérons vous y voir nombreux !

Les peintures rupestres du Makay à l’honneur à l’Unesco

Du mardi 18 au vendredi 21 septembre, se sont tenues les Journées de Madagascar à l’Unesco, un rendez-vous culturel annuel organisé par la Repermad, la Représentation Pemanente de Madagascar à l’Unesco.

Lancé par un très beau discours du Chargé d’affaires de la Représentation Pemanente de Madagascar à l’Unesco, Monsieur Ny Toky Andriamanjato, en présence de Monsieur Jack Lang, ancien ministre de l’Education Nationale, de la Culture et de la Communication et de deux ministres malgaches, Madame Elia Ravelomanantsoa, Ministre de la Culture et du Patrimoine, et Monsieur NY Hasina  Andriamanjato, Ministre des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles Technologies, l’évènement a réuni photographes, musiciens, peintres et écrivains autour du thème “Les malgaches, peuple artiste”.

Evrard Wendenbaum, co-fondateur de Naturevolution, été invité à participer à l’une des conférences organisée en présence de Madame la Ministre de la Culture et du Patrimoine sur le thème de l’art malgache et à évoquer la découverte dans le Makay des premières peintures rupestres de Madagascar et les connaissances acquises depuis lors.

Dans la salle Miro, des expositions très variées ont également été présentées. Parmi elles, nous avons pu exposer les peintures rupestres découvertes (voir ci-dessous). Durant quatre jours, nous avons ainsi pu répondre aux nombreuses questions des visiteurs et faire quelques belles rencontres.

L’évènement s’est clôturé sur un très beau concert dans le grand auditorium de l’Unesco (1350 places), archi plein pour l’occasion.

Rendez-vous l’année prochaine.

Mr Poubelle serait fier d’eux!

Dans les trois villages où nous avons l’habitude de nous arrêter lors de nos missions, nous avons cherché à sensibiliser les populations sur l’importance du nettoyage et de la gestion des déchets et à mettre en place un système de collecte et d’élimination de ces derniers pour améliorer les conditions sanitaires.

A notre arrivée dans chacun des villages, nous avons tout d’abord discuté avec les villageois pour savoir quelle était leur opinion sur le sujet et quelles pouvaient être leurs recommandations. Nous avons décidé en commun d’organiser de grands ramassages d’ordures en impliquant principalement les enfants sous la forme d’un jeu. Nous avons pu constater que de grandes quantités de piles étaient jetées à même le sol un peu partout.

Une fois les déchets ramassés, nous avons creusé un profond trou pour les stocker et les brûler régulièrement. Nous avons également mis à disposition dans chaque village des “poubelles publiques” contenant un sac de riz et des bouteilles plastiques pour trier spécifiquement les piles. A la fin de ce séjour, nous avons déjà ramené 60 kg de piles jusqu’à Tana puis en France car pour le moment, il n’existe aucun système de recyclage à Madagascar concernant ces déchets qui peuvent s’avérer très dangereux.

Ces actions de nettoyage ont été des moments de partage privilégiés avec les villageois et plus particulièrement avec les enfants. Au son d’une petite radio portative émettant des airs entraînants, nous avons interpellé les jeunes et les avons encouragé à nous rejoindre pour ramasser tout ce qu’ils trouvaient sur le sol. Ces opérations de nettoyage s’achevaient toujours pas le rituel du lavage des mains et une discussion avec l’ensemble des habitants sur l’intérêt de rendre propre et accueillant leur village.

Mais restons réalistes, ces préoccupations sont très occidentales et elles mettront du temps à devenir leurs.

Un nouveau documentaire de 52 minutes diffusé sur Planète le 6 mai

Dans une veine plus scientifique que le premier, un second documentaire de 52 minutes, intitulé “Makay, à la découverte du dernier éden”, sera diffusé prochainement sur la chaîne Planète. Il vous permettra de suivre quelques uns des scientifiques qui ont participé à nos missions dans leur quête quotidienne de spécimens et d’échantillons. Vous les verrez arpenter les forêts galeries, survoler les canyons profonds, naviguer sur les eaux sombres et infestées de crocodiles des nombreuses rivières du Makay…Vous comprendrez alors pourquoi le Makay mérite d’être protégé.