Le Tabaky – Le bois qui maquille

Les femmes s'appliquent un masque de beauté qui a également la fonction de les protéger des rayons nocifs du soleil. Massif du Makay, Madagascar.

Cette femme a illuminé son visage et celui de son bébé avec un Tabaky; ce masque est fait de bois râpé très fin, sur une pierre, souvent du bois de santal, puis il est mélangé avec de l’eau. La femme étend cette composition sur son visage qui la protège des ardeurs du soleil mais fait également office de produit de beauté.

Le Tabaky est confectionné à partir de l’aubier (partie de l’arbre juste sous l’écorce, généralement tendre et blanchâtre) de deux arbres, le Masonjoany et le Fihamy (ou Aviavy). Le procédé est simple : les femmes frottent un petit morceau d’aubier contre une pierre plate tout en ajoutant quelques gouttes d’eau jusqu’à l’obtention d’une pâte. Elles prélèvent ensuite de cette préparation avec un bâtonnet de bois ou de plastique à bout rond ou pointu, et l’appliquent sur le visage, parfois en dessinant des motifs.
Certains s’en appliquent sur tout le visage, en évitant le contour des yeux, d’autres n’en mettent que sur le front, les joues ou le menton.
Saviez-vous que le bois pouvait être l’allié de la beauté ? A Madagascar, loin des centres de beauté parisiens et new-yorkais, capitales de la mode, le Tabaky est un produit de beauté peu ordinaire mais digne de ce nom!

Mais qui est à l’origine de cette leçon de maquillage si naturelle? En Inde, on sait que les signes frontaux des femmes hindouistes sont dessinés au santal (points rouges), au calcaire (dessins blancs), au curcuma (motifs jaunes). Somaliennes et Djiboutiennes se masquent de jaune au safran ou au curcuma pour les soins de leur peau. Nous retrouverons le curcuma à Mayotte comme nous avons rencontré le santal. L’océan Indien a transporté ces produits et probablement les rituels du masque.

Allez les filles, cet été, soyez belles et naturelles : laissez au placard tous ces potaillons remplis de produits dont vous ignorez la provenance et préférez une petite préparation maison. Les vertus que recèlent la nature sont immenses, il n’est donc pas utile de recourir à la chimie pour prendre soin de soi.

Sources :

 

Les commentaires sont fermés.